Des jeunes aulnaysiens étaient aux JMJ cet été à Rio

Depuis 1984, l’église catholique organise des Journées Mondiales de la Jeunesse. Pour la 14ème édition, le rendez-vous était donné du 23 au 28 Juillet dernier à Rio au Brésil. Un moment fort convivial et festif partagé par un groupe de huit jeunes aulnaysiens qui s’était joint à la délégation française. Retour avec eux sur cet événement qui restera gravé dans leur mémoire.

Cette photo des trois millions de jeunes catholiques assemblés sur la célèbre plage de Copacabana à Rio a surpris la Terre entière. | (C) Reuters

Cet été, huit jeunes d’Aulnay-sous-Bois sont partis en pèlerinage à Rio au Brésil à l’occasion des 14èmes Journées Mondiales de la Jeunesse. Pour la première fois présidé par le Pape François récemment nommé, cet événement majeur de l’église catholique dans le monde fut une réussite. Pour le père Michel Kingolo qui a accompagné le groupe venu de toute la ville, « le Pape a donné une impulsion particulière à tous les jeunes qui étaient là » les invitant « à être des missionnaires non seulement dans l’Église, mais aussi dans le quotidien de leur vie. »

Pour Pamela, l’une des jeunes qui a fait le déplacement jusqu’en Amérique du Sud: « les messes à l’église de Sao Gonzalo étaient inoubliables, remplis de ferveur, d’ardeur, de joie, de bonheur immense, certaines fois les larmes coulaient sans aucune raison particulière c’était juste des instants forts. » Le prêtre souligne une vision évoquée par le Pape: « selon lui, l’Église ne doit pas être statique, elle doit aller évangéliser de la périphérie des villes au bout du monde. » « Malgré les barrières de la langue nous sommes reçu comme des membre de la famille à part entière, nous  partageons un peu de leur quotidien, nous apprenons à nous connaitre, et nous vivons une fraternité bien réelle, dans un amour réciproque et une foi qui nous unit » ajoute Francis, un autre pèlerin. « C’est une chance pour moi de pouvoir vivre quelque chose de très personnel mais en même temps en communion avec  tous les jeunes » poursuit-il.

Pour Eve marie, « le plus marquant fut la rencontre avec des enfants de l’orphelinat. C’était la première fois que j’effectuais ce genre d’action. Plusieurs instants durant ces journées de la jeunesse étaient susceptibles de me toucher de la même manière mais celui-ci m’a profondément marqué dans ma personne. J’ai réalisé la chance que c’est d’avoir un équilibre parental, une famille, une vie sociale rempli de foi chrétienne. » Vision partagée par le père Kingolo: « Cette mission se fonde sur une trilogie: la présence, le témoignage et la proclamation dans tous les secteurs de la vie. Nous devons apporter le Christ dans la vie quotidienne. » Christelle parle elle d’une « formidable expérience de fraternité (internationale) ». Au travers des rencontres qu’elle a pu faire durant ce séjour, elle a été amenée à se questionner sur son rapport avec les autres et ses proches. « Serais-je capable de donner autant que nos frères brésiliens ? » ajoute t-elle.

Des moments uniques et forts en partage

Pour Moïse, qui lui est resté à Aulnay, « l’attitude du Pape envers tous ces jeunes, très proches, très à l’écoute est une très grande attitude d’humilité. Il y avait aussi ses paroles et ses demandes qu’il nous invite à suivre. Trois mots à retenir: PRIÈRE (pour être proche de Dieu), SACREMENT (les dons de Dieu pour nous aider à nous rapprocher de Dieu), CHARITÉ (aider sans cesse les autres). » Un point de vue partagé par Délia, qui elle était du voyage: « ce qui a été le plus marquant durant ces JMJ pour moi c’est d’entendre 3 millions de jeunes réciter la même prière chacun dans sa langue mais tous à l’unisson et aussi de voir l’implication des jeunes brésiliens dans leurs paroisses, la foi qui les alimentent et les unit. Pour moi ces jeunes sont porteurs d’espérance pour beaucoup d’entre nous. » Elle nous dit retenir une phrase du Pape: « porter l’Evangile c’est porter la force de Dieu pour arracher et démolir le mal et la violence, pour détruire et abattre les barrières de l’égoïsme, de l’intolérance et de la haine afin d’édifier un monde nouveau. ».

« Ces JMJ on été particulièrement marquante pour moi car  j’ai reçu une belle leçon de vie de la part des brésiliens à travers leur joie de vivre, leur Amour sans limites,  et aussi l’expression de leur foi omniprésente » indique Nadine. « Je me suis rendu compte de l’importance des relations humaines dans nos Eglises, dans notre quotidien qui est souvent pris à la légère surtout dans la société individualiste dans lequel nous vivons mais j’ai compris que nous sommes les missionnaires de demain et si nous voulons donner un nouvel élan à ce mouvement chrétien que représente les JMJ, c’est à nous d’agir. » L’enthousiasme des brésiliens et des fidèles du monde entier restera aussi marquée pour Alida. « L’une des choses les plus marquantes selon moi est l’enthousiasme qui habitait chacune des personnes présentes: pèlerins volontaires, famille d’accueil ou organisateurs ; tout le monde semblait impatient de vivre l’expérience des JMJ. » Lorsqu’elle se trouvait sur place, elle a « compris que l’Eglise doit être un lieu de vie et de partage et que quand nous nous réunissons pour célébrer notre foi en Dieu, chacun de nous doit être acteur et témoin de l’Amour de Dieu. »

Pour tous, la rencontre avec le Pape François était tout aussi émouvante et marquante. Nadine à ce moment là n’avait qu’une envie: « c’était de lui dire MERCI ! ». Ce voyage a été possible également grâce au soutien des donateurs des différentes paroisses aulnaysiens. Le père Michel conclut « nous vous remercions pour vos prières et pour votre soutien. »



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.