Urbanisme: Prochain épisode de l’ « Affaire Croix-Blanche » le 10 Septembre prochain ?

Aulnay-sous-Bois | Vue du terrain depuis l’Avenue Jean Jaurès en Juin 2012

Cela ne vous aura pas échappé, les relations sont très tendues entre l’Q.C.B.E. (Association Défense de l’Environnement de la Croix-Blanche d’Aulnay-sous-bois et de ses Environs) et  la Mairie au sujet du « Projet Croix-Blanche » qui doit voir le jour sur le terrain de l’ancien Hôtel des impôts Avenue de la Croix-Blanche.

Le dernier épisode en date est le dernier communiqué de l’association paru il y a une dizaine de jours qui reflète la protestation des riverains face à la demande du Maire d’accélérer le processus de concertation afin que le projet puisse prendre place le plus rapidement possible.

Le prochain rendez-vous sur ce dossier risque d’être le Lundi 10 Septembre 2012 avec le compte-rendu, version municipalité, de la dernière réunion du Comité de concertation pour la projet lors du Conseil de Quartier Prévoyants-Le Parc.

Pour ceux qui sont intéressés, les dates des prochains Conseils de Quartier sont disponibles sur le site web municipal.

Urbanisme: Les riverains du futur « Projet Croix-Blanche » encore en grogne contre la Mairie

Photo d’archives

Nous avons reçu cette semaine un communiqué de l’association Q.C.B.E. au sujet de leur grogne qui ne faiblit pas contre la Mairie. En effet, selon eux, la Mairie ne fait rien pour essayer de trouver un terrain d’entente au sujet du « Projet Croix-Blanche ».

Vous pouvez lire ce communiqué ci-dessous ou en cliquant ici.

« L’association Q.C.B.E plus déterminée que jamais !

La Mai­rie a expli­ci­te­ment déclaré, lors de la réunion de juin der­nier, qu’elle sou­hai­tait accé­lé­rer le pro­ces­sus de « concer­ta­tion » afin qu’un pro­jet voit le jour en lieu et place de l’ancien Hôtel des Impôts, et ce en dépit des pro­tes­ta­tions des membres du Comité de Pilo­tage.

L’Association Croix-Blanche, qui a recueilli plus de 1 300 signa­tures deman­dant un réfé­ren­dum de quar­tier sur la modi­fi­ca­tion du PLU du ter­rain de l’Hôtel des Impôts, a mon­tré une nou­velle fois qu’elle était ouverte à la Mai­rie, et qu’elle n’était pas dans un pro­ces­sus d’opposition contrai­re­ment à ce qu’elle sou­haite le faire entendre.

Mal­heu­reu­se­ment, la Muni­ci­pa­lité ne res­pecte en rien le cadre de la lettre signée entre l’Association QCBE et la Mai­rie.

Nous avons pro­posé des mai­sons pou­vant accueillir plu­sieurs foyers : refus de l’adjoint au Maire !

Nous avons demandé une concer­ta­tion avec les habi­tants sur la pos­si­bi­lité de créer plus d’un équi­pe­ment : refus de l’adjoint au Maire !

Des rive­rains ont demandé d’assister, sans prise de parole, aux tra­vaux du comité de pilo­tage : refus de l’adjoint au Maire !

Cette situa­tion, ainsi que la volonté déli­bé­rée du Maire de ten­ter d’instrumentaliser l’Association avec la lettre que nous avons signée de bonne foi, nous pousse à la dénon­cer et à refu­ser d’être trai­tés avec mépris.

Alors, puisque le Maire montre un tel atta­che­ment à des écrits, nous lui rap­pe­lons désor­mais sa pro­messe écrite d’organiser un réfé­ren­dum de quar­tier. Ce réfé­ren­dum, les 1300 habi­tants du quar­tier le demandent main­te­nant !

Avec l’aide de rive­rains et d’associations de la ville entière, une péti­tion est d’ores-et-déjà en cir­cu­la­tion dans tous les quar­tiers pavillon­naires d’Aulnay pour deman­der un réfé­ren­dum de quar­tier lorsque le Maire déci­dera uni­la­té­ra­le­ment de modi­fier le PLU.

Il n’y a qu’en nous ras­sem­blant que la Mai­rie nous écou­tera. Alors comp­tez sur notre entière mobi­li­sa­tion ! »

Urbanisme: Diagnostic arboricole du terrain du « Projet Croix-Blanche »

Dans le cadre de la préparation du « Projet Croix-Blanche » sur le terrain de l’ancien Hôtel des Impôts, un diagnostique arboricole a été réalisé afin de permettre de savoir quels arbres l’ont pourra conserver et ceux que l’ont pourra abattre.

Ce document a été récemment mis en ligne sur le site de la ville mais la version que nous vous publions ici a été retravaillée afin de mettre en valeur les couleurs.

Dans ce diagnostique, que vous pouvez vous procurer en cliquant ici, on apprend que le terrain est composé d’érables et de chênes. Ces arbres qui marquent le paysage du quartier ont, pour la plupart, besoin de quelques tailles afin de sécuriser le réseau EDF et éviter que le voisinage ait des branches au dessus des jardins. Seuls 2 arbres doivent êtres abattus en raison de dangers (1 est atteint par champignon, le Ganoderme, et sera détruit à moyen terme par celui-ci et 1 autre est en mauvaise santé).

On notera que 11 des 13 arbres présents sur le terrain peuvent-êtres conservés mais l’expertise du groupe d’arbre D (situé entre la Mairie annexe et l’ancien hôtel des impôts) peut mettre un petit coup de stress pour 7 érables car selon l’expert, ces arbres « présentent un moindre intérêt » et pourront faire l’objet « d’une suppression partielle ou totale »…

Urbanisme: Le Comité de Pilotage du "Projet Croix-Blanche" est formé: Réactions.



Ce Mercredi 18 Avril 2012, le Conseil de Quartier « Prévoyants – Le Parc » s’est réuni pour former le Comité de Pilotage du « Projet Croix-Blanche ». Une réunion qui a été suivie par près de 150 personnes qui s’étaient déplacées pour l’occasion puisque c’est l’avenir d’un quartier qui va se jouer.
Alors que cela plaise à tout le monde ou non, le Comité de Pilotage du « Projet Croix-Blanche » qui s’occupera de monter le projet et de faire participer les habitants du quartier dans sa conception, est composé de:

  • 6 délégués du Conseil de Quartier;
  • 5 riverains;
  • 1 commerçant;
  • 6 représentants du monde associatif (3 de l’association « Quartier Croix-Blanche et Environs », 1 de l’association « CAPADE SUD », 1 de l’association « Aulnay Environnement » et 1 de l’association « Aulnay Sud »);
  • 3 élus membres du Conseil de Quartier (désignés par délibération du Conseil municipal du 16/10/2008): Jacques Chaussat, Evelyne Demonceaux et Jean-Marc Bloch.
A noter que la maire a dit qu’il était possible de tout remettre à plat sur le sujet et que la possibilité que des logements soient obligatoirement présents dans le projet pouvait se discuter.

Mais la réunion ne s’est pas passée sans problème ! En effet, selon l’association Q.C.B.E., la Mairie a tenté de mettre dans les riverains du comité un membre de la mairie alors que personne ne le connais dans les riverains direct de l’ancien Hôtel des Impôts. A ce moment, là les habitants du quartier ont quitté la réunion ainsi que l’association Q.C.B.E. ce qui a annulé la présence de cette personne dans le comité. Du coup, cette mauvaise foi de la mairie a provoqué une nouvelle fois une certaine tension entre les habitants du quartier et la mairie.

Le communiqué de l’association Q.C.B.E, rédigé à la suite de la réunion du 18 Avril, témoigne de cette tension et de leur inquiétude. Quant au maire, il a publié un communiqué de satisfaction puisque au travers de ce comité, il voit une « avancée démocratique ».
Mais nouveau rebondissement, aujourd’hui, un compte-rendu mystérieux rédigé anonymement a été distribué dans les boîtes aux lettres du quartier. En le lisant, je peux en déduire que la provenance de ce dernier doit être la mairie, vu la satisfaction qu’il regorge et la « positive attitude » qui le compose.

Urbanisme: Lettre ouvertes de diverses associations au sujet des nombreuses modifications du PLU

C’est avec surprise ce soir que j’ai découvert comme près de 10 000 Aulnaysiens, en ouvrant ma boîte aux lettres, la présence d’une lettre ouverte au Maire, écrite par différentes associations de la ville, au sujet des multiples modifications du Plan Local d’Urbanisme.
Cette lettre, qui a pour auteurs les associations « Capade-Sud », « Défense des Zones Pavillonnaires d’Aulnay-sous-Bois », « Défense de l’Environnement du Quartier Croix-Blanche et des Environs » et « Sud-Aulnay », a été écrite au maire Gérard Ségura pour l’interpeller et lui réclamer l’organisation d’une « réunion extraordinaire » pour « une concertation réelle et véritable avec la mairie sur le PLU, les préemptions et les projets de construction dans la ville ».
AulnayAssociations vous propose cette lettre complète à la lecture en cliquant sur l’extrait ci-dessous:



Cette lettre intervient aujourd’hui, alors qu’il y a encore quelques semaines, une autre modification du PLU était en cours (qui traitait notamment le dossier du 7ème collège) et qui a créé de vives réactions, une fois celle-ci terminée. En effet, de nombreuses associations de la ville dénonce un manque d’information à la population par rapport aux modifications ultérieures sur cette dernière modification.

Nouvelle modification du PLU en Janvier 2012

La mairie d’Aulnay-sous-Bois vient de publier une note d’information sur son site internet concernant le Plan Local d’Urbanisme (PLU). En effet, il est prévu une modification du PLU mais au préalable, une enquête publique est prévue du Lundi 16 Janvier au Vendredi 17 Février 2012.


Le dossier de modification et un registre d’enquête sont mis à la disposition des habitants pendant cette période aux horaires ci-dessous au Service de réglementation des constructions du Centre administratif (16 Bd Félix Faure – 93600 Aulnay/Bois).
  • Lundis, Mercredis, Vendredis: 8h30 > 12h00 / 13h30 > 17h30;
  • Mardis, Jeudis: 8h30 > 12h00;
  • Samedis: 9h00 > 12h00.
Vous pouvez lire la note d’information publiée par la mairie ci-dessous:


Cette note d’information confirme donc la supposition de nos confrères de Aulnaylibre!.

Réunion publique sur le devenir de l’Ex-Hôtel des Impôts

Source : MonAulnay.com

Comme l’ont relayés nos confrères de MonAulnay.com, l’Ancien Hôtel des Impôts, Avenue de la Croix-Blanche est en cours de démolition. Un soulagement pour tous les riverains qui perdent ainsi, une verrue qui se formait depuis plus de 12 ans. Cette démolition à laissée place à une exposition involontaire d’oeuvres d’art urbain, réalisée par de nombreux jeunes qui ont visités ce lieu, dangereux, au plus grand regret des riverains.




Mais cette démolition, promise depuis tant d’années, a fait de faux espoirs aux riverains, qui ont crus naïvement aux promesses de Gérard Ségura qui, depuis plus de 2/3 ans lors de réunions publiques, promettait : « Une fois cette horreur démolie, un complexe municipal fera son apparition avec crèche, école, mairie annexe, éventuellement une antenne pour les retraités […] mais tout cela se fera sous réserve de l’accord du propriétaire privé de ce terrain, qui semble aujourd’hui, d’accord sur ce choix de réalisations ». En effet, cette démolition laissera place à des logements sociaux. Les riverains, pas du tout d’accord avec cette idée, on mis en place une pétition.

Source : MonAulnay.com



La mairie, voyant que cette idée, qui a été mise en place à l’insu des riverains, ne passait pas inaperçue, a décidée d’inviter les riverains du quartier à une réunion publique pour « décider » de l’avenir du quartier et des réalisations possibles. Bon, dans l’invitation, on peu lire « […] pour aboutir à l’élaboration d’un projet co-élaboré, cohérent et partagé. » mais la réalité est que cette réunion ne changera rien à l’avenir du quartier qui est: Logements Sociaux sur ce site, point final !


Vous pouvez lire l’invitation à cette réunion, qui ce tiendra le Vendredi 10 Juin prochain à 19h30 dans le Réfectoire de l’Ecole du Parc, ci-dessous:

ACTU >> Le Billet de Veritis

Des mérites d’une initiative citoyenne

De l’utilité d’une Justice indépendante

Où la justice et le Bon Sens se rejoignent

Par l’entremise de Mon Aulnay.com, j’ai eu connaissance d’un jugement récent prononcé par le Tribunal administratif de Montreuil concernant un litige opposant un citoyen d’Aulnay, à la Mairie et à un autre citoyen (peut-être investisseur ou promoteur) à propos d’un permis de construire délivré par la Mairie.

JUSTICEIl est tout à fait symbolique et emblématique et mérite d’être analysé et porté à la connaissance du plus grand nombre : citoyens soucieux de leur habitat et de leur environnement, associations qui se battent en ce sens, ….

Quand on lit ce jugement, on est d’abord frappé par une chose : il est rendu par LA REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS.

Cela est évident, bien sûr, mais on finit par l’oublier, à n’y plus prendre garde… Nous sommes encore en République et nul n’est (ou ne devrait être) au-dessus des lois.

Puis, il vient une deuxième réflexion : Monsieur le Maire est , certes, le Premier Magistrat de la ville, mais il n’est pas le seul, il y a aussi et surtout un Juge Indépendant qui relève d’une autre Instance, l’Instance judiciaire qui peut le censurer et dire la Loi ou faire respecter les règlements.


[…]


Stéphane Fleury


Lire la suite de l’article sur AulnayLibre!