Régionales 2015: Pécresse gagne la région, Bartolone en tête à Aulnay

Ce dimanche, les Français étaient appelés aux urnes à l’occasion du 2nd tour des élections régionales. Alors que le Front National a marqué une forte progression dans de nombreuses régions dès le 1er tour, arrivant même en tête en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le parti de Marine Le Pen n’est pas parvenu à se positionner en leader en Île-de-France. Malgré tout, Wallerand de Saint-Just a réussi à se maintenir au 2nd tour avec 18,41% des voix dimanche dernier. Ces résultats s’inscrivent cependant dans un contexte d’abstention particulièrement élevé (50% au 1er tour).

régionales2015_2ndtour_aulnaysousbois

L’enjeu ce soir est de voir si la gauche va réussir à conserver la région capitale malgré un lourd bilan négatif depuis 17 ans de gouvernance par Jean-Paul Huchon. Au delà du score de Claude Bartolone, tête de liste PS en Île-de-France, c’est surtout celui de Valérie Pécresse, candidate d’union de la droite (LR-UDI-MoDem), qui va river les yeux des médias et commentateurs. Celle qui prépare l’alternance politique dans cette région depuis 2010 va t-elle parvenir à battre la gauche et une extrême-droite renforcée par le climat d’état d’urgence présent dans le pays depuis les récents attentats.

En Seine-Saint-Denis, il faut s’attendre à une inévitable arrivée en tête de la liste PS-EELV-FDG. En effet, malgré la popularité de la tête de liste séquano-dionysienne Bruno Beschizza pour la droite, le personnage de Claude Bartolone (ancien président du conseil général et actuel président de l’Assemblée Nationale) reste une valeur sure dans le 93. Plus localement, à Aulnay-sous-Bois, c’est le score de Bruno Beschizza (maire LR d’Aulnay-sous-Bois) qui va attirer toutes les attentions. Il s’agira de voir si celui qui incarnait jusqu’alors un renouvellement politique et un nouvel espoir pour la droite locale va parvenir à conserver un bon score dans une ville où les critiques sur sa gestion communale se font de plus en plus nombreuses. Alors qu’il se contente de tenter de réduire la dette municipale, explosée par les socialistes entre 2008 et 2014, en appliquant des mesures d’économies budgétaires s’inscrivant dans la droite ligne des baisses de dotations aux collectivités par François Hollande, Bruno Beschizza se voit de plus en plus controversé au sein même de la population. Il s’agira également de voir s’il réussit à se maintenir à un haut niveau face à un Front National qui tend à s’installer dans la ville depuis les dernières municipales en mars 2014.

MAJ à 23h39: Voici les résultats définitifs du 2nd tour à Aulnay-sous-Bois:

  • Nombre d’inscrits : 44 031
  • Nombre de votants : 20 294 ( 46,09 %)
  • Nombre de votes blancs : 622 ( 3,06%)
  • Nombre de votes nuls :  236 ( 1,16 %)
  • Nombre de votes exprimés : 19 436 ( 95,77 %)
  • Abstentions :  23 737 ( 53,90 %)
  • Procurations : 194 (0,95 %)
Liste/tête de liste Nombre de voix Pourcentages
exprimés
1 Avec Claude BARTOLONE, une île de France humaine
M. Claude BARTOLONE
8 648 44,49  %
2 L’Alternance avec Valérie PÉCRESSE
Mme Valérie PÉCRESSE
7 886 40,57 % 
3 Liste Front National présentée par Marine LE PEN
M. Wallerand de SAINT-JUST
2 902 14,93 %
Si Claude Bartolone (PS) est arrivé en tête à Aulnay-sous-Bois, grâce à une forte présence du Front National, et dans la Seine-Saint-Denis, il n’est pas parvenu à conquérir la région Île-de-France. En effet, selon plusieurs estimations, c’est la candidate Républicaine Valérie Pécresse qui a gagné les élections dans la région capitale avec environ 43% des voix. Cette nouvelle met ainsi fin à 17 ans de gouvernance socialiste en Île-de-France.

Site d'informations locales sur Aulnay-sous-Bois Nous contacter - La rédaction - Régie publicitaire - Mentions légales

Témoin ou organisateur d'un événement ?
E-mail: contact@93600infos.fr

Réseaux sociaux

Newsletter