Le gouvernement fixe le nouveau calendrier du Grand Paris Express

La Gare d’Aulnay, sur la ligne 16 du futur métro automatique, sera mise en service en 2024. © Agence Beckmann NThépé

A l’occasion d’une conférence de presse, le gouvernement a assuré ce jeudi matin que l’ensemble du réseau du Grand Paris Express sera réalisé « à l’horizon 2030 », mais a prévenu que plusieurs lignes seront retardées de deux ou trois ans. Une économie de 10% est aussi réclamée par Matignon. Aulnay-sous-Bois devrait avoir sa gare en 2024.

Depuis l’été, l’exécutif gouvernemental s’inquiète du « dérapage » des coûts de ces 200 kilomètres de lignes, 68 gares et 7 centres techniques qui composeront demain le Grand Paris Express, ce gigantesque super métro automatique. La facture prévisionnelle du chantier, réalisé à 90 % en grande profondeur, est passée de 19 milliards d’euros en 2010 à plus de 35 milliards d’euros aujourd’hui, au fil des réévaluations et de l’intégration de provisions pour risques et aléas. Le Premier Ministre Edouard Philippe avait engagé en janvier une concertation avec les élus d’Île-de-France pour les préparer à une révision du calendrier.

Le gouvernement maintient finalement deux « priorités » pour une mise en service « à l’horizon 2024 », avec néanmoins une promesse : achever l’ensemble de ce réseau de métro automatique « à l’horizon 2030 » et rendre sa réalisation « totalement irréversible ». Le gouvernement souhaite redonner de « la robustesse » au projet grâce à « une très forte mobilisation de l’Etat ». Il demande aussi de faire baisser le coût global du chantier de 10 %.

Le chantier du puits d’essai de la ligne 16 s’est achevé cet automne à Aulnay-sous-Bois. © Société du Grand Paris / Gérard Rollando

Priorité aux lignes qui seront très fréquentées et aux JO

La première priorité concerne les lignes « qui bénéficient au plus grand nombre de Franciliens » : la ligne 15 sud, les extensions de la ligne 14 au nord et au sud de Paris, et le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis-Pleyel et Le Blanc-Mesnil. Ces trois dernières sont de surcroît « nécessaires pour le bon déroulement des Jeux olympiques de 2024 » a rappelé le Premier Ministre. La réalisation du Grand Paris Express était un des arguments phares de la candidature de Paris aux JO.

Deuxième priorité pour 2024 : la ligne 16 entre Le Bourget-RER et la future gare de Clichy-Montfermeil. Ce tronçon, qui passera notamment par la future Gare d’Aulnay sur l’ex-RN2, est très attendu pour désenclaver les communes de la banlieue de l’est parisien. En novembre 2017, le président Emmanuel Macron avait confirmé en personne à Clichy-sous-Bois « l’objectif de 2024 » pour l’arrivée du métro.

La ligne 17 sera saucissonnée jusqu’en 2030, les autres lignes seront recalées

Pour les autres lignes, le calendrier sera « recalé » a expliqué le Premier Ministre, en compagnie de la Ministre des Transports Elisabeth Borne. En clair, des chantiers démarreront plus tard et des lignes seront livrées deux ou trois ans plus tard que prévu. A titre d’exemple, le prolongement de la 16 jusqu’à Noisy-Champs sera réalisé « au plus tard en 2030 ».

La ligne 17 devrait rallier le Triangle de Gonesse, et le futur projet décrié Europa City, « au plus tard en 2027 » puis son terminus du Mesnil-Amelot « en 2030 ». La desserte par la ligne 17 de la gare du Bourget-Aéroport, stratégique pour les JO, sera réalisée pour 2024 si c’est « techniquement possible ». Dans le cas contraire, ces sites olympiques du territoire Paris Terres d’Envol seront desservis « par un service de navettes ».

Le CDG Express doit permettre de relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy en 20 minutes. © Silvio d’Ascia Architecture

Pas un mot sur les transports actuels, ni sur les inquiétudes liées au CDG Express

Ces modifications de calendrier du Grand Paris Express auraient pu donner l’occasion au gouvernement d’inclure les transports actuels dans le grand projet du siècle pour la région parisienne. Si des correspondances sont bien prévues entre les lignes actuelles et les futures, notamment au Bourget entre le RER B, le Tram 11 et les lignes 16 et 17, aucun moyen supplémentaire n’a été évoqué pour accélérer la modernisation du réseau existant pourtant défaillant. Malgré l’investissement massif de la région depuis quelques années, le RER B ne verra pas plus de moyens déployés par l’Etat, alors même que le CDG Express passera à ses côtés. Le chantier de cette ligne express qui reliera Paris-Gare de l’Est à l’Aéroport Roissy-Charles De Gaulle en 2020 minutes dès 2023 doit débuter cette année. Les usagers de la Ligne K sont pourtant très inquiets de ce projet qui passera sur les voies habituelles de la Ligne K, et celles employées par le RER B en cas de problème (ce qui est fréquent), entre Saint-Denis et Mitry-Claye. Des voies déjà encombrées… qui seront saturées par un projet voué à l’échec dès sa conception, mais qui coûtera 2 milliards d’euros.

 

A LIRE AUSSI dans Le Monde : Le Charles-de-Gaulle Express, « un projet voué à l’échec dès sa conception »

POUR ALLER PLUS LOIN, A LIRE dans Le Monde : Grand Paris Express : le gouvernement fixe le nouveau calendrier du chantier

 

La star des adolescents Lenni-Kim sera en résidence au Nouveau Cap en juin

Lenni-Kim sera en concert à Aulnay-sous-Bois le 15 juin 2018. // CC BY-SA – Julie Soto

Le jeune chanteur canadien Lenni-Kim, star des adolescents, sera en résidence au Nouveau Cap du 13 au 15 juin prochain.

Après Michel Drucker, Fabrice Eboué, et bientôt Ahmed Sylla, c’est un nouveau coup de force que proposera Le Nouveau Cap d’Aulnay-sous-Bois au mois de juin en accueillant le jeune artiste à succès Lenni-Kim pour une résidence exceptionnelle ! Du mercredi 13 au vendredi 15 juin, le chanteur canadien sera en résidence dans la structure culturelle du quartier de la Rose-des-Vents.

 

A tout juste 16 ans, Lenni-Kim est la nouvelle sensation électro-pop du moment. Après avoir participé sur TF1 à The Voice Kids et brillé sur le parquet de Danse avec les stars à l’automne dernier, le performeur s’élance dans une 1ère tournée événement qu passera par notre ville. L’artiste, également nominé dans la catégorie « Révélation francophone de l’année » aux dernier NRJ Music Awards, proposera notamment un concert le vendredi 15 juin prochain. Ce sera pour sens fans l’occasion de retrouver ses plus grands tubes « Don’t stop », « Yolo », « Juste toi et moi »… en LIVE avec ses danseurs pour un show énergique et pétillant !

Les réservations seront prochainement ouvertes sur le site internet de la Fnac et par téléphone au 01 46 66 94 60. Tarifs : Plein 20€ – Réduit 16€. Renseignements sur l’événement Facebook du concert.