Appel aux lycéens aulnaysiens dans le cadre de la lutte contre les expulsions des jeunes

Pour protester contre les expulsions des jeunes en cours de formation, les lycéens aulnaysiens ont lancé un appel à la mobilisation pour aujourd’hui. Au niveau national, c’est une manifestation qui est prévue à 13h, tandis qu’au niveau local, une rumeur de blocus du lycée Jean Zay circule via les réseaux sociaux et par SMS.

Xoxoxoxooo | (C) UNL

Leonarda, une collégienne kosovare a été remise à la police le 9 octobre dernier lors d’une sortie scolaire, tout comme Khatchik Kachatryan, un élève arménien parisien de 19 ans. En soutient à ces deux jeunes scolarisés en France et en plein apprentissage, des milliers de lycéens se sont mobilisés à Paris ce jeudi 17 octobre, à la veille des vacances scolaires. Selon le rectorat et des syndicats, au moins quatorze lycées parisiens ont été perturbés et quatre autres ont été totalement bloqués dans la matinée. A Aulnay-sous-Bois, la mobilisation s’annonce pour demain avec l’annonce, à traiter avec prudence, d’un blocus du lycée Jean Zay.

Du côté des informations organisées et sérieuses, nous noterons un appel à la manifestation lancé par de nombreuses associations lycéennes reconnues au niveau national. Ainsi, les associations de lycéens et de parents d’élèves UNL, UNEF, FIDL, FSU, RESF, FCPE organiseront une manifestation ce vendredi 18 octobre pour l’arrêt immédiat des expulsions de jeunes en cours de formation. Dans un communiqué, « les jeunes lycéens et étudiants de France ainsi que l’ensemble de la communauté éducative ont manifesté ces derniers jours leur indignation suite à l’expulsion de Leonarda, 15 ans, et Katchik, 19 ans, ordonnée par le ministère de l’Intérieur. Malheureusement, ces deux jeunes ne sont pas des cas isolés. » Les étudiants regrettent hélas que « plusieurs jeunes risquent aujourd’hui encore de voir leur scolarité brutalement interrompue par une obligation de quitter le territoire » avant de préciser qu’aucune « circulaire, aucune mesure administrative ne peuvent justifier l’expulsion de jeunes en cours de scolarité. »

« L’école est un lieu d’intégration qui fonctionne, notre pays doit en être fier. En expulsant Leonarda et Katchik, des jeunes scolarisés depuis plusieurs années, le ministère de l’Intérieur ferme la porte à toute intégration par notre système éducatif. Il remet en cause le droit à l’éducation et sacrifie l’avenir de ces jeunes au nom d’une politique migratoire injuste » précise le communiqué. En conclusion, « les organisations syndicales et associatives signataires appellent l’ensemble des jeunes et des citoyens à manifester demain à 13h, à partir de la place de la Bastille ».

Dans leur action, ces associations et regroupements exigent: « le retour immédiat de Katchik et Leonarda; une circulaire organisant l’arrêt immédiat de toute procédure d’expulsion concernant un jeune en formation qu’il soit lycéen, apprenti ou étudiant; le vote d’une loi interdisant d’engager une procédure d’expulsion contre les familles dont un enfant mineur est en cours de scolarité et contre les jeunes majeurs en formation se trouvant en situation irrégulière. »



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.