Le nouveau président du SEAPFA est aulnaysien

Lundi, le Syndicat d’Equipement et d’Aménagement des Pays de France et de l’Aulnoye (SEAPFA) s’est réuni pour élire son nouveau président. Le syndicat intercommunal, qui rassemble les villes d’Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte, est composé des représentants élus par les conseils municipaux des communes membres.  Bruno Beschizza en a été élu le président, face au maire de Sevran.

La campagne pour les municipales du candidat UMP Bruno Beschizza a pour slogan "Aulnay respectueuse, Aulnay gagnante". | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Bruno Beschizza est le nouveau président du SEAPFA. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Une bonne nouvelle pour les aulnaysiens. Ce lundi, le Syndicat d’Equipement et d’Aménagement des Pays de France et de l’Aulnoye (SEAPFA) s’est réuni pour élire son nouveau président. Et c’est Bruno Beschizza, maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois, qui a été choisi par les membres, face au maire (EELV) de Sevran Stéphane Gatignon. Le SEAPFA fut créé en 1971 à l’initiative de Robert Ballanger, alors maire (PCF) d’Aulnay-sous-Bois. Il a pour principal objectif la création d’un lien de solidarité et d’entraide entre les communes membres. Pour ne pas les nommer, il s’agit des villes d’Aulnay-sous-Bois, du Blanc-Mesnil, de Sevran, de Tremblay-en-France et de Villepinte, soit environ 255 000 habitants concernés. Ce syndicat a progressivement étendu le service apporté aux villes membres (collecte des ordures ménagères, crématorium, travaux des pôles gares, aires d’accueil de gens du voyage).

Dans un communiqué, le nouveau président explique qu’il s’agit d’une « excellente nouvelle pour les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens après l’isolement subi par la ville ces dernières années ». Il s’agit selon lui d’une « page qui se tourne à l’aube de la mise en place de la Métropole du Grand Paris. […] Cette élection est donc le premier pas de l’inscription d’une nouvelle logique territoriale où la Ville d’Aulnay-sous-Bois aura toute sa place. » Jusqu’alors, c’était le maire (PCF) de Tremblay-en-France François Asensi qui assurait la présidence de cette organisation.