Zéro phyto : quelles solutions pour lutter contre les mauvaises herbes dans les rues ?

Depuis 2 ans, les communes ne peuvent plus utiliser de produits phytosanitaires pour désherber. Il faut donc trouver d’autres alternatives. © 93600INFOS.fr

Depuis le 1er janvier 2017, les communes ne peuvent plus utiliser de produits désherbants comportant des molécules chimiques nocives pour l’environnement. Une véritable aubaine pour l’épanouissement des herbes folles… qui ne font pas que des heureux.

La fin de l’usage de pesticides pour traiter les herbes folles sera bénéfique pour l’environnement. C’est en tous cas l’objectif des nouvelles règlementations qui interdisent aux communes d’utiliser des produits phytosanitaires pour désherber depuis le 1er janvier 2017. Et les particuliers ne seront pas en reste puisqu’il faudra se passer de ces produits herbicides et insecticides dès le 1er janvier 2019.

Pour autant, ces mesures ne doivent pas compromettre la qualité du cadre de vie de chacun. Les herbes folles sont plus difficilement traitables sans produit chimique, et donc plus visibles en ville. Certaines, de taille limitée, sont tout à fait acceptables dans le paysage urbain. D’autres, plus envahissantes, ne peuvent être laissées sur l’espace public. Ceci implique la mise en place de nouvelles techniques alternatives de désherbage comme l’emploi de produits écologiques ou le recours à un entretien mécanique.

Le glyphosate n’est plus utilisé depuis 2015 à Aulnay-sous-Bois

Le retour des herbes folles dans nos rues n’est pas un signe de désengagement de la commune. Il traduit une nécessité de traiter les espaces publics de façon plus douce et naturelle, afin de préserver la biodiversité et la santé des habitants.

Pour les espaces minéraux (trottoirs, places publiques, parkings), la ville utilise des produits de désherbage doux. Depuis 2016, le Katoun a remplacé le tant controversé glyphosate. Ce produit à base d’acide provenant de l’huile de colza a une efficacité d’environ trois semaines. En complément, l’arrachage manuel et mécanique doit être effectué. Des agents de la ville sont mobilisés par cette lourde tâche durant cinq mois de l’année, pour lutter contre les repousses.

Dès 2016, la ville s’est ainsi dotée d’une balayeuse nouvelle génération munie d’un balai en acier, ainsi que de deux appareils à brosse rotative avec conducteur marchant appelé « Mosquito »). L’arrachage manuel, l’utilisation des « Mosquito » et des balayeuses mécaniques, alternatives retenues pour passer au zéro pesticide, engendrent un surcroît de travail pour les agents municipaux.

2,8 km de rues entretenues chaque jour

Deux à trois passages par an sont estimés pour compléter le désherbage au Katoun. Il faut une journée à deux agents (passage du « Mosquito » et souffleur) pour entretenir 2,8 km de trottoirs. Le rendement est donc très en dessous de celui au désherbage par traitement chimique.

En quelques chiffres…

360 km : c’est la longueur des trottoirs dans la ville

8 400 : c’est le nombre de pieds d’arbres à surveiller

113 km : c’est la distance à traiter dans les cimetières

 

Et si on fleurissait nos pieds d’arbres ?

Mauvaises herbes… mais bonnes idées ! La pousse des herbes folles en pieds d’arbres a donné l’idée à certains habitants de fleurir les pieds d’arbres situés devant chez eux. Depuis 1 an, la ville encadre cette pratique à travers l’attribution d’un « permis de végétalisation ». Il est ainsi possible de devenir soi-même acteur de l’embellissement et du fleurissement de l’espace public en végétalisant une petite parcelle : mur extérieur, bordure de trottoir ou pied d’arbre.

Si vous avez la main verte, mais n’êtes pas un spécialiste de la botanique, la Ville peut apporter un soutien technique à votre projet, et même du matériel pour préparer la fosse de plantation, en fournissant l’apport de substrat et un petit lot de végétaux lors du premier aménagement. Il s’agit plus précisément de quelques plants adaptés à votre pied d’arbre, assortis de conseils sur la plantation et l’entretien.

Renseignements sur le site internet de la ville ou auprès de la direction des espaces verts, par téléphone au 01 48 79 66 50 ou par e-mail à l’adresse espvertsdirection@aulnay-sous-bois.com.

Terrain de la croix-blanche : Le directeur général des services techniques de la Ville répond à la désinformation d’une association

Atteints de pourridié racinaire, les troncs de trois arbres du terrain de la Croix-Blanche se creusaient. – DR

Trois arbres du terrain de l’ancien hôtel des impôts, situé avenue de la Croix-Blanche, ont été abattus suite à une maladie repérée lors d’un diagnostic sanitaire. Lundi, une association affirmait que des arbres en bonne santé avait aussi été abattus, sans considération des services techniques de la Ville. Un mépris que ne tolère pas le Directeur Général des Services Techniques, Monsieur Jean-Georges Soumy.

Le communiqué mensonger et insultant d’Aulnay Environnement.

Le communiqué faisait lundi la Une du blog écologiste MonAulnay.com : « Les chênes du terrain de la Croix Blanche abattus ». Rédigé par une association pourtant reconnue, ce communiqué affirmait que « l’élimination des chênes du terrain de la croix-blanche a commencé ». Rien que ça, un massacre à la tronçonneuse. Pour l’association auteure de ce communiqué, « aucune analyse scientifique n’est invoquée » dans cette intervention des services techniques. Il est également regretté qu’« aucune concertation n’a été proposée » autour de cet abattage. De plus, le communiqué assurait que la Ville ne faisait « aucune distinction entre arbres malades et en bonne santé ».

Ces quelques lignes ont ensuite été reprises par opportunisme politique par certains militants d’opposition sur les réseaux sociaux, afin de suggérer que la municipalité organise « un nettoyage en règle pour une future rentabilité immobilière ». Autrement dit, un projet de bétonnage dans un quartier déjà traumatisé lors de la précédente mandature quand l’ancienne équipe municipale voulait imposer sur ce terrain des buldings aux riverains.

Tout ceci a profondément blessé les services techniques municipaux dont le travail a été souillé et dont la compétence a été remise en cause pour tout ce petit monde. Le directeur général des services techniques de la Ville d’Aulnay-sous-Bois a ainsi rédigé une note d’information au Maire Bruno Beschizza afin de l’éclairer sur les rumeurs colportées indignement. Nous pouvons ainsi lire : « Laisser entendre que les agents de la ville ont procédé à cet abattage pour des raisons autres que la seule sécurité des Aulnaysiens est une honte et un mensonge. Je vous précise que cette parcelle comporte 8 chênes et des érables. Or, seuls 3 arbres ont été abattus, car ils étaient malades ».

Le directeur répond également aux accusations d’absence de concertation avec les riverains, premiers concernés par l’abattage de ces arbres. « Votre volonté d’information est scrupuleusement respectée par les services techniques puisque systématiquement une lettre d’information administrative est rédigée et boitée par les services sur la zone concernée (…). Les coordonnées du responsable de la ville en charge de ce sujet figurent sur ces lettres (…). Monsieur BOUGOURD, auteur du communiqué repris sur le blog, a rencontré ce technicien, sur place, le lundi 26 février 2018 et a obtenu toutes les informations qu’il souhaitait ». Rien n’a donc été caché à l’association et les riverains ont été informés de cet abattage.

La note d’information adressée au Maire par les services techniques.

Il est important de rappeler que les agents des services techniques sont des professionnels compétentes et passionnés. Cela leur fend également le coeur de devoir couper des arbres remarquables que nous avons tous connu durant des décennies, parfois même dans des conditions d’urgence après des phénomènes météorologiques exceptionnels. Les arbres en milieu urbain ne sont malheureusement pas éternels. Mais il serait mensonger de dire que la Ville procède à une déforestation massive d’Aulnay-sous-Bois.

Pour preuve, en 2017, un budget de 146 000€ a été consacré au remplacement des arbres morts, malades ou sénescents, accidentés et vandalisés. A titre d’exemple bien concret, le remplacement des platanes abattus à l’automne dernier avenue Jean Jaurès, boulevard Lefèvre et route de Bondy, afin de prévenir le risque de rupture de charpentières ou de chute d’arbres, a déjà commencé. Des plantations sont ainsi en cours d’achèvement, et d’ici fin mars, 135 sujets de 4 à 5 mètres de haut au minimum seront plantés dans ces mêmes rues. La reconstitution de la palette végétale est bien activée, avec une diversification des espèces afin de limiter les risques de propagation des virus parasitaires actuels.

Grâce au professionnalisme des services techniques, à leur passion et leur savoir-faire connu et reconnu, Aulnay ne sera donc pas sans bois demain…

 

Ne jetez plus votre sapin, valorisez le !

Cette année, les sapins ne feront pas le trottoir. En effet, la Ville organise pour la première fois une collecte des sapins de Noël usagés sur douze emplacements répartis sur le territoire communal dès aujourd’hui et jusqu’au 31 janvier 2016.

Les sapins de Noël font la joie des familles pendant les fêtes de Noël. Mais après, ils terminent souvent sur le trottoir sans rancune. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

Les sapins de Noël font la joie des familles pendant les fêtes de Noël. Mais après, ils terminent souvent sur le trottoir sans rancune. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

Lire la suite

La Maison de l’Environnement lance cette semaine une exposition sur la fonte des glaces

A la veille de la conférence mondiale sur le climat qui aura lieu bientôt en France à quelques kilomètres d’ici, la Maison de l’Envrionnement ouvre cette semaine une exposition relative au réchauffement climatique et aux changements de notre monde: « La banquise fond, que fait-on ? ».

L'exposition, gratuite, est ouverte jusqu'au 29 janvier 2016. | © Martha de Jong Lantink

L’exposition, gratuite, est ouverte jusqu’au 29 janvier 2016. | © Martha de Jong Lantink

Lire la suite

12ème édition de la Fête de l’Arbre les 17 et 18 octobre 2015

La Fête de l'Arbre attire à chaque édition plus de 10 000 personnes au Parc Dumont. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

La Fête de l’Arbre attire à chaque édition plus de 10 000 personnes au Parc Dumont. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

EXCLUSIF 93600INFOS.fr – Selon nos informations, la 12ème édition de la désormais traditionnelle Fête de l’Arbre aura lieu les Samedi 17 de 13h00 à 18h00 et Dimanche 18 octobre 2015 de 10h00 à 18h00. Pendant tout le week-end, venez profiter de nombreuses animations gratuites pour petits et grands au Parc Dumont. Cet événement incontournable de la saison automnale est avant tout un rendez-vous convivial et familial. Les enfants sont d’ailleurs les premiers à réclamer cette fête.

Plus de 10 000 visiteurs sont attendus cette année encore pour participer à un rendez-vous unique dans la région. Et ce n’est pas la pluie qui empêchera les braves aulnaysiens à grimper dans les tyroliennes et autres parcours d’accrobranche au travers des arbres de l’ancienne forêt de Bondy !

Visite et atelier jardinage aux Jardins du Zephyr le 4 Août

Les Jardins du Zephyr à Aulnay-sous-Bois | (CC) Petit Louis

Les Jardins du Zephyr à Aulnay-sous-Bois | (CC) Petit Louis

Mardi 4 Août prochain, participez à un atelier intitulé « récolter et faire ses graines » proposé par Hervé Ollivier, jardinier animateur des Jardins du Zephyr. Dès 16 heures, visite commentée pour ceux qui le souhaitent des Jardins du Zephyr. Puis à 17 heures, atelier « récolter et faire ses graines » pendant 1 heure avec la fabrication de petits sachets de graines en origami. Cet atelier, ouvert aux adultes mais aussi aux enfants intéressés, est proposé en vue d’un troc de graines prévu en Mars 2016.

Renseignements et inscriptions par téléphone au 06.34.26.22.80 ou par e-mail à herve.zephyr@yahoo.fr. Entrée aux jardins par le local situé au 21 rue Edgar Degas à Aulnay-sous-Bois (interphone : AJZ ou association des jardins du Zéphyr ). Accès possible en transports en commun par les bus n° 609, 615, 617 ou 43 – arrêt « Bougainville ».

Succès pour la Fête de la Nature ce samedi au Parc Faure

Ce samedi, la Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois organisait la Fête de la Nature avec de nombreuses animations gratuites accessibles à tous, aux petits comme aux grands. Peinture, ateliers scientifiques, initiation aux éco-gestes ou encore spectacle en plein air étaient proposés durant toute la journée. Voici quelques photos permettant de revivre cette journée sous le signe de nos amis les animaux et les plantes !

En Mai, profitez de la beauté des berges du Canal de l’Ourcq !

Au mois de Mai, profitez de l’un des week-ends prolongé pour vous balader sur les berges du canal de l’Ourcq passant par Aulnay-sous-Bois. Aménagés, ces bords de l’Ourcq vous permettront de vous évader gratuitement pendant une petite après-midi en famille ou entre amis, à quelques kilomètres seulement de chez vous.

Dimanche 3 Mai 2015, entre deux averses, le Canal de l'Ourcq demeurait un espace de détente pour de fidèles passants. | (C) Alexandre Conan/93600INFOS

Dimanche 3 Mai 2015, entre deux averses, le Canal de l’Ourcq demeurait un espace de détente pour de fidèles passants. | (C) Alexandre Conan/93600INFOS

Lire la suite

Animations à la Maison de l’Environnement sur le thème des zones humides à protéger

La Maison de l'Environnement est un espace de 120 m² d’espaces en libre accès et gratuit qui accueillent expositions, ateliers thématiques, conférences ainsi qu’un centre de ressources documentaires. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

La Maison de l’Environnement est un espace de 120 m² d’espaces en libre accès et gratuit qui accueillent expositions, ateliers thématiques, conférences ainsi qu’un centre de ressources documentaires. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

La Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois, qui accueille jusqu’au 23 mai prochain une exposition sur les « zones humides à protéger, proposera du 18 au 24 avril prochains une série d’animations autour de cette exposition. Au programme ce week-end, un jeu de l’oie géant dans le Parc Faure et des ateliers divers (jardin en famille, découverte de la mare du Parc Faure, Land Art…). Notez également la présence d’un stand « habitat écologique » pendant les deux jours. Et à l’occasion des vacances de Printemps, l’équipe d’éco-animateurs de la MDE propose une journée en pleine nature lundi, un parcours sur l’eau pour aller sur les traces du Sausset mardi, une balade entre zones humides au Parc du Sausset mercredi, un atelier découverte sur la mare du Parc Faure jeudi, et enfin une matinée de land art’ devant la maison vendredi. Toutes ces animations sont gratuites, mais les places étant limitées, il est impératif de s’inscrire auprès de la Maison de l’Environnement pour chacune des animations. Pour cela, contactez vite la structure au 01.48.79.62.75. ou par e-mail à mde@aulnay-sous-bois.com.

Pour en savoir plus sur les ateliers proposés, vous pouvez consulter le programme complet de cette semaine d’animations en cliquant ici.

Animations à la Maison de l’Environnement ce week-end en clôture de l’exposition sur le gaspillage alimentaire

Ce week-end, c’est l’heure de la clôture de l’exposition « Le gaspillage alimentaire, c’est aussi ton affaire ! » à la Maison de l’Environnement. Mais avant, quelques animations gratuites sont proposées durant ces deux jours. Parallèlement, un espace info-énergie est proposé pour vous donner tout renseignement nécessaire.

La Maison de l'Environnement est un espace de 120 m² d’espaces en libre accès et gratuit qui accueillent expositions, ateliers thématiques, conférences ainsi qu’un centre de ressources documentaires. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

La Maison de l’Environnement est un espace de 120 m² d’espaces en libre accès et gratuit qui accueillent expositions, ateliers thématiques, conférences ainsi qu’un centre de ressources documentaires. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Lire la suite