Gérard Ségura candidat à sa succession avec la gauche rassemblée

La Maire a décidé de se lancer. Gérard Ségura, aulnaysien depuis près de 40 ans, a écrit jeudi dernier aux habitants pour leur faire part de sa candidature à sa réélection en mars 2014. Un nouveau large rassemblement à gauche qui pourrait vivre les mêmes heures de gloire qu’en 2008.

Si « Aulnay avance » selon le maire-candidat socialiste, les élus ex-Modem eux ironisent en rappelant que ce slogan était celui de leur candidat en 2008. | (C) Gérard Ségura 2014

« Il y a bientôt six ans, je sollicitais vos suffrages comme maire d’Aulnay-sous-Bois » commence Gérard Ségura dans une lettre envoyée sous pli aux habitants de sa ville. Si à l’époque, il « considérait que [la] ville avait accumulé beaucoup de retard », il estime aujourd’hui être le maire d’une commune à l’image aujourd’hui « améliorée », après le « souvenir déplorable » des émeutes de 2005. « Des dossiers cruciaux restaient sans solution » rappelle le socialiste tout en ajoutant que son « bilan a été forgé sur l’engagement de ne pas augmenter la pression fiscale ». Usine d’amiante, 7ème collège ou encore commissariat sont les exemples qui sont mis en valeur dans la lettre afin de montrer la partie positive du bilan de l’actuelle majorité.

Un second mandat pour « franchir un palier décisif »

L’actuel maire présente sa candidature à sa propre réélection soutenant des projets de grande ampleur pour le nord de la ville. Gérard Ségura évoque avec optimisme le besoin de financements « en faveur de la deuxième étape du Plan de Rénovation Urbaine » engagé en 2005 par l’ancienne majorité et poursuivit par l’actuelle. « Il nous faut gagner les crédits en faveur du Centre de création vocale et scénique du CREA » précise-t-il, rappellant aussi les ambitions d’un « projet industriel de haute gamme sur le site de PSA » ou encore l’obtention d’une « caserne des pompiers digne de ce nom ». Des projets qui font rêver mais qui seraient irréalisables, particulièrement en ce qui concerne le dernier. En effet, une source proche du dossier nous a confié qu’il n’est pas question, pour le moment, de créer une nouvelle caserne pour les pompiers à Aulnay-sous-Bois sur le terrain vague jouxtant le Stade du Moulin-Neuf et le Lycée Jean Zay.

Un rassemblement large pour allier la gauche face aux divers candidats de droite et du centre

Les élus communistes aulnaysiens se font eux plus menaçants concernant une liste de rassemblement à gauche pour Aulnay-sous-Bois le 23 mars prochain. Si Gérard Ségura souhaite renouveller la force de la gauche engagée en 2008 autour de lui, c’est un véritable pied de nez qui est adressé aux principaux rivaux que sont Jacques Chaussat pour l’UDI et Bruno Beschizza pour l’UMP. En effet, ces derniers ne font que se tendre la main pour les élections de mars prochain sans chercher réellement un rassemblement de la droite locale. En tous cas, le candidat socialiste qui vante des « racines profondes et anciennes » à Aulnay-sous-Bois a bien l’intention de porter une « vision ambitieuse » de sa ville avec l’aide d’un « large rassemblement à gauche » accompagné de « toutes les aulnaysiennes et de tous les aulnaysiens ».



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.