321 000 € dépensés pour les chantiers d’été dans les collèges de la ville

Le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis est en charge de plus de 120 collèges à travers tout le département. Parmi ses missions se trouvent l’entretien et la maintenance de tous ces établissement. Ainsi, le Conseil général réalise des travaux de rénovation et de maintenance tout au long de l’année et surtout pendant l’été. Et cette année, quatre établissement d’Aulnay-sous-Bois en bénéficient.

Le 7ème collège d'Aulnay-sous-Bois en chantier. | (C) Conseil Général de la Seine-Saint-Denis (Image d'archives)

Le 7ème collège d’Aulnay-sous-Bois en chantier. | (C) Conseil Général de la Seine-Saint-Denis (Image d’archives)

C’est l’une des missions des conseils généraux en France: l’entretien et la maintenance des collèges. L’entretien des écoles maternelles et élémentaires revenant aux mairies, et celui des lycées appartient aux régions.

Cette année, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis consacre quelques 17 millions d’euros à la réalisation de travaux dans 83 collèges du département. A Aulnay-sous-Bois, des travaux d’une valeur de 321 000 € seront menés dans quatre établissements sur les six que compte la ville. Et ce chiffre est sans compter le chantier qui touche bientôt sa fin dans le septième collège d’Aulnay-sous-Bois, qui ouvrira le 2 septembre prochain. Tour d’horizon des travaux engagés durant l’été.

Au collège Gérard Philippe, situé au centre de la ville près du Stade du moulin-Neuf, la fourniture et la pose d’une cellule de refroidissement et le remplacement de divers matériels de cuisine coûteront 70 000 €. Dans le collège Victor Hugo, situé dans le nord de la ville, la modification du champs de la SEGPA aura un coût total de 31 000 €. Du côté du collège Claude Debussy, situé plus à l’Est dans la ville, 170 000 € seront dépensés dans la mise en place de divers matériels de cuisine et le remplacement du transformateur. Enfin, le collège Pablo Neruda situé à l’extrême Est de la ville subira également la fourniture et la pose de matériels de cuisine pour un coût de 50 000 €.

Tous ces chantiers, qui permettent l’amélioration du confort et la sécurité des collégiens, mais aussi l’embellissement de leurs établissement, sont de véritables créateurs d’emplois. Ainsi, le conseil général explique consacrer « plus d’un million d’euros dans l’emploi de salariés en insertion pour les travaux de rénovation et de maintenance ».