Les riverains de l’ancien hôtel des impôts s’interrogent sur le devenir du terrain [MAJ]

Mobilisés sous forme d’une association depuis plusieurs années, les habitants du quartier de la Croix-Blanche s’interrogent du devenir du terrain de l’ancien hôtel des impôts. Si l’ancienne municipalité imposait la création d’une quarantaine de logements, le nouveau maire a fait le choix de remettre à plat le dossier. En attendant, les riverains s’impatientent et veillent à la concrétisation des promesses.

Le terrain est idéalement placé, à quelques minutes à pied de la gare RER d'Aulnay-sous-Bois. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan
Le terrain est idéalement placé, à quelques minutes à pied de la gare RER d’Aulnay-sous-Bois. | (C) 93600INFOS/Alexandre Conan


Et si le dossier voyait enfin une fin prochaine ? Longtemps laissé à l’abandon, l’ancien hôtel des impôts de l’Avenue de la Croix-Blanche a été détruit il y a quelques années par l’ancienne municipalité socialiste. Cependant, le dossier est resté à l’état mort pendant de nombreux mois, avec une concertation menée entre la mairie et les habitants du quartier qui a été vouée à l’échec, par manque d’écoute des riverains par les élus. Un projet leur a été imposé par la municipalité, prévoyant la construction d’une quarantaine de logements avec quasi aucune considération des besoins du quartier en matière de stationnement, d’évacuation des eaux, ou de qualité architecturale. La verrue datant des années 70 aurait pu laisser place à une verrue urbaine des temps modernes. Mais les habitants n’ont pas cédé à la pression des autorités et se sont constitués en une association de défense du cadre de vie du quartier et de ses environ, organisant notamment une grande pétition signée par plus de 1000 personnes. Malgré cela, le dialogue a demeuré rompu pendant de nombreux mois avec la municipalité.

A l’horizon des réclamations, un nouveau projet respectueux des besoins des habitants

A la veille des dernières élections municipales, le nouveau maire (UMP) Bruno Beschizza a exprimé ses souhaits concernant le terrain de l’ancien hôtel des impôts dans un document de campagne distribué aux habitants de ce quartier. A l’époque, son envie était de « créer une nouvelle mairie annexe, ainsi qu’une maison des associations de quartier, une structure d’accueil pour la petite enfance et un square », le tout « en parfaite adéquation avec les besoins du quartier ». Mais depuis, l’association QCBE n’a plus de nouvelles de la municipalité concernant ce dossier et rappelle sa « vigilance » quant « à la concrétisation des promesses » dans une lettre envoyée aux riverains dans le courant du mois de juin dernier. L’association explique avoir « pris acte » et « fait part de sa satisfaction » au maire, au moment des faits candidat, pour une remise à plat du projet Croix-Blanche. Dans son courrier, l’association par la voie de sa présidente Séverine Delamare réitère ses demandes, à savoir « la conservation de la hauteur des bâtiments […], 40% d’espaces verts », la prise en compte des problèmes de stationnement et d’assainissement. A présent, l’association attend de pouvoir œuvrer pour ce projet dans le sens des voeux de Bruno Beschizza. De plus, ils sont actuellement dans l’attente d’un rendez-vous avec l’édile. MAJ du 16 Juillet à 11h20: Nous apprenons que l’association QCBE a rencontré le maire en mairie fin Juin sur ce dossier.