Urbanisme: Enfin une ligne d’horizon après-chantier pour le site du CMMP

Usine d'Amiante sous bâche - Décembre 2012Le chantier de dépollution du CMMP (Comptoir des Minéraux et Matières Premières) est désormais terminé. Place aujourd’hui aux réflexions concernant l’avenir du site, qui se situe entre une école et un cimetière, au coeur d’un quartier en manque de stationnement. Lire la suite

Urbanisme: L’association QCBE reprend sa pétition contre le projet « Croix-Blanche »

Terrain du Projet ''Croix-Blanche'' vu du ciel - Google Earth (Décembre 2012)Loin sont les titres « Le projet Croix-Blanche est en bonne voie » et pourtant, ils datent de Septembre 2012. En effet, après une réunion à huis clos au début du mois, l’association QCBE se voit obligée de reprendre sa pétition face au désengagement municipal.

Lire la suite

Urbanisme: Voir ou revoir la réunion du Comité de Pilotage du Projet « Croix-Blanche »

Barricade ''Non au projet Croix-Blanche'' - Aulnaylibre! (Juin 2011)Le Jeudi 6 Décembre dernier, la Municipalité tenait la 3ème réunion du Comité de Pilotage du « Projet Croix-Blanche », un projet asser sulfureux sur la ville depuis de nombreux mois. Cette réunion se tenait pour la première fois à huis clos mais était tout de même retransmise en direct sur le site de la Mairie. Lire la suite

Urbanisme: Avancée de la construction de l’immeuble Avenue Anatole France

Alors que les projets immobiliers fusent à plein régime depuis de nombreux mois sur Aulnay, il serait temps de donner quelques photos de l’avancée de ces projets immobiliers ! Aujourd’hui, vous trouverez une photo de la construction de l’immeuble se trouvant Avenue Anatole France / Jules Princet. Actuellement, la vitesse de construction est de 1 étage en 15 jours maximum.

A noter également que nos confrères de MonAulnay.com ont remarqué qu’un trou c’était formé dans un trottoir à proximité du chantier. Ce trou a été sécurisé. La probabilité que le projet immobilier et cet affaissement soient liés est forte…

 

Urbanisme: Coup de gueule de l’association QCBE et lancement d’un appel à la manifestation

Alors que la mairie distribuait vendredi une lettre dans les boîtes aux lettres du sud de la ville faisant un récapitulatif des engagements pris concernant le « Projet Croix-Blanche », l’association « Q.C.B.E. » rebondit vivement ce matin sur le contenu de cette fameuse lettre. Dans un message envoyé aux adjoints au Maire, Messieurs Gente et Chalier, l’association conteste les différences entre les engagements pris à l’oral lors du dernier comité de pilotage et les annonces faites ces derniers jours par écrit.

Dans une lettre envoyée aujourd’hui aux habitants du quartier, l’association déploie sa colère haut et fort en annonçant ne pas hésiter « à user de tous les moyens légaux si les riverains ne sont pas écoutés et si la Mairie continue à se moquer de ses interlocuteurs » et invite les Aulnaysiens à se rendre en nombre au prochain conseil municipal qui se tiendra ce Jeudi 27 Septembre 2012 à la Mairie. Le rendez-vous est fixé à 20h30 devant la Mairie.

Urbanisme: compte-rendu municipal du dernier comité de pilotage du « Projet Croix-Blanche »

Alors que l’association « Q.C.B.E » s’inquiétait hier matin dans une lettre recommandée au Maire qu’aucune communication officielle n’était faite concernant les accords pris pour le « Projet Croix-Blanche » (lettre que vous pouvez lire en cliquant ici), la Mairie a distribué hier dans les boîtes aux lettres du quartier un compte-rendu officiel de ce Comité de Pilotage, les 2 lettres ce sont donc croisées.

Dans ce compte-rendu, que vous pouvez lire en intégralité en cliquant ici, la Mairie ne confirme qu’a moitié les engagements pris et annoncés dans une précédente lettre de l’association Q.C.B.E. et rend publique la composition du comité de pilotage.

Urbanisme: bientôt des terrains de l’Etat offerts à la Mairie ?

Jeudi dernier dans l’édition Seine-Saint-Denis du journal « Le Parisien », nous avons tous, aussi bien les habitants que la municipalité, été surpris d’apprendre que l’Etat s’apprêterait à faire don de 2 terrains à la Mairie d’Aulnay-sous-Bois. Aulnay-sous-Bois ne serait pas la seule ville concernée et les villes les plus chanceuses dans le département sont Pantin et Stains.

Selon le journal,  un terrain de 983m² situé Rue Charles de Gaulle et un autre de 9 862m² situé Boulevard Galliéni devraient être cédés par l’Etat à la Mairie. Quand on s’y penche de plus près en regardant les cartes du Cadastre, ont peut tout de suite deviner les terrains concernés pour la Rue du Général de Gaulle (pour le Boulevard Gallieni, je n’ai pour le moment rien trouvé de correspondant à la superficie ennoncée):

Rue Charles de Gaulle – 2 terrains pour une superficie totale de 983m²

[slideshow]

Boulevard Galliéni, je n’ai pour le moment trouvé aucun terrain(s) correspondant aux superficies données par Le Parisien.

M.Gente, adjoint au maire de quartier chargé du Grand Paris et de l’Intercommunalité, a déclaré lors d’une réunion jeudi soir être vigilant à ce type d’annonce, par voie de presse et attend une communication officielle de la part de l’Etat.

Urbanisme: Communiqué de l’association QCBE suite à une réunion du comité de pilotage

Voici un communiqué de l’association QCBE suite à une réunion du comité de pilotage du Projet « Croix-Blanche » qui a eu lieu jeudi dernier.

« Le projet Croix-Blanche respectera la zone UG du PLU

Le pro­jet Croix-Blanche res­pec­tera la zone UG du PLU et sera sou­mis à réfé­ren­dum à la popu­la­tion locale
Nos efforts et notre déter­mi­na­tion semblent avoir porté leurs fruits !

L’Association de Défense de l’Environnement du Quar­tier de la Croix-Blanche et de ses Envi­rons Q.C.B.E. se féli­cite des pre­miers résul­tats de la tenue du comité de pilo­tagede jeudi 6 sep­tembre à l’école des Pré­voyants.

Le pro­jet qui res­sor­tira de ce comité res­pec­tera le PLU de la zone UG, c’est-à-dire que seront res­pec­tés les prin­cipes sui­vants :
  • une marge de recul de 4 mètres par rap­port à la rue,
  • une hau­teur maxi­male de 10 mètres,
  • 6 mètres à la gout­tière,
  • des loge­ments construits en prio­rité pour les jeunes, les per­sonnes âgées et les per­sonnes à mobi­lité réduite,
  • 40% d’espaces verts,
  • 2 places de par­king par loge­ment.
En outre, les pro­jets qui res­sor­ti­ront de ce comité de pilo­tage seront sou­mis à la consul­ta­tion popu­laire des rive­rains du quar­tier, par réfé­ren­dum.
Ces demandes de l’association Q.C.B.E., qui rele­vaient du bon sens, auront mis plus d’un an pour être enfin accep­tées par la Mai­rie.
Nous nous féli­ci­tons donc de ces avan­cées. Sans la mobi­li­sa­tion de vous tous, des péti­tion­naires, des rive­rains, des membres des asso­cia­tions, nous ne serions jamais arri­vés à ce résul­tat pro­met­teur.
Néan­moins, sachez que nous res­tons, et nous res­te­rons, tou­jours par­ti­cu­liè­re­ment vigi­lants et mobi­li­sés pour que les reven­di­ca­tions des rive­rains soient res­pec­tées par la Mai­rie.
Mal­gré le res­pect du PLU, le nombre de loge­ments peut tout de même mon­ter jusqu’à 48.Nous ne déro­ge­rons donc pas de notre but de 30 loge­ments, pas plus. 
Vous pou­vons donc comp­ter sur notre déter­mi­na­tion et notre mobi­li­sa­tion per­ma­nentespour que vos exi­gences soient res­pec­tées. »

Urbanisme: Le « Projet Croix-Blanche » en bonne voie

Hier soir, le Comité de pilotage du Projet Croix-Blanche se réunissait publiquement dans le réfectoire de l’Ecole des Prévoyants afin de débattre sur les formalités du cahier des charges pour l’appel d’offres pour l’aménagement de l’ancien site de l’hôtel des impôts, Avenue de la Croix-Blanche. La réunion a regroupé une vingtaine de personnes autour de la table et une trentaine d’habitants, qui se sentent tous concerné par les futurs changements de leur quartier. Dans une atmosphère sérieuse et calme, la réunion c’est déroulée avec de très nombreuses questions et demandes de précisions, notamment de la part de l’association Q.C.B.E.. L’issue de cette réunion permet d’en savoir plus sur les idées de la Mairie et a pu mettre l’association Q.C.B.E. en entente avec la municipalité.

40 logements maximum

Contrairement aux première annonces faites il y a quelques mois, le nombre de logements n’excédera pas les 40 logements puisque à cause du PLU actuellement en vigueur, M.Gente  a avoué qu’il sera impossible d’installer 65 logements sur le site. Benjamin Giami, président de l’association se félicite de cette nouvelle, même si l’objectif de l’association plafonnait un maximum de 30 logements.

Logement ne veut pas forcément dire immeubles et appartements

Alors que plusieurs membres de comité de pilotage ont proposé des petits pavillons sur le site, M.Gente et M.Chalier ont tous deux annoncés que logements ne veut pas dire forcément des appartements et donc des immeubles. La Mairie se dit ouvertement pour l’intégration de pavillons. Ensuite est venue sur la table la question de la destination des logements, sachant que de très nombreux logement sont actuellement en construction sur la ville mais loin sont ceux vendus ou loués. Ont été avancés des idées de logements pour étudiants (studios, duplexs) mais aussi des logements pour les seniors et Personnes à Mobilité Réduite. De nombreux détails techniques ont été évoquées par Mme Demonceaux (adjointe chargée des personnes agées) afin d’atteindre un certains confort  pour les personnes âgées.

Un équipement municipal oui, peut-être deux

Le site de l’ancien hôtel des impôt comprend aujourd’hui la Mairie Annexe Sud et elle sera bien évidemment comprise dans le projet. Un 2ème équipement est à l’étude: l’idée la plus avancée est une crèche mais cependant, la question du stationnement, déjà très compliquée dans le secteur, vient compliquer l’affaire car la Mairie prévoit uniquement des places de parking pour les salariés de la crèche mais les riverains exigent des places pour les visiteurs. En parlant du stationnement, il faut savoir que seul 1 niveau de parking en sous-sol est possible en raison de la proximité de la nappe phréatique (environ 2 mètres de profondeur). Du coup, les riverains ont manifestés leur mécontentement. La question du stationnement risque d’être le nouveau sujet de discorde entre les habitants et la municipalité.

La population sera consultée

Face aux recours de l’association Q.C.B.E., la municipalité a été contrainte de plier concernant une consultation des riverains. Cependant, pas question de référendum ni de consultation populaire donc l’affaire est à suivre. M.Gente assure que les habitants du quartier (A quel niveau ? Rues voisines, tout le quartier sera consulté ?) seront consultés pour choisir parmi les propositions acceptées par la commission d’appel d’offre.