Les handballeuses d’Aulnay au top de leur forme

Succès et bonne ambiance dimanche dernier à Aulnay-sous-Bois pour la 19ème journée de Nationale 1. Les Amazones ont su rivaliser et faire preuve de constance et de confiance face aux handballeuses de St Amand les Eaux qui se sont inclinées 29 à 31. Un score qui conforte l’équipe de Fréderic Mandret en 4ème position du classement.

A quelques semaines de la fin de saison, les handballeuses aulnaysiennes ont su encore s'imposer dimanche dernier. | (C) HANDteam
A quelques semaines de la fin de saison, les handballeuses aulnaysiennes ont su encore s’imposer dimanche dernier. | (C) HANDteam

Dimanche dernier, le handball féminin était à l’honneur à Aulnay-sous-Bois. En effet, les amazones du club « Aulnay handball » recevaient les handballeuses de St Amand les Eaux pour la 19ème journée de Nationale 1. Et les joueuses aulnaysiennes étaient encore au top de leur forme puis qu’elles ont réussi à battre leurs adversaires venues du nord de la France 31 à 29. Ainsi selon le club aulnaysien, « tout avait pourtant bien débuté lorsque le collectif nordiste, emmené par son tandem offensif Abiba Fofana (11 buts) – Eszter Hodosi (8 buts) et allié aux parades de Marielle Bourse-Schleret, tient tête à l’équipe séquano-dyonisienne en première période. Mais la solidité défensive Amandinoise vole en éclats en fin de match. Les Amazones d’Aulnay prennent définitivement l’ascendant dans le money-time comptant sur la vitesse d’Emmanuelle Daran (7 buts) et l’expérience des sœurs Itoua (15 buts à elles deux). »

Avec cette performance, l’équipe emmenée par son entraîneur Frédéric Mandret confortent sa 4ème place dans la 2ème poule de la compétition en Nationale 1. « On savait les Amazones capables de rivaliser avec les grosses cylindrées et elles l’ont de nouveau démontré devant un formidable public. Le proverbe qui précise que  » Rien ne sert de courir  » vient de se vérifier. St Amand est parti très vite (7-1 en dix minutes) mais peut être trop vite… Les Amazones sont revenues sans s’affoler, démontrant que la division supérieure était jouable avec plus de constance et/ou de confiance. »