Plus d’illuminations de Noël à Aulnay-sous-Bois depuis 2014

10 nouveaux sapins illuminés de 3 mètres de haut ont été fabriqués cette année par les services techniques municipaux. © 93600INFOS.fr

Alors que la période des fêtes de fin d’année va déjà toucher à sa fin avec l’arrivée ce soir du réveillon de la Saint-Sylvestre et sa traditionnelle célébration du Nouvel An, il reste encore quelques jours pour apprécier les nombreuses décorations de Noël déployées cette année par les services de la ville.

Depuis 2014, la municipalité tient à ce que chaque quartier de la ville puisse bénéficier de décorations et illuminations pour les fêtes de fin d’année. Ainsi, progressivement, le nombre d’illuminations augmente depuis 4 ans.

En 2018, la ville a installé pas moins de 401 motifs dans les rues, soit 30% de motifs supplémentaires par rapport à 2014 avec un budget identique : 100 000€. L’ensemble des illuminations installées à ce jour fonctionnent avec des LED ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et donc l’impact environnemental.

Un coût constant depuis 2014, sans augmentation d’impôt

Depuis quelques années, les services techniques municipaux fabriquent des décorations en interne pour compléter les illuminations installées par une entreprise. Nous pouvons ainsi admirer cette année les illuminations de 53 traversées de rue, 20 sapins en tryptique et bien sûr la façade de l’Hôtel de Ville qui est décorée pour la première fois depuis plusieurs années. Ceci grâce au savoir faire de plusieurs dizaines d’agents des services techniques municipaux mobilisés sur ce projet.

 

Sur ces quelques images diffusées par la Ville, nous vous souhaitons un bon réveillon… et à l’année prochaine !

85 214 aulnaysiens au 1er janvier 2019

L’INSEE a dévoilé cette semaine les résultats du recensement de la population mené en 2016 et dont les données sur la population légale entrent en vigueur au 1er janvier 2019. Le recensement de la population, qui s’effectue chaque année entre le mois de janvier et le mois de février, permet de savoir combien de personnes vivent en France et d’établir la population officielle de chaque commune. Il fournit également des informations sur les caractéristiques de la population : âge, profession, moyens de transport utilisés, conditions de logement…

Définir les moyens de fonctionnement des communes

De ces chiffres découle la participation de l’État au budget des communes : plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante. La connaissance de ces statistiques est un des éléments qui permettent de définir les politiques publiques nationales. Au niveau local, le recensement sert notamment à prévoir des équipements collectifs et des services publics nécessaires : écoles, hôpitaux, transports, logements, etc.

Évolution de la population légale à Aulnay-sous-Bois

Année de recensement 2006 2011 2015 2016
Population légale 82 130 82 538 84 174 85 214

L’analyse de l’évolution de la population légale issue du recensement 2016, dont les données entrent en vigueur au 1er janvier 2019, permet d’établir une poursuite de l’augmentation de la population dans notre ville. Sur une décennie, entre 2006 et 2016, l’augmentation constatée est de 3,6% (+ 3 084 habitants). Sur un an, l’augmentation de la population est de 1.2%.

Le recensement 2019 se déroulera du 17 janvier au 23 février

La campagne de recensement annuelle se déroulera du 17 janvier au 23 février prochains. Elle concernera cette année 8 % de la population aulnaysienne. Début janvier, les habitants tirés au sort recevront un courrier d’information sur lequel figureront les coordonnées et la photographie de l’agent recenseur de leur quartier. Les agents recenseurs sont des employés communaux assermentés et soumis au respect du secret des informations qu’ils collecteront.  Il est important de rappeler que le recensement est obligatoire. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter le service du recensement par téléphone au 0 800 77 99 33 et au 01 48 79 65 79, ou la police municipale au 0 800 39 93 93 et au 01 48 69 04 64.

Retour en images sur la 8ème crèche vivante d’Aulnay-sous-Bois

Ce lundi 24 décembre 2018, pour la 8ème année consécutive, la Paroisse Saint-Joseph d’Aulnay-sous-Bois a proposé une crèche vivante pour la veillée de la messe de la nuit de Noël. Un tableau vivant, composé de 30 personnages, a permis de reconstituer la scène de la Nativité du Christ autour de la traditionnelle famille sainte. Comme l’an dernier, plus de 600 personnes ont assisté à ce moment culturel unique en Seine-Saint-Denis.

93600INFOS.fr vous propose de voir ou de revoir la crèche vivante, suivie du temps liturgique de la messe de la nuit de Noël, en vidéo.

8ème édition de la crèche vivante lundi 24 décembre à l’église Saint-Joseph

L’an dernier, la Crèche vivante a attiré plus de 600 personnes en l’église Saint-Joseph. © P.MINDER / Paroisse Saint-Joseph

Lundi 24 décembre 2018 à partir de 19h00, l’église Saint-Joseph d’Aulnay-sous-Bois s’animera pour une veillée de Noël unique dans le Diocèse de Saint-Denis en France. En effet, pour la 8ème année consécutive, 30 enfants et jeunes adultes aulnaysiens vont proposer une crèche vivante initiée en 2011 par Stéphane Conan, père de famille engagé dans la vie de l’église paroissiale à travers notamment la préparation des jeunes adolescents au sacrement de la Confirmation.

Autour de Jésus, Marie et Joseph, les animaux de l’étable, les anges mais aussi les bergers s’activeront pour vous faire revivre la nuit de la Sainte Nativité, comme si vous y étiez. Bien sûr, les rois mages seront également présents !

Cette veillée, qui ne doit pas être suivie comme un spectacle, doit permettre d’imager les textes de la Bible. Il s’agit d’une participation vivante des chrétiens ayant pour objectif d’apporter un enseignement différent de cet épisode de la vie de Jésus.

Une initiative unique en Seine-Saint-Denis

La crèche vivante se veut être une fidèle reconstitution de la naissance du Christ. De l’arrivée de Joseph et Marie à Bethléem, en passant par la venue des anges et des bergers, sans oublier la présence de l’âne et du bœuf ou encore le passage des rois mages, tous les personnages de la Bible seront mis en scène pour fêter la naissance de Jésus. Un moment toujours apprécié des fidèles, et même au-delà puisque des personnes non croyantes ou issues d’autres confessions religieuses viennent aussi montrer la beauté d’une messe de Noël à leurs enfants.

La veillée et la messe de la Nativité seront rythmés par les chants de la chorale paroissiale composée d’une vingtaine de fidèles. Pendant la veillée, plusieurs jeunes paroissiens participeront également à l’accompagnement instrumental.


Revoir l’édition 2017 en vidéo.

Pour Stéphane Conan, la crèche vivante permet « de rendre les passages de la Bible vivants à travers des personnages, des costumes. Il s’agit aussi d’une aventure collective. Chacun est venu apporter son aide. Certains paroissiens ont fait des dons (paille, berceau). Et un papa installe chaque année plusieurs projecteurs permettant d’illuminer les voûtes de la nef et d’embellir le chœur de l’église d’un bleu étincelant » explique celui qui est à l’origine de ce projet, qui a suscité dès le début « l’intérêt des paroissiens et des parents » en 2011.

Plus de 600 personnes ont assisté à la célébration l’an dernier. La veillée sera suivie de la traditionnelle messe de la nuit de Noël.

Crèche vivante, lundi 24 décembre 2018 à 19h en l’église Saint-Joseph – 57 avenue de la Croix-Blanche – 93600 Aulnay-sous-Bois. Entrée libre.

Réforme du Bac : Le Maire Bruno Beschizza écrit au Rectorat

À la rentrée prochaine, une réforme des baccalauréats général et technologique entrera en vigueur dans les lycées du pays. Mais dès à présent, les familles sont invitées à se préparer à ces changements qui concerneront la notation, mais aussi les enseignements proposés.

Pour le Gouvernement, « le nouveau baccalauréat 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur ». Ça, c’est sur le papier.

Mais dans la pratique, la mise en application de cette réforme semble plus compliquée moins idyllique. Début décembre, des lycéens ont même exprimé leur mécontentement, parfois dans la violence avec des débordements créés en marge par des experts du caillassage.

Cette semaine, les Rectorats doivent dévoiler les cartes des enseignements de spécialité qui seront proposés à la rentrée aux élèves. Un projet de carte, diffusé par des syndicats d’enseignants, indique que le Lycée Jean Zay pourrait perdre à la rentrée ses enseignements optionnels tels que le théâtre ou les arts plastiques.

Quels enseignements de spécialité pour le lycée Jean Zay ?

  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Physique-Chimie
  • Sciences et Vies de la Terre
  • Sciences Economiques et Sociales

Source : Projet de carte des spécialités de la voie générale et professionnelle, syndicat SNES EDU – 18 décembre 2018

Alerté cet après-midi de ce risque par la communauté éducative du lycée aulnaysien, le Maire Bruno Beschizza a immédiatement saisi le Recteur de l’Académie de Créteil et de le Directeur Académique de la Seine-Saint-Denis pour leur exprimer son inquiétude concernant ce projet qui « affaiblirait l’attractivité de ce lycée pourtant reconnu pour son excellence et ses résultats ».

Avec un projet d’implantation de seulement sept spécialités de base, le Maire s’inquiète que « l’offre qui serait proposée aux 1 500 élèves (soit) l’une des plus pauvres du territoire » et « aurait pour conséquence potentielle d’empêcher les élèves de se voir offrir les mêmes chances et les mêmes possibilités qu’au sein d’autres lycées du territoire ».

Et qu’en est-il pour le lycée Voillaume ?

Selon nos informations, le projet de carte des enseignements de spécialité diffusé par les syndicats d’enseignants indique que le lycée Voillaume sera un peu mieux doté avec neuf enseignements de spécialité :

  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Physique-Chimie
  • Sciences et Vies de la Terre
  • Sciences Economiques et Sociales
  • Numérique et Sciences Informatiques
  • Sciences de l’Ingénieur

Source : Projet de carte des spécialités de la voie générale et professionnelle, syndicat SNES EDU – 18 décembre 2018

 

Choisissez le design du futur métro d’Aulnay-sous-Bois

Les premières images du métro des lignes 15, 16 et 17 ont été dévoilées début décembre par Île-de-France Mobilités. Jusqu’au 31 décembre, vous pouvez voter pour choisir le visage des rames qui circuleront sur la ligne 16 à Aulnay-sous-Bois d’ici 2024.

Avec 200 km de lignes automatiques et 68 nouvelles gares, le Grand Paris Express est un projet structurant pour l’Île-de-France qui facilitera les déplacements de banlieue à banlieue. Pour l’exploitation des lignes 15, 16 et 17, Île-de-France Mobilités et la Société du Grand Paris ont commandé 183 nouvelles rames qui seront conçues par Alstom.

Avec la climatisation, la vidéoprotection, des prises USB, des outils d’information à bord efficaces, ces nouvelles rames apporteront aux utilisateurs de ces lignes du métro francilien le haut niveau de confort et de sécurité qui est désormais la norme sur l’ensemble des commandes de nouveaux matériels, métros mais aussi Trains, RER, bus ou tramways. Ils incarneront la modernité et le dynamisme de la première région économique d’Europe.

Dès aujourd’hui, et jusqu’au 31 décembre prochain, votez pour choisir le visage des métros qui circuleront sur les lignes 15, 16 et 17. Trois propositions sont proposées aux suffrages des internautes sur le site http://designdevostransports.iledefrance-mobilites.fr.

Un design au service des besoins du voyageur

Accessibles

De larges portes permettent à tous les voyageurs de monter et descendre du train rapidement, sans danger.
L’accès aux Personnes à Mobilité Réduite est possible sur l’intégralité de la rame et des espaces sont réservés aux personnes en fauteuil roulant et aux personnes avec des enfants en poussette ou bagages volumineux.

Confortables

La ventilation, la température et l’éclairage sont contrôlés et modulés suivant l’heure pour créer une ambiance apaisante. De plus, L’éclairage en plateforme est renforcé au moment de la montée et de la descente des voyageurs.
Les parebrises extra larges offrent des vues panoramiques sur le tunnel et les stations.

Modernes et connectés

De larges et nombreux écrans d’information dynamique sont intégrés sur toute la longueur de la rame et l’ensemble de l’information voyageurs est mise en cohérence avec celle du réseau. Des prises USB proposent donc un moyen de recharger son téléphone portable pour continuer à utiliser ses moyens de communication pendant son déplacement. La connexion à Internet sera garantie.

Sécurisés

Des éclairages sous les sièges renforcent la perception d’un espace sécurisé et les rames sont vidéo-protégées à 100%.

Une femme enceinte accouche pendant le spectacle d’Ahmed Sylla à Aulnay-sous-Bois

(C)DR – Aulnay, le 24 novembre 2018. En spectacle au Théâtre Jacques Prévert, l’humoriste Ahmed Sylla a eu la chance de vivre un spectacle « Différent » avec l’accouchement en direct d’une spectatrice.

Avec un mois d’avance, il est né le divin enfant ! Hier soir, au Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, une femme enceinte a précipitamment quitté la salle pendant le spectacle de l’humoriste Ahmed SYLLA… pour mettre au monde son enfant ! Vous trouverez ci-dessous un article du journal Le Parisien qui résume les faits.

Aulnay : elle sort en plein spectacle… pour accoucher !

L’heureuse maman était venue applaudir le comédien Ahmed Sylla.

Aulnay laissera un souvenir bien particulier à l’humoriste Ahmed Sylla, de passage samedi soir sur la scène du Théâtre Jacques-Prévert. Adepte des échanges impromptus avec le public, le comédien n’a pu s’empêcher d’interpeller un couple quittant discrètement la salle. « L’homme s’est mis à crier : Ma femme perd les eaux, ma femme perd les eaux ! », raconte un témoin de la scène.

Appelés à la rescousse, les pompiers sont arrivés à temps, pour prendre en charge la femme. Celle-ci a accouché peu avant 22 h 30, dans le camion des secours, stationné devant le théâtre. Le bébé est bien portant. En mairie, on indique qu’Ahmed Sylla cherchait à entrer en contact avec les heureux parents, pour les inviter à assister à une autre représentation de son spectacle du début à la fin si possible.

Gwenaël Bourdon et Thomas Poupeau

http://m.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-elle-sort-en-plein-spectacle-pour-accoucher-25-11-2018-7953327.php

Restitution des travaux du « Louvre Chez Vous » à Aulnay-sous-Bois

Le projet « Le Louvre Chez Vous » s’achève après deux ans de rencontres culturelles dans le quartier du Gros Saule. Une initiative qui a rencontré un certains succès, notamment auprès des familles du quartier.

Vendredi soir, la salle Éric Tabarly accueillait une exposition de restitution du projet « Le Louvre Chez Vous », dispositif culturel mis en place depuis deux ans à Aulnay-sous-Bois et Sevran en partenariat avec le Musée du Louvre et l’État.

Dans le cadre des quartiers dits de la « Politique de la ville », les pouvoirs publics ont souhaité lancer en 2016 des dispositifs de médiation culturelle afin de sensibiliser les habitants de ces quartiers populaires aux richesses culturelles proposées dans des établissements culturels parisiens, souvent méconnus des habitants issus de ces quartiers.

4.000 aulnaysiens participants depuis 2016

Ainsi, depuis deux ans, le Musée du Louvre organise dans le quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois, et aux Beaudottes à Sevran, des rencontres et des ateliers ouverts aux habitants. Café-rencontres, visites au musée, expositions, animations culturelles… plusieurs dizaines de rendez-vous gratuits ont permis de sensibiliser les habitants aux différents patrimoines culturels présents dans le célèbre musée parisien.

Une artothèque a aussi été mise en place afin de permettre aux habitants de remporter chez eux, le temps quelques jours, des reproductions d’œuvres telles que « La Joconde » ou la « Vénus de Milo ». À Aulnay-sous-Bois, plus de 4.000 participants ont été recensés durant ces deux années de projet.

Poursuivre ce projet de partage du savoir et de la connaissance

Des ateliers d’écriture, de création artistique et de médiation culturelle ont aussi été organisés dans plusieurs écoles de la ville, et avec des associations locales dont les jardins partagés « Ensauleillé ». Selon nos informations, un partenariat avec un autre établissement culturel parisien serait à l’étude afin de poursuivre cette dynamique de médiation culturelle essentielle au vivre ensemble et au partage de la connaissance.

Aulnay-sous-Bois dit non au CDG Express

Aulnay, le 13 novembre 2018. Avec l’arrivée du CDG Express, qui sera prioritaire en cas de situation perturbée sur le RER B ou la ligne Ligne K ? © 93600INFOS.fr

Dans le cadre d’une enquête publique sur l’impact environnemental du CDG Express, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a remis un avis défavorable au projet de liaison ferroviaire grande vitesse qui menace le fonctionnement des transports du quotidien et le cadre de vie des riverains de la ligne ferroviaire.

Depuis le 22 octobre 2018, la commune d’Aulnay-sous-Bois accueille l’enquête publique relative à la demande d’autorisation environnementale concernant le projet CDG Express, une liaison ferroviaire dont l’objectif est de relier l’Aéroport de Roissy-Charles De Gaulle à Paris en une vingtaine de minutes. 4 trains par heure sont prévus 7 jours sur 7, de 5h à 00h, dont la vitesse de passage sera de plus de 100km/h.

Le 14 novembre dernier, le conseil municipal a rendu un avis défavorable à ce projet. Depuis 2016, le Maire Bruno Beschizza ne cesse d’émettre des doutes quant à l’intérêt de ce projet pour les territoires qu’il traverse. Le CDG Express ne profitera en effet pas à nos villes mais va entrainer de nombreuses nuisances pendant les travaux et risque de perturber le fonctionnement du RER B déjà en dysfonctionnement chronique, mais aussi de la Ligne K qui permet de relier Paris à Crépy-en-Valois et propose une liaison directe à la Gare du nord depuis Aulnay-sous-Bois.

En l’état, Bruno Beschizza indique que « ce projet risque de dégrader le service de transport public global des Sequanodyonisiens, dont la qualité est déjà très perfectible » et a « proposé que la Ville d’Aulnay-sous-Bois rende un avis défavorable à la demande d’autorisation environnementale du CDG Express ».

Selon nos informations, et loin des polémiques politiciennes qu’on pu propager certains coutumiers du fait, le Comité des Usagers du RER B Nord s’est dite « satisfaite » de cette prise de position du Maire d’Aulnay-sous-Bois.

De nouvelles rames sur le RER B d’ici 2025

La ligne B du RER constitue une épine dorsale du réseau de transport francilien sur l’axe Nord-Sud. Cette ligne, qui assure jusqu’à 900 000 voyages par jour, revêt une importance majeure pour le fonctionnement de la région Ile-de-France.

C’est pourquoi, dans le prolongement de ses investissements sans précèdent pour offrir une meilleure qualité de service aux Franciliens sur toutes les lignes de la Région, Île-de-France mobilités, avec la RATP et SNCF, a décidé en juillet 2016 d’accélérer le remplacement des trains actuellement en circulation par un matériel plus capacitaire, performant, confortable et adapté aux contraintes d’exploitation de la ligne, initialement prévu à partir de 2029-2030.

Peu avant l’été, un marché public a été lancé par la Région Île-de-France afin d’acquérir 180 éléments « MING » (Matériel Interconnecté de Nouvelle Génération) dont les premières livraisons sont attendues en 2024 en vue d’une mise en service commerciale dès 2025. Le lancement de cet appel d’offre concrétise un peu plus la « Révolution des transports » amorcée depuis 2016 par Valérie Pécresse, nouvelle présidente de la Région Île-de-France.

Finale de la 2ème édition du concours international de violoncelle à Aulnay-sous-Bois

La remise de prix s’est déroulée dimanche après-midi, en présence du Maire Bruno Beschizza et de son adjoint à la culture, Sébastien Morin. © 93600INFOS.fr

Dimanche 18 novembre, le Conservatoire de musique et de danse d’Aulnay-sous-Bois a accueilli la finale du concours international de violoncelle. C’est la 2ème fois que le conservatoire aulnaysien organise cette compétition.

Aulnay-sous-Bois est une ville riche de sa programmation culturelle éclectique, à la fois populaire et de qualité. Le Conservatoire de musique et de danse à Rayonnement Départemental d’Aulnay-sous-Bois illustre une volonté de proposer une offre culturelle variée et de qualité, accessible à tous les publics. Depuis 2014, l’offre de concerts gratuits a été multipliée par trois au conservatoire d’Aulnay. Plus de 100 concerts ont attiré pas moins de 10 394 spectateurs la saison passée. Des nouveautés ont été mises en place : concerts hors-les-murs dans les quartiers, au centre commercial O’Parinor mais aussi dans les salons de l’Hôtel de Ville. Et surtout : un concert international de violoncelle « Tremplin » a été créé par les équipes du CRD en 2016.

4 aulnaysiens parmi les candidats

La 2ème édition de ce concours s’est déroulée la semaine dernière, du 15 au 18 novembre 2018. Parrainé par plusieurs personnalités musicales renommées telles que Philippe Muller et Ophélie Gaillard, ce concours a vu s’affronter pas moins de 36 candidats originaires de 13 pays différents, dont 4 sont d’anciens élèves du conservatoire aulnaysien. Il signe également le retour d’une compétition internationale en France depuis l’arrêt du concours Rostropovitch en 2009.

Dimanche, la finale s’est déroulée devant plus de 200 personnes dont le Maire Bruno Beschizza, et son adjoint Sébastien Morin, qui ont remis les prix aux quatre lauréats. Le 1er prix du jury a été décerné à Umut SAGLAM originaire de Turquie et âgé de seulement 20 ans. Le 2ème prix ex-aequo a été remis à Madelyn KOWALSKI, originaire des Etats-Unis, et à l’aulnaysien Paul-Marie KUZMA. Enfin, le 3ème prix a été attribué à Nicola PFEFFER originaire d’Allemagne.

Grâce au soutien de ses partenaires, le concours a pu récompenser ses lauréats. Le 1er prix produira 2 concerts accompagné d’un orchestre et s’est vu remettre un archet de Christophe Scaeffer d’une valeur de 4.500€. Le 2ème prix jouera un récital avec piano et a reçu un prix de 1.000€. Quant aux 3ème lauréat, il s’est vu remettre un prix de 500€.

Félicitations à Umut Saglam, vainqueur de la 2ème édition du concours international de violoncelle ! © 93600INFOS.fr

Cette initiative est aussi une reconnaissance pour les enseignants du conservatoire d’Aulnay-sous-Bois. La Fédération Française de l’Enseignement Artistique, qui vise à promouvoir au quotidien l’enseignement et les pratiques artistiques, a récompensé le CRD d’Aulnay-sous-Bois pour l’originalité de son projet.