Dégradations à deux pas du Lycée Jean Zay

La rentrée a sonnée pour les écoliers, collégiens et aussi lycéens aulnaysiens. Certains ont des motivations bien scolaire et d’autres plus malhonnêtes comme le prouve un récent acte de vandalisme à deux pas du lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois.

Le grillage n’a pas été placé à l’endroit souhaité par les parents et les élèves de l’établissement scolaire. | (C) Aulnaylibre ! / Marc Masnikosa

L’information nous vient du blog « Aulnaylibre ! ». Un grillage installé en février dernier par les services municipaux a été découpé à la pince comme le prouvent des clichés publiés par le blogueur Marc Masnikosa. « C’est après plusieurs années d’innombrables demandes de la part des représentants d’élèves et parents du lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois que les services municipaux [ont installé] une grille entre le stade du Moulin Neuf et l’établissement scolaire » déclare t-il avant de poursuive que « cette clôture était devenue vitale pour la sécurité des lycéens ». Le terrain qui se trouve derrière le grillage aurait servit de passage à des racketteurs qui venaient généralement du quartier Rougemont à Sevran. Ces malfaiteurs utilisaient ce passage libre en moyen de fuite après les faits. Mr Masnikosa qui est proche de la fédération des parents d’élèves FCPE du lycée rappelle dans son papier « que les deux dernières agressions avaient été particulièrement violentes ». Selon lui, une jeune fille a été tabassée  à coups de pieds pour se faire voler son téléphone portable. Une autre violente agression aurait eu lieu peu de temps après mais il s’agit cette fois-ci d’un jeune garçon qui aurait été agressé à coups de marteau « également à cause de son portable ».

« Si nous avions été écoutés »

Dans un commentaire publié sur « Aulnaylibre ! », la FCPE du lycée Jean Zay a réagit à la nouvelle en déplorant que « si la municipalité avait retenu [sa] demande dans son entier en fermant sur l’arrière du terrain et non sur l’Avenue, il n’aurait pas été possible aux jeunes de la cité de Rougemont de passer par le stade ». « Cette clôture empêche les jeunes de profiter à toute heure du matériel de culturisme » ajoute la fédération en poursuivant « on aurait pu éviter ces dégradations en nous écoutant ». « Les lycéens ont envoyé une lettre au maire restée sans réponse » regrettent les parents d’élèves.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.