Education: Le raccourcissement des vacances d’été est contesté en réalité

Plage bretonne 2012 - 93600INFOSCe week-end, un sondage relatif au raccourcissement des vacances d’été, proposé par le ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon, a été publié dans les médias. Celui-ci annonce que 63% des parents d’élèves sont pour cette réduction mais quelqu’un a-t-il posé la question aux élèves ? « 93600INFOS » l’a fait en exclusivité pour vous.

Alors que l’idée était fortement contestée du temps du président Sarkozy, le raccourcissement des vacances d’été proposé par le nouveau gouvernement est fortement plébiscité des parents et des enseignants. Mais les élèves, qui sont aussi les principaux touchés par cette mesure qui fait couler beaucoup d’encre, ne s’expriment à ce sujet fort complexe. Nous les avons interrogés hier devant l’un des collèges de la ville et l’avis est sans appel: aucun élève ne souhaite le raccourcissement des vacances.

Il faut rappeler les vacances d’été durent à peine deux mois entre Juillet et Août et sont les seules vacances où les enseignants peuvent lâcher la grappe aux élèves. Ceux-ci en profitent pour se reposer vraiment, prendre du bon temps et se divertir à 100%. Pas de devoirs à rendre, pas de leçon à apprendre ni d’exercices à réaliser bref les véritables vacances ce sont l’été qu’elle ont lieu. Le reste de l’année, les enseignants profitent des vacances pour donner de gros devoirs à faire, des livres à lire mais aussi des leçons à apprendre pour des évaluations programmées durant la semaine de la rentrée. Aucune limité n’est fixée par les enseignants qui ne comprennent pas que les vacances sont des moments pour les élèves et les familles de se reposer et dans le meilleur des cas de se ressourcer en partant quelques jours.

Raccourcir les vacances, c’est aussi un problème économique. En effet, dans de très nombreuses entreprises, il serait impossible que tous les salariés prennent des vacances l’été en même temps car cela impliquerait une fermeture durant trois semaines environ de la société. Économiquement  c’est impossible ce qui obligerait donc à mettre en place un roulement. Si dix salariés d’un même service souhaitent partir en vacances l’été, ils ne pourront partir qu’une fois tous les dix ans. De plus, les activités du tourisme en souffriront. Qui dit moins de vacances scolaires dit moins de touristes et dit moins de rentrées pour les zones fréquentées. L’économie du pays en prendra ainsi un coup ce qui n’est pas une bonne chose en ces temps de crises.

Enfin vous l’aurez compris, cette réduction des vacances d’été n’est pas une question simple et est une solution à revoir. Des parents que nous avons interrogé nous ont même confié: « après les vacances d’été, ce seront les congés qu’ils nous réduiront en conséquences et tous les acquis sociaux seront réduits un à un ».



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.