Plusieurs chutes d’arbres à Aulnay-sous-Bois suite aux orages

Une violente vague d’orages, avec d’importantes rafales de vent, s’est abattue sur Aulnay-sous-Bois ce vendredi. Plusieurs arbres n’ont pas pu faire face et sont tombés à terre.

Gros coup dur pour le patrimoine arboricole de la ville ce week-end. Plusieurs arbres se sont couchés dans la ville suite à une soirée orageuse très intense qui s’est abattue sur la région parisienne, vendredi 27 juillet en fin d’après-midi. D’importants dégâts ont été constatés cette nuit au Parc Robert Ballanger avec notamment la chute de deux arbres remarquables près du lac du parc. Un autre arbre s’est coupé plus tôt en fin d’après-midi sur la rue Anatole France, au niveau de la Place L’Herminier, sans faire de victime.

Depuis hier soir, les services municipaux sont particulièrement mobilisés malgré cette période estivale pour remettre en état la ville, et notamment évacuer les arbres et branches qui ont pu tomber sur la voie publique. Un gros nettoyage des rues arborées va se poursuivre durant les prochains jours.

Photos : © Ville d’Aulnay-sous-Bois

La Ville d’Aulnay-sous-Bois lance des expérimentations pour fluidifier la circulation et adapter le stationnement

10 modifications de sens de circulation sont récemment entrées en vigueur. La Ville invite les habitants à exprimer leurs ressentis et leurs propositions. © 93600INFOS.fr

Depuis un mois, la municipalité a mis en place plusieurs expérimentations, traduisant ainsi en actes les préconisations formulées à l’issue de deux ans d’études et de concertation autour de la circulation et du stationnement à Aulnay-sous-Bois.

Le positionnement de la Ville d’Aulnay-sous-Bois dans l’axe stratégique du grand Le Bourget / Roissy lui pose l’avantage d’être desservies par de nombreux axes autoroutiers. Mais cet avantage a aussi l’inconvénient d’attirer un important trafic automobile, particulièrement de transit, créant embouteillages, nuisances sonores, pollution et dégradation des chaussées.

Aux heures de pointes, les véhicules qui traversent le territoire municipal pour rejoindre d’autres destinations via l’A1, l’A3 ou encore l’A104 peuvent représenter jusqu’à 50 % du trafic.

Réduire le trafic de transit

Pour résoudre ce problème, qui s’est accentué avec le développement des usages de GPS tels que Waze, la municipalité a engagé en mars 2016 une vaste étude pour repenser le plan de circulation et de stationnement de la ville en fonction des usages d’aujourd’hui et des grands projets de demain.

Plusieurs rues ont été mises en sens unique pour contrer le trafic de transit, et améliorer la circulation dans certaines voies étroites.

Cette étude, menée durant 24 mois en concertation avec les aulnaysiens au travers notamment des conseils de quartier, entre à présent dans sa phase opérationnelle pour expérimenter les préconisations exprimées. Depuis la fin du mois de mai, les propositions formulées sont progressivement appliquées sur le terrain et faire l’objet de tests. Deux vagues d’aménagements sont intervenues le 29 mai et le 26 juin dernier.

Une nouvelle concertation à la rentrée à l’issue des expérimentations

Chaque aménagement sera examiné avec les riverains dans les conseils de quartier, à partir de septembre 2018, avant de décider ou non de son maintien. Afin d’étayer les ressentis, une étude plus technique est menée durant tout le processus d’expérimentation : comptage des véhicules avant modification, information aux riverains et mise en place, comptages au bout de trois mois et de six mois, échanges en conseil de quartier sur les expérimentations et enfin bilan avec la pérennisation, l’adpatation ou la suppression des installations.

Les propositions d’aménagement sont assez conséquentes, avec la création ou l’inversion de plusieurs sens uniques, la création de deux nouveaux giratoires, le projet de prolongement ou de création de sept nouvelles voies, création de quarante-huit aménagements pour limiter la vitesse, ou encore modification du stationnement en faveur de la circulation des bus. Il est également prévu une extension des zones 30.

Quels aménagements sont prévus ?

De manière très concrète, 10 modifications du sens de circulation sont récemment entrées en vigueur (voir ci-dessous). C’est également à partir de ces préconisations que des capteurs ont été mis en place depuis plusieurs mois pour réguler les feux tricolores du carrefour de l’Europe en fonction de la circulation. La création d’une troisième voie sur le pont de la croix-blanche dès cet été, puis d’un rond-point l’an prochain, fait aussi partie des mesures qui seront mises en place.

 

 

 

Deux ans de concertation avec les habitants pour co-élaborer des améliorations

Une concertation a été menée depuis mars 2016 pour repenser la circulation et le stationnement dans la ville. © 93600INFOS.fr

Depuis mars 2016, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a engagé une concertation pour construire avec les habitants et un cabinet d’études spécialisé, un plan de circulation et de stationnement répondant aux différentes problématiques rencontrées dans la commune.

Aulnay-sous-Bois, en raison des nombreuses routes nationales et départementales qui la desservent, est soumise à un important trafic automobile, créant embouteillages, nuisances sonores, pollution et dégradations de chaussée. Aux heures de pointe, les véhicules qui traversent le territoire municipal pour rejoindre d’autres destinations peuvent représenter jusqu’à 50% du trafic de transit aux heures de pointe.

Plus de 40 réunions publiques et des centaines d’heures d’entretiens

Pour le bien-être et la sécurité des habitants, une étude de la circulation a débuté en mars 2016, en concertation avec les Aulnaysiens, prenant en compte l’ensemble des modes de circulation. Plus de 40 réunions publiques ont été organisées, des centaines d’heures d’entretien avec les associations et les riverains, 25 courriers sondages et 51 campagnes de comptages trafic et vitesse ont été menées dans le cadre de cette concertation.

Au terme de ces deux années de réflexion et de concertation, les préconisations vont être testés plusieurs mois sur le terrain et évalués. Après 6 mois de phase de test, chaque aménagement sera examiné avec les riverains en conseil de quartier avant de décider de son maintien ou non.

Cette nouvelle phase de réflexion se reposera sur des comptages des véhicules réalisés avant modification, et au bout de 3 et 6 mois après mise en place. D’ici l’organisation des réunions de quartier, les habitants peuvent dès à présent exprimer leur avis par e-mail via l’adresse experimentation.circulation@aulnay-sous-bois.fr.

 

 

Le Pont de la Croix-Blanche fermé pour deux mois de travaux

En 2019, un giratoire sera aménagé après le pont afin de mieux réguler la circulation sur le Pont de la Croix-Blanche. @copy; 93600INFOS.fr

Depuis début juillet, le Pont de la Croix-Blanche est fermé à la circulation afin de permettre la création d’une troisième voie pour fluidifier la circulation. La circulation restera coupée pendant les deux mois de travaux.

Des travaux vont être menés jusqu’au 31 août 2018 sur le Pont de la Croix-Blanche pour créer une voie supplémentaire dans le sens nord > sud. Elle permettra de fluidifier le trafic aux heures de pointe, sur un axe aujourd’hui saturé avec le trafic des quelques 7 500 véhicules quotidiens, qu’il s’agisse notamment des voitures, camions ou bus.

Les automobilistes qui empruntent le Pont de la Croix Blanche aux heures de pointe, entre 17h et 19h30, sont en effet quotidiennement coincés dans des bouchons. En réduisant les risques de bouchons, la Ville espère réduire la pollution émise par les véhicules, nuisant ainsi au cadre de vie des riverains en contrebas du pont et aux nombreux piétons qui empruntent chaque jour cet itinéraire desservant notamment le lycée Jean Zay pour les habitants du sud d’Aulnay-sous-Bois.

7 500 véhicules par jour

Fluidifier le trafic apparaissait donc nécessaire. La Ville a ainsi lancé il y a quelques mois une étude de faisabilité pour dédoubler la voie nord-sud sur la partie du pont la plus récente. Les travaux sont prévus pour se dérouler pendant la période estivale afin de minimiser la gêne occasionnée. Durant toute la période des travaux, des déviations sont mises en place via le pont Maillard près de la gare RER, et via le Pont des Peupliers à Sevran, derrière la zone industrielle de Chanteloup. Les piétons et les cyclistes, avec le pied à terre, peuvent également emprunter le Pont de la Croix-Blanche durant toute la durée des travaux.

Pour réaliser cette 3ème voie, le terre-plein central du pont sera réduit. Le chantier prévoit également un renouvellement du mobilier urbain, dont les éclairages et les barrières de sécurité pour les piétons. « Le mobilier urbain retenu contribuera à l’embellissement de la ville. Un éclairage plus performant sera déployé » détaillent les services de la ville. Dans un an, à l’été 2019, un double giratoire sera aménagé en lieu et place du carrefour à feux tricolores actuellement en service au sud du pont. « Il bénéficiera d’un aménagement paysager avec pose d’arbustes et de fleurs, toujours dans un souci d’embellissement » rappelle la Ville.

Une troisième voie va être aménagée dès cet été sur la partie la plus récente du pont. © DR

 

 

L’association Aulnay Environnement propose de supprimer des places de stationnement avenue Dumont (MAJ)

L’avenue Dumont, aujourd’hui en sens unique, est fréquentée quotidiennement par de nombreuses voitures et bus. © 93600INFOS.fr

Pour créer une piste cyclable en contre sens, l’association Aulnay Environnement propose au Maire de supprimer des places de stationnement avenue Dumont.

Alors que la Ville lance depuis quelques semaines des expérimentations liées au nouveau plan de circulation et de stationnement, une association suggère de supprimer du stationnement dans une zone en tension : l’avenue Dumont.

Un article a en effet été mis en ligne fin mai sur le site internet de l’association Aulnay Environnement concernant le plan de circulation et de stationnement actuellement en expérimentation par la municipalité.

« Nous n’avons pas fait d’objections aux différentes expérimentations qui vont être mises en œuvre dans le but d’apaiser la circulation. Nous avons cependant fait remarquer que les déplacements automobiles allaient être plus longs, ce qui d’un point de vue environnemental, ne constitue pas un progrès. Il est triste que les comportements incivils conduisent à ce genre de mesure » explique l’association au sujet de ces expérimentations. Il s’agit hélas du prix à payer pour sécuriser et fluidifier les déplacements de chacun, qu’il s’agisse des automobilistes, cyclistes, piétons ou usagers des transports en commun. C’est également et surtout une conséquence du trafic de transit particulièrement présent à Aulnay-sous-Bois. Près de 50% du trafic en heure de pointe résulte de ces usagers qui transitent par la ville pour relier une autoroute à leur domicile.

40 places seraient à supprimer

De plus, l’association suggère également d’accentuer la place réservée aux vélos dans la ville en renvoyant son lectorat vers un « plan participatif (des) améliorations cyclables possibles ». Ce plan accessible ici contient de petites suggestions destinées à fluidifier la circulation des deux-roues : des « tourne à droite » à certains feux rouges identifiés, ou plus simplement des réfections de peinture sur pistes cyclables.

Mais il contient aussi des suggestions plus étonnantes, comme la suppression de places de stationnement sur l’avenue Dumont afin de créer une piste cyclable pour permettre aux cyclistes de remonter l’avenue en contre sens, jusqu’à la gare.

L’association propose ainsi la suppression d’environ 40 places en hyper-centre, à deux pas de la gare, de commerces de proximité et du marché forain alors que le quartier est déjà en manque de stationnement, particulièrement les jours de marché. Un comble pour les riverains, mais aussi pour les seniors qui se garent dans cette rue pour faire leurs courses quotidiennes, rejoindre le CMES Louis Pasteur, l’Hôpital Privé de l’Est Parisien ou encore les différents services de proximité.

Bien heureusement, cette suggestion ne fait pas partie des expérimentations mises en place par la Ville. Si la circulation des vélos mérite évidemment une attention particulière afin de sécuriser et développer les déplacements doux, il convient naturellement de prendre en considération l’ensemble des formes de mobilité avant de s’agiter. Ceci permet de prendre de décisions pragmatiques et non d’imposer des mesures dogmatiques. On appelle cela l’intérêt général.

MAJ le mardi 17 juillet 2018 à 17h22 : Dans une lettre ouverte publiée hier sur son site internet, l’association Aulnay Environnement accuse 93600INFOS.fr d’avoir « fabriqué une fausse information ». L’association affirme que la rédaction de 93600INFOS.fr « se sent investi d’une mission : saisir toutes les occasions de discréditer Aulnay Environnement en se lançant dans la production de fausses informations ». Nous condamnons ces accusations graves et mensongères.

Nous maintenons que le « plan participatif (des) améliorations cyclables possibles » émane du site internet de l’association Aulnay Environnement, qui n’est peut-être pas à l’initiative de ce plan. Néanmoins, cette association en assure la promotion. Sur le fond du sujet, à savoir la proposition de supprimer des places de stationnement sur l’avenue Dumont, voici quelques éléments factuels pour répondre aux affirmations mensongères de l’association :

  • Selon Aulnay Environnement, 93600INFOS.fr « transforme la proposition d’un « va tout droit » pour les cyclistes en proposition de suppression de places de parking »
    FAUX : L’annotation du plan, mise en exergue dans notre article grâce à une capture d’écran, mentionne bien la création d’un « sens inverse » et la « mise à disposition d’un aménagement vélo à contre sens unique » comprenant une « zone 30 » et la « suppression du stationnement ».
  • Selon Aulnay Environnement, 93600INFOS.fr « donner un chiffrage qui n’apparaît dans aucun document »
    VRAI : A notre connaissance, aucun document technique ne mentionne ce chiffrage. Cette donnée provient d’une constatation de terrain réalisée par notre rédaction le 29 juin 2018 en soirée. Le stationnement sur chaussée le long de l’avenue comprend en effet une quarantaine de places, sur la partie située entre le Boulevard du Général Gallieni et l’avenue du 14 juillet. Plus de 50 places sont concernées si un tel aménagement venait a être proposé jusqu’au rond-point Dunant par l’association, ou l’un de ses membres.