Drancy a commémoré la libération du camp d’internement ce dimanche: Aulnay-sous-Bois était représentée

Ce dimanche, la ville de Drancy commémorait les 70 ans de la libération du camp d’internement qui se trouvait dans cette ville durant la Seconde Guerre Mondiale. La cérémonie s’est déroulée dans la cité de la Muette, en présence de Stéphane Fleury, adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois. Sur son compte Facebook, l’élu explique « l’émotion et le recueillement » qui étaient de mise, « notamment à la lecture du nom des 51 personnes faisant partie du dernier convoi parti le 17 août 1944 en direction de Buchenwald ». Il s’agit surtout d’un « devoir de mémoire pour que les générations présentes et futures n’oublient jamais » explique-t-il.

Le maire Bruno Beschizza était représenté, ce dimanche, par son adjoint Stéphane Fleury lors des commémorations de la libération du camp d’internement de Drancy. | (C) Stéphane Fleury

Le maire Bruno Beschizza était représenté, ce dimanche, par son adjoint Stéphane Fleury lors des commémorations de la libération du camp d’internement de Drancy. | (C) Stéphane Fleury

Pour rappel, le camp de Drancy a été la plaque tournante de la politique de déportation antisémite en France entre Août 1941 et Août 1944. Pendant trois ans, ce lieu fut le principal camp d’internement avant déportation depuis les gares du Bourget et de Bobigny vers les camps d’extermination nazis. La majorité des convois qui en partaient ont pris la direction d’Auschwitz en Pologne. A l’époque, près de neuf déportés Français sur dix passèrent par le camp de Drancy lors de la Shoah.