Rythmes scolaires: La cloche sonnera aussi le samedi matin pour les enfants d’Aulnay-sous-Bois

Face au silence du Ministre de l’Education Benoît Hamon sur le dossier des nouveaux rythmes scolaires, le maire d’Aulnay-sous-Bois a dû renoncer à ses demandes et appliquer le décret de Vincent Peillon, ex-Ministre. Ainsi en septembre prochain, les élèves aulnaysiens devront également aller à l’école le samedi matin. Tandis qu’ils auront 30 minutes supplémentaires pour manger à la cantine le midi et bénéficier d’activités ludiques et éducatives.

Afin de préserver le tissu associatif de notre ville, et pour le bien des enfants, c'est la samedi matin qui sera travaillé. | (C) DR
Afin de préserver le tissu associatif de notre ville, et pour le bien des enfants, c’est la samedi matin qui sera travaillé. | (C) DR

Ce lundi, Bruno Beschizza maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois est allé à la rencontre des parents d’élèves de la ville au cours d’une réunion publique organisée au gymnase Pierre Scohy. Avec pour thème, l’application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée prochaine, voulue par les Ministres successifs (PS) de l’Education Musicale Vincent Peillon puis Benoît Hamon. Depuis maintenant deux ans, ce décret imposé suscite la polémique et la colère de nombreux enseignants, parents mais aussi élus et spécialistes de l’enfant. Pourtant à la rentrée de septembre prochain, la réforme devra être appliquée dans toutes les écoles publiques de France. La réforme, qui prévoit neuf demi-journées travaillées au lieu des huit actuelles, avait pour but idéal de proposer d’avantage d’activités périscolaires à l’ensemble des jeunes élèves. Pour 50€ par an et par enfant, les mairies sont libres d’organiser ces Temps d’Activités Périscolaires, tous les jours en fin de journée ou bien sur une demi-journée comme l’autorise la circulaire du nouveau Ministre Benoît Hamon.

Une réforme mal préparée qui tombe au mauvais moment

Ainsi, le 7 avril dernier, le maire d’Aulnay-sous-Bois a décidé de prendre sa plume et d’écrire au Ministre fraîchement nommé par le Président de la République (PS) François Hollande. Dans cette lettre, il demandait au Ministre l’autorisation de reporter l’application de sa réforme à la rentrée 2015 pour avoir plus de temps de préparation. En effet, avec les élections municipales de mars 2014, il était difficile pour les nouveaux maires d’appliquer une réforme en septembre suivant en faisant consensus avec le maximum de parents et d’enseignants. Jusqu’aujourd’hui, ce courrier est resté sans réponse écrite, ni même téléphonique !

Pourtant à quelques jours des vacances scolaires d’été, Bruno Beschizza a dû prendre une décision et informer les parents du devenir de leurs enfants en septembre prochain. « Je me devais de vous apporter des réponses, à quelques jours du départ en vacances de certains. Je suis donc allé à la rencontre du directeur académique le 23 Juin dernier en mettant mon ego de côté » a-t-il déclaré aux parents en préambule de la réunion de ce lundi. Et c’est face à une immense colère des parents que l’édile a annoncé la définitive sentence. Les enfants aulnaysiens iront à l’école le samedi matin, conformément à la demi-journée supplémentaire voulue par le décret Peillon. S’en est suivit une multitude de questions et de réclamations des personnes présentes. Le collectif de parents RPE qui s’est monté contre le maire a dénonce « un manque de concertation » tandis que l’immense majorité de parents présents remarquaient un manque de réponses.

Des activités ludiques et éducatives pour les enfants le midi

Les réponses attendues, à savoir l’emploi du temps exact et définitif des écoles de la ville pour la rentrée prochaine, ne sont tombée que dans un document publié cet après-midi sur le site internet de la ville. On y apprend les différents horaires des accueils du matin, des temps de classe mais aussi de la cantine du midi ou encore les horaires des temps périscolaires (goûter, aide aux devoirs ou encore garderie). Le temps de la restauration se voit doté d’une demi-heure supplémentaire pour assurer aux enfants un temps suffisant pour manger à la cantine, et leur permettant d’accéder à des activités ludiques et pédagogiques pour digérer et préparer un retour en classe calme et efficace. Tandis que les temps périscolaires du soir auront pour but d’améliorer la réussite des élèves en proposant une aide aux devoirs avec des personnels qualifiés et des enseignants volontaires. Il y a quand même une bonne nouvelle pour les parents: le maire promet aucun changement de tarifs des prestations par rapport à cette année scolaire. Voulant faire de cette rentrée 2014 une année d’observation en accord avec le directeur académique, le maire annonce la mise en place d’une comité de suivi et d’évaluation à partir du mois de septembre. Il sera composé de directeurs d’établissements, d’enseignants, d’ATSEM, d’animateurs de la ville, mais aussi de parents, et aura pour but d’améliorer l’application de la réforme à la rentrée 2015.

(C) Mairie d'Aulnay-sous-Bois
(C) Mairie d’Aulnay-sous-Bois