Face aux rodéos à moto, la police a désormais sa solution

Arrêtés la semaine dernière, six jeunes de la cité de l’Europe comparaîtront fin août au tribunal correctionnel de Bobigny. En cause: des rodéos et parades à moto qui les mettent eux même en danger mais également les autres usagers de la route: conducteurs, cyclistes et aussi les piétons. Désormais, la police change de méthode et utilise la vidéo pour immortaliser les infractions routières.

Quelques fois, les jeunes amateurs de rodéos à moto mettent en ligne sur les réseaux sociaux des vidéos de leurs prestations qui peuvent être lourdes de conséquences. | Vidéo trouvée sur Facebook en 2013, puis republiée avec floutage par 93600INFOS

La semaine dernière, six jeunes aulnaysiens habitant le quartier Emmaüs au coeur de la cité de l’Europe ont été arrêtés par la police. Ils sont suspectés d’avoir organisé et participé à des rodés à moto, ces courses de vitesses et de figures sur la voie publique qui sont illégales et qui exaspèrent les riverains. Les jeunes interpellés comparaîtront fin août au tribunal correctionnel de Bobigny. La conduite sauvage de ces deux-roues peut avoir aussi des conséquences très graves. Par exemple le mois dernier, c’est une fillette qui a été renversée à Aulnay par un motard qui roulait vite et qui était sans casque. Elle traversait la rue Paul-Cézanne lorsqu’elle a été fauchée par un motard qui n’a pas jugé bon de s’arrêter et d’attendre les secours à son chevet. Par chance, elle est vivante mais a dû être transportée en urgence à l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis, avec des blessures au visage, un traumatisme facial, des contusions au foie et aux poumons. Le chauffard qui est toujours recherché encourt cinq années d’emprisonnement.

Arrestations et perquisitions, pour retrouver la sécurité de tous les riverains

Face à ces agissements qui se multiplient et rendent la vie des habitants une exaspération, les autorités ont décidé de prendre le dossier en main. Dès que les beaux jours arrivent, c’est un phénomène qui est incontournable en Seine-Saint-Denis. Les policiers ont l’interdiction de poursuivre ces motards prêts à tout pour leur échapper, au vu des accidents que les tentatives d’interpellation pourraient engendrer. Alors, faute de pouvoir les interpeller sur le vif, les policiers d’Aulnay pensent avoir trouver la solution. Désormais, la police change de tactique et utilise la vidéo pour immortaliser les infractions au Code de la Route. « Face aux récriminations des riverains et aux alertes de la mairie, nous avons décidé de changer de méthode » confirme le commissaire d’Aulnay-sous-Bois Vincent Lafon dans les colonnes du journal Le Parisien. Des surveillances ont alors été organisées durant deux semaines avec l’appui de caméras, dans le but d’engranger le maximum de photos de ceux qui fanfaronnent, le plus souvent non casqués, au guidon de deux-roues. Tous les jeunes arrêtés la semaine dernière sont âgés de 18 à 24 ans et ont aussitôt été déférés le lendemain au tribunal où ils seront jugés fin août. A la suite de ces arrestations, c’est une demi-douzaine de deux-roues qui ont été confisqués et sont partis à la fourrière. En effet, des perquisitions ont eu lieu. Quatre scooters et deux motos ont été saisis, dont plusieurs étaient dépourvus d’immatriculation alors qu’ils auraient dû l’être. Les engins étaient stationnés en sous-sol pour deux d’entre eux, les autres garés en extérieur. Deux engins étaient très détériorés et utilisés pour les pièces détachées.

Désormais, une inconnue demeure à l’appel: les photos seront-elles considérées comme des preuves incontestables ? Pour Bruno Beschizza, le nouveau maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois, « la vidéo est un outil privilégié ». Cet ancien policier déplorait d’ailleurs pendant sa campagne en mars dernier qu’Aulnay-sous-Bois, ville de plus de 83 000 habitants,  ne compte « qu’une trentaine de caméras de vidéosurveillance », songeant à augmenter leur nombre à l’avenir. En attendant de nouvelles mesures, les saisies réalisées devraient redonner un peu de quiétude, de sérénité et de sécurité aux habitants du secteur.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.


  • rachid

    c’est le quartier emmaus(cite de leurope) et non la rose des vents vous habiter a aulnay pour rien ou quoi

    • 93600INFOS

      Bonjour, merci pour votre remarque. Nous venons de corriger l’erreur.