Le Monde: "Les "machines à voter" ne feront pas l’élection dimanche"


Le journal national « Le Monde » a publié vendredi dernier un article au sujet des machines à voter. Dans cet article, le candidat aux Législatives dans la 10ème Circonscription de Seine-Saint-Denis, Hervé Suaudeau, a été interrogé. Ce dernier milite depuis 2007 contre ces machines.

Vous trouverez ici l’article complet et ci-dessous, les passages où Hervé Suaudeau a la parole.

Les « machines à voter » ne feront pas l’élection dimanche

« En théorie, la surveillance des machines et l’utilisation de scellés doit permettre d’empêcher toute fraude, ce qui fait dire à Hervé Palisson que le vote électronique est « plus sûr que le vote papier, durant lequel il existe mille et une manière de frauder lors du dépouillement ». L’argument amuse Hervé Suaudeau, candidat écologistes aux législatives en Seine-Saint-Denis, qui milite depuis des années contre les machines à voter : « Les scellés, on peut les acheter sur Internet, et même choisir le numéro qu’ils portent, pour s’assurer que c’est bien le même que celui utilisé par la mairie ! ».

Une éventuelle falsification reste toutefois une opération complexe, et pour les opposants, le problème principal reste celui de la vérification et du contrôle. « Quand on dématérialise le vote, il devient intrinsèquement invérifiable, parce que le vote est – heureusement – anonyme », explique M. Suaudeau. « Or, en informatique, pour pouvoir effectuer une vérification, il faudrait s’appuyer sur une trace, et donc pouvoir vérifier à quel nom correspond quel vote ». […]
Les machines utilisées aux Pays-Bas étaient d’un modèle très proche de celui majoritairement utilisé en France et distribué par France élection. « C’est comme si on interdisait l’utilisation d’Airbus en France, mais qu’on continuait à en vendre à l’étranger », estime Hervé Suaudeau. […]
Le recul partiel des machines à voter ne réjouit qu’en partie leurs détracteurs, qui voient se profiler un nouveau combat : le vote par Internet, qui va être utilisé pour la première fois par les Français de l’étranger aux législatives. « C’est un mode de scrutin dangereux qui progresse rapidement, estime Hervé Suaudeau. Il est de plus en plus utilisé, pour les élections professionnelles par exemple, et on a bien vu le résultat : dans l’éducation nationale, le taux de participation s’est écroulé ». »
Extraits de l’article de Damien Leloup.
Pour rappel, Hervé Suaudeau fait partie des personnes qui ont crées en 2007 l’association « AulnayCitoyen » qui a pour but d’informer sur les dangers de l’utilisation des machines à voter pour la démocratie. C’est grâce à cette association que la ville d’Aulnay-sous-Bois a vue ses machines à voter mises à la poubelle en 2008.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.