Le gouvernement lance une campagne choc contre le djihadisme

Cette semaine, le gouvernement Français lance une grande campagne pour lutter contre le terrorisme et le départ de jeunes dans des missions djihadistes. Pour cela, un clip est actuellement diffusé sur internet et un site web a été mis en place. L’objectif pour le gouvernement étant de lutter contre la propagande radicale et d’éviter l’embrigadement des personnes les plus vulnérables. stop-djihadisme.gouv.fr propose de décrypter la propagande, puis de repérer et signaler les personnes au comportement pouvant être suspect. Par ailleurs, un numéro vert a été mis en place: il s’agit du 0 800 005 696.

Voici le clip actuellement diffusé par l’Etat (attention, images pouvant choquer la sensibilité des plus jeunes):

Face aux rodéos à moto, la police a désormais sa solution

Arrêtés la semaine dernière, six jeunes de la cité de l’Europe comparaîtront fin août au tribunal correctionnel de Bobigny. En cause: des rodéos et parades à moto qui les mettent eux même en danger mais également les autres usagers de la route: conducteurs, cyclistes et aussi les piétons. Désormais, la police change de méthode et utilise la vidéo pour immortaliser les infractions routières.

Quelques fois, les jeunes amateurs de rodéos à moto mettent en ligne sur les réseaux sociaux des vidéos de leurs prestations qui peuvent être lourdes de conséquences. | Vidéo trouvée sur Facebook en 2013, puis republiée avec floutage par 93600INFOS

Lire la suite

Le camp de roms de l’autoroute A3 a été démantelé hier matin

Hier matin, une quinzaine de fourgons de police sont intervenus le long de l’autoroute A3 pour démanteler l’un des plus importants camp de roms d’Aulnay-sous-Bois. Alors que la fermeture d’une voie de l’autoroute a été nécessaire, causant de nombreux bouchons sur les voies express adjacentes. Selon la presse, les familles qui s’étaient installées sur les lieux avaient évacué le terrain durant le week-end, créant aucune altercation ou violence.

Jeudi dernier, nos confrères du journal Le Parisien s'était rendu à la rencontre des dernières familles du camp de roms. | (C) Le Parisien/Arnaud Dumontier

Jeudi dernier, nos confrères du journal Le Parisien s’était rendu à la rencontre des dernières familles du camp de roms. | (C) Le Parisien/Arnaud Dumontier

Lire la suite

L’arrêté anti-mendicité fait réagir les soutiens aux roms

La semaine dernière, le maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza prenait un arrêté anti-mendicité. Respectant ainsi l’une de ses promesses phares de campagne. Mais la décision n’a pas fait que des heureux. Car si les policiers municipaux peuvent désormais demander aux mendiants de quitter les lieux en journée, ces agissements sont vus par certains comme une stigmatisation des roms et des plus pauvres.

Des mendiants seront distribués ce week-end sur les marchés de la ville pour protester contre l'arrêté anti-mendicité. | (C) Aide de Gilda

Des mendiants seront distribués ce week-end sur les marchés de la ville pour protester contre l’arrêté anti-mendicité. | (C) Aide de Gilda

Annoncé fièrement par Bruno Beschizza, maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois, l’arrêté anti-mendicité qui été pris par l’édile la semaine dernière ne cesse de faire réagir. surtout du côté des défendeurs des populations roms. Le collectif de soutien aux roms d’Aulnay défend dans un communiqué « une mesure sécuritaire inutile et agres­sive » et dénonce un renforcement de la stigmatisation des « popu­la­tions rou­maines et bul­gares, vivant dans des condi­tions indignes dans des bidon­villes. » Pour les membres de ce mouvement, ce décret n’est qu’une étape préliminaire à une nouvelle évacuation de camps. « Les familles expul­sées s’établissent alors dans les com­munes alen­tour, se retrou­vant à nou­veau face à l’incompréhension des rive­rains » déclarent-ils ainsi. « C’est pour­quoi notre Col­lec­tif appelle à des mesures concer­tées pour rompre avec l’impuissance des pou­voirs publics : une table ronde régio­nale pour ne pas lais­ser les élus locaux seuls face à des situa­tions com­plexes qu’ils ne peuvent gérer ; la mise en œuvre de la cir­cu­laire du 26 Août 2012 pour déve­lop­per des solu­tions alter­na­tives aux expul­sions et aux autres mesures pré­li­mi­naires. »

Du côté du collectif citoyen de la gauche huma­niste, éco­lo­giste et soli­daire, « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois », on rétorque « un acte discriminatoire en s’attaquant aux droits des plus fragiles. » Pour le collectif créé à l’occasion des dernières municipales, « cette péna­li­sa­tion stig­ma­tise les plus pré­caires, sans appor­ter de solu­tion aux pro­blèmes de pau­vreté des Aul­nay­siens » et « renonce à cet arrêté injuste. » Ainsi, le mouvement trouverait préférable de « mettre en place une vraie poli­tique de lutte contre la grande pau­vreté au lieu d’imposer des amendes à ceux qui n’ont rien. » Pour eux, il est important de « lut­ter contre les effets de la misère et non péna­li­ser les plus dému­nis. » Ce week-end sur les marchés, les membres du collectif se résoudront donc à « distribuer des mendiants afin d’interpeller la popu­la­tion aul­nay­sienne sur l’absurdité et l’iniquité d’une telle mesure. » En référence à la distribution de gâteaux en forme de feuille d’Aulne réalisée par le nouveau maire durant sa dernière campagne électorale.

Un arrêté anti-mendicité a été pris hier par le maire d’Aulnay-sous-Bois

Il s’agissait de l’une des promesses de campagne du nouveau maire. Bruno Beschizza, Maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois, a pris hier un « arrêté visant à inter­dire la men­di­cité » selon une dépêche de l’AFP, confirmée dans la nuit auprès de notre rédaction. L’arrêté, qui « concerne plu­sieurs sec­teurs de la ville dont celui de la gare », est effec­tif à comp­ter du mardi 29 avril. Il consiste en une « interdiction de la men­di­cité -lorsqu’elle trouble la tran­quillité des per­sonnes ou entrave leur pas­sage ou gêne la com­mo­dité de la cir­cu­la­tion- pré­cise le texte » dont nos confrères de l’AFP ont obtenus copie. Cet arrêté, qui est valable jusqu’au 30 sep­tembre 2014, « fait état d’un -nombre crois­sant de per­sonnes- men­diant dans la ville, -par­fois de manière agres­sive ou avec enfants- » précise la dépêche. Bruno Bes­chizza, qui n’est autre qu’un ancien poli­cier, a été élu fin mars avec 60,7% des voix face au socia­liste sortant Gérard Ségura lors du second tour des élec­tions muni­ci­pales. A ce jour, plu­sieurs villes de France comme Nice, Mont­pel­lier, Chartres ou Nogent-sur-Marne ont pris ce type de déci­sions. A Paris aussi, trois arrê­tés anti-mendicité avaient été pris en 2011 sur les sec­teurs des Champs-Elysées, des Grands maga­sins et du Louvre. Mais jugés inef­fi­caces, ces arrê­tés n’ont pas été recon­duits en 2012. La prochaine décision que le maire d’Aulnay-sous-Bois prendra sera un arrêté anti-bivouac. Il permettra, entre autres, d’évacuer plus rapidement et plus simplement tout camps de roms qui s’installera sur le territoire communal. Cet arrêté pourrait être pris en partenariat avec la ville du Blanc-Mesnil selon diverses sources.

Afin de mettre un terme à une misère visible et récurrente, le maire a pris la décision d'écrire un arrêté municipal anti-mendicité. | (C) DR

Afin de mettre un terme à une misère visible et récurrente, le maire a pris la décision d’écrire un arrêté municipal anti-mendicité. | (C) DR

Il menace de se suicider à Aulnay-sous-Bois, le RAID l’interpelle

Mercredi matin, un homme de 71 ans a menacé de mettre fin à ses jours dans le quartier du vieux-pays à Aulnay-sous-Bois. L’homme, psychologiquement fragile, refusait de prendre son traitement médical. Il avait été découvert retranché par son infirmière le matin même. En milieu de journée, le RAID est intervenu sur place et l’a interpellé avant de l’emmener en ambulance.

Image d'archives | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Image d’archives | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Lire la suite

Le Premier Ministre annonce la création d’une version améliorée du plan Vigipirate

Il y a quelques jours, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé la sortie d’un nouveau plan de vigilance, de prévention et de protection Vigipirate. Ce plan rénové reprend notamment les bases de l’actuel plan Vigipirate mais en y associant désormais tous les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre. De plus, le plan est simplifiée avec deux niveaux d’alerte, contre trois jusqu’alors.

Des réservistes du 19e régiment lors d'une mission Vigipirate sou la Tour Eiffel, haut lieu de Paris. - (C) SIRPA Terre/CCH J-B. Tabone

Des réservistes du 19e régiment lors d’une mission Vigipirate sou la Tour Eiffel, haut lieu de Paris. – (C) SIRPA Terre/CCH J-B. Tabone

Lire la suite

Contre les cambriolages, les voisins vigilants sont là

Les 23 et 30 mars prochains, vous vous rendrez aux urnes pour élire votre maire. Nos confrères d’I>TÉLÉ et 20 MINUTES s’associent pour vous permettre de mieux comprendre les enjeux de ce premier rendez-vous électoral de l’année. 93600INFOS vous propose de découvrir quelques uns de leurs reportages.

De plus en plus de candidats aux municipales, partout en France, proposent d'instaurer ce système dans leur commune. | (C) voisinsvigilants.org

De plus en plus de candidats aux municipales, partout en France, proposent d’instaurer ce système dans leur commune. | (C) voisinsvigilants.org

Lire la suite

Une proviseure agressée dans son lycée de Garges-lès-Gonesse vendredi soir

Ce vendredi, madame la proviseure du lycée Arthur Raimbaud de Garges-lès-Gonesse a été violemment agressée dans l’enceinte de son établisssement, devant les yeux des parents d’élèves rassemblés pour une élection. Conséquence, les enseignants ont débrayés depuis ce matin en signe de soutien à la victime.

Image d’archives | (C) Le Parisien

Lire la suite

Aulnay aura son nouveau commissariat et gardera celui du sud de la ville

Réclamé depuis de nombreux mois par la municipalité, le futur commissariat de la police nationale sera bien implanté à Aulnay-sous-Bois le long de l’ex-RN2. L’annonce officielle a été réalisée par Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. Début des travaux en 2016.

Les élus de la majorité et les habitants étaient réunis le 1er juin dernier pour poser la première pierre symbolique du futur commissariat. | (C) Aulnaylibre

Lire la suite