Le député Daniel Goldberg regrette que son bureau en mairie d’Aulnay-sous-Bois lui soit retiré

Depuis son élection en 2012, le député socialiste Daniel Goldberg disposait d’un bureau en mairie d’Aulnay-sous-Bois. Depuis le 8 mai dernier, la convention qui encadrait cette mise à disposition, moyennant dédommagement, a été suspendue par le maire (UMP) Bruno Beschizza. Une décision que regrette le parlementaire.

En plus d'être député à l'Assemblée Nationale, Daniel Goldberg a été récemment élu conseiller municipal d'opposition à Aulnay-sous-Bois. | (C) www.ps-auber.typepad.fr

En plus d’être député à l’Assemblée Nationale, Daniel Goldberg a été récemment élu conseiller municipal d’opposition à Aulnay-sous-Bois. | (C) www.ps-auber.typepad.fr

« Aulnay respectueuse » disaient-ils…, tel est l’intitulé d’un récent article présent sur le blog de Daniel Goldberg, député (PS) de la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis. En cause, le parlementaire élu en juin 2012 par les habitants d’Aulnay-sous-Bois, des Pavillons-sous-Bois et du nord de Bondy s’est vu retirer sa permanence en mairie d’Aulnay-sous-Bois. Et cela par une lettre recommandée du nouveau maire (UMP) Bruno Beschizza datée du 8 avril. « Ainsi donc, depuis vendredi dernier – préavis d’un mois oblige ! -, je ne peux plus accueillir plus à l’Hôtel de ville d’Aulnay-sous-Bois les citoyens qui souhaitent me rencontrer. Je regrette cet état de fait ainsi que la méthode qui a prévalu. Derrière les sourires, un échange direct entre des élus qui doivent être au service avant tout des habitants aurait été plus convenable, bref plus respectueux, non pas de moi-même, mais de la fonction que les citoyens m’ont confiée » déclare le député.

La mise à disposition d’un bureau avait été convenue en 2012 entre le maire (PS) de l’époque Gérard Ségura et le député: « J’avais convenu avec Gérard Ségura que le député que je suis pourrai recevoir les habitants dans un bureau en mairie. Pour cela, d’un commun accord, nous avions précisé cette disposition par une convention officielle cosignée par le maire et le député, moyennant un dédommagement que j’ai versé chaque mois à la commune. » Ainsi, le député conclut son article: « que ceux qui espèrent le contraire déchantent rapidement, je continuerai à m’engager au service des habitants d’Aulnay-sous-Bois, des Pavillons-sous-Bois et de Bondy par d’autres moyens… »

Joint par notre rédaction ce matin, le maire Bruno Beschizza s’est dit « étonné de voir publié publiquement une telle lettre, compte tenu du contenu de cette convention et réagira publiquement dans les jours à venir ».



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.


  • Eric DENIS

    Si Mr Goldberg trouve cela injuste je lui propose de nous indiquer la somme qu’il versait à la Mairie mais aussi la somme qu’il touche pour ces prestations du parlement français !