L’allocation de rentrée scolaire augmente cette année encore

Versée depuis quelques semaines, l’allocation de rentrée scolaire fait partie des augmentations préférées des français. 1,2% en plus cette année pour les familles bénéficiaires alors que le coût de la rentrée à sensiblement évolué cette année: 0,3% d’augmentation.

Une aide précieuse pour la rentrée scolaire permettant de faire face aux frais de fournitures notamment. | (C) DDM/Thierry Bordas

L’allocation de rentrée scolaire, qui aide à payer les cartables et autres fournitures scolaires de plusieurs millions de jeunes, aura cette année un montant compris entre 360,47€ et 393,54€. « Pour préserver le pouvoir d’achat des familles, l’ARS est revalorisée de 1,2% » souligne Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale revendiquant en bon politicien la forte augmentation de cette dernière en 2012 avec 25% d’augmentation.

Pour bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire, les parents doivent avoir eu en 2011 des ressources inférieures à 23.687€ pour les familles avec un enfant, 29.153€ pour celles avec deux enfants, 34.619€ pour trois enfants. Le montant du plafond augmente ensuite de 5.466€ par enfant supplémentaire. Les familles déjà allocataires d’une caisse d’allocations familiales (CAF) n’ont rien à faire. Cependant, les familles qui ne sont pas allocataires doivent effectuer une déclaration de situation des prestations familiales et logement auprès de la CAF. Particularité: les apprentis entre 16 et 18 ans doivent avoir un salaire inférieur à un certain plafond afin de toucher cette aide.

Chaque année, l’aide bénéficie à plus de la moitié des enfants scolarisés. Environ cinq millions d ‘écoliers, collégiens et lycéens la toucheront sur les 9,6 millions d’élèves qui se rendront sur les chemins de l’école à partir de mardi prochain. Même si le montant alloué aux enfants scolarisés dans le primaire est généralement supérieur au prix des diverses fournitures nécessaires, le restant peut aider à faire face aux dépenses tout au long de l’année, en contribuant par exemple au coût des transports, de la cantine ou du renouvellement de tenues de sport, précise la confédération syndicale des familles (CSF). En revanche, l’écart de l’allocation entre le primaire et le secondaire n’étant que de 20 à 33€, « l’allocation de rentrée scolaire ne couvre pas les frais du secondaire, notamment de l’enseignement professionnel où les dépenses de début d’année peuvent aller de 700 à 800€ pour des équipements professionnels », a-t-on ajouté. Ainsi, la CSF demande une réelle modulation qui prenne mieux en compte les dépenses de rentrée mais aussi tout au long de l’année pour le secondaire ».

Les services du ministère de l’éducation nationale ont estimé que le coût de la rentrée scolaire serait « quasiment stable » cette année  avec 0,3% d’augmentation contre +2% l’an dernier. La CSF publiera fin août sa propre estimation du coût de la rentrée scolaire. L’an dernier, elle l’avait évalué en hausse moyenne de 3,1% à 122,62€ en cours préparatoire (CP), 356,96€ en sixième, 579,36€ en seconde générale, 829,10€ en seconde « technologique et industrielle » et 725,80€ en seconde « bac pro industriel ».
Pour établir ses chiffres, la confédération de parents d’élèves tient compte, outre les fournitures, des vêtements, équipements sportifs, manuels et autres frais comme l’assurance scolaire de plus en plus recommandée par les établissements.

Rappelons qu’en mai dernier, le ministre de l’Education Vincent Peillon, avait établi une circulaire demandant aux professeurs de faire preuve de modération dans les listes de de rentrée demandées afin de tenir compte des contraintes familiales.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.