Parents et enseignants en colère contre la réforme des rythmes scolaires

Des collectifs de parents d’élèves ont appelé ce mercredi à manifester contre la réforme des rythmes scolaires. Un mouvement qui fait écho à celui des enseignants prévu demain jeudi 14 novembre. Les parents de jeunes enfants sco­la­ri­sés dans le pre­mier degré à Aul­nay sont invités à prendre leurs dispositions car, sui­vant les éta­blis­se­ments, il ne sera pas forcément possible lais­ser les enfants à l’école.

La lutte contre la réforme des rythmes scolaire se poursuit un peu partout en France, comme à Aulnay, avec un mouvement national des enseignants demain. | (C) Frank Perry/AFP

Le mouvement d’opposition à la réforme des rythmes scolaires prend de l’ampleur. Après la fronde de 55 maires qui refusent de l’appliquer et celle d’animateurs et de professeurs, des collectifs de parents d’élèves ont appelé à manifester mercredi contre la réforme du ministre Vincent Peillon. Ces derniers ont invité les familles à ne pas mettre leurs enfants à l’école dans les communes ayant déjà appliqué la réforme en cette rentrée 2013. Des collectifs de parents d’élèves ont lancé sur Facebook un « boycott national contre la réforme des rythmes scolaires », dont celui des « gilets jaunes », un symbole emprunté au gilet de sécurité des automobilistes. « C’est notre emblème, nous voulons protéger les enfants, parler pour eux », a expliqué Elodie Berillac à nos confrères de BFMTV, coordinatrice nationale de ce mouvement.

Par ailleurs, le syndicat minoritaire Sud éducation a lancé un appel la grève contre le rattrapage d’une journée de prérentrée. Ce rattrapage, variable selon les départements et les établissements, est nécessaire pour que les élèves aient 36 semaines de cours dans l’année. De plus, les enseignants étaient aussi appelés ce mercredi à des actions (rassemblement, grèves…) dans plusieurs départements par le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire qui demande un assouplissement du décret. Enseignants mais aussi animateurs et auxiliaires de maternelle seront également mobilisés jeudi, dans toute la France. Ce sera en effet une jour­née natio­nale d’appel à la grève pour les enseignants. « En désac­cord sur le fond de la réforme, comme sur les condi­tions de sa mise en œuvre, plu­sieurs orga­ni­sa­tions syn­di­cales du Pre­mier degré de l’Éducation natio­nale et des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, appellent à une jour­née de grève le jeudi 14 novembre 2013, pour obte­nir la sus­pen­sion immé­diate de la mise en œuvre de la réforme et l’abrogation du décret sur les rythmes sco­laires. » Le gouvernement se laissera t-il faire la dictée par les professeurs ? Réponse demain, avec un mouvement qui promet d’être suivi. Ainsi, veillez à vous tenir informé sur les conditions d’accueil dans l’établissement de votre enfant si celui-ci n’a pas d’enseignant demain.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.