Plus de 800 personnes hier à la salle Chanteloup pour soutenir Bruno Beschizza

Hier soir se tenait à la salle Chanteloup le meeting de l’entre deux tours de Bruno Beschizza, candidat UMP-UDI-MoDem aux élections municipales d’Aulnay-sous-Bois. Rejoint en début de semaine par le candidat centriste Jacques Chaussat et cinq de ses colistiers du 1er tour, le superflic* a rassemblé plus de 800 personnes, venues des quatre coins de la ville, dans une salle bien trop petite pour accueillir tout le monde. Pour le socialiste Gérard Ségura qui organisera son meeting ce soir, il sera difficile de faire mieux.

 

Bruno Beschizza a tenu, hier, à discuter avec la centaine de jeunes qui avaient fait le déplacement jusqu'à la salle Chanteloup. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan
Bruno Beschizza a tenu, hier, à discuter avec la centaine de jeunes qui avaient fait le déplacement jusqu’à la salle Chanteloup. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan

« Bruno va avoir un problème: il va devoir construire une salle bien plus grande » a souligné hier soir Vincent Capo-Canelas, sénateur-maire (UDI) du Bourget en déplacement à Aulnay-sous-Bois pour symboliser l’union de Bruno Beschizza (UMP) avec Jacques Chaussat (UDI) pour le second tour des élections municipales, ce dimanche. Et en effet, la salle Chanteloup était hier soir survoltée et blindée avec plus de 800 personnes, venues de toute la ville. Philippe Dallier, sénateur-maire des Pavillons-sous-Bois (UMP) réélu à la tête de sa ville dimanche dernier avec 82% des suffrages a également fait le déplacement. « 26%, c’est le signe que Gérard Segura a perdu la confiance des aulnaysiens » a-t-il précisé devant la foule ébahie, tout en taclant le maire sortant: « En 2012, lorsque Daniel Goldberg (PS) avait été élu député, Gérard Ségura avait dit dans sa mairie – En 2014, on s’attaquera à la mairie des Pavillons et on l’emportera.– Dés le 1er tour, le PS a été pulvérisé aux Pavillons, alors Gérard, tu aurais plutôt dû t’occuper de ta mairie ! »

Une jeunesse au rendez-vous

Durant toute la soirée, de nombreux sujets ont été évoqués. Notamment le dossier PSA, sur lequel Bruno Beschizza a été ferme: « Le maire sortant n’a finalement mis qu’une banderole pour PSA mais ne vous inquiétez pas, dimanche soir nous la retirerons. » Il est également revenu sur le clientélisme avéré qui s’exerce dans la ville depuis plusieurs années: « La générosité est devenue clientélisme et assistanat dans cette ville, nous ne pouvons l’accepter. » Enfin, il s’interroge sur le sort des enfants aulnaysiens avec la réforme des rythmes scolaires: « Que va t-on faire faire à nos enfants ? Partout où la réforme a été appliquée en septembre, les enfants se retrouvent fatigués. Le coût par enfant est d’environ 150€, dont 50€ subventionnés par l’Etat. Pour une ville comme Aulnay, la mise en place va être difficile. » Il a précisé également: « On va augmenter les activités périscolaires à destination des enfants: cela veut dire qu’ils ne seront plus sous la responsabilité de leurs enseignants, et donc ce temps passé à l’école ne leur permettra plus d’apprendre l’essentiel: lire, écrire, compter… »

Une fois le meeting achevé, le candidat UMP est resté une bonne heure dans la salle pour aller à la rencontre de la centaine de jeunes aulnaysiens, issus en partie des quartiers populaires, qui étaient venus écouter la réunion publique. Un moment riche en échanges et en débat, permettant à ces électeurs d’obtenir des réponses à leurs questions et attentes. Parmi elles, la thématique de l’emploi est tombé sur la table. Dans les quartiers populaires, fortement touchés par le chômage des jeunes, on n’attend que le retour du travail. Hier soir, c’est rassurés que les jeunes ont pu quitter la salle.

Environ 850 personnes étaient présentes, hier soir, à la salle Chanteloup pour écouter le candidat UMP-UDI. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan
Environ 850 personnes étaient présentes, hier soir, à la salle Chanteloup pour écouter le candidat UMP-UDI. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan

Gérard Ségura à l’assaut de la salle Chanteloup ce soir

Face au succès inédit, en terme de fréquentation, du meeting organisé hier par la droite et le centre, il va être difficile pour le maire sortant de faire mieux ce soir. En effet, Gérard Ségura compte bien mobiliser et rassembler ses troupes à la salle Chanteloup ce jeudi à partir de 19h00. 93600INFOS ne participera pas à ce meeting suite aux diverses menaces et insultes profanées à l’encontre de son rédacteur en chef par des militants, ou proches, de la liste de large rassemblement à gauche.