Avis d’imposition: vigilance sur les e-mails frauduleux

Depuis une dizaine de jours, les contribuables reçoivent progressivement leur avis d’imposition. Le mois d’Août est ainsi une période propice pour les escrocs du net pour tenter de vous soutirer de l’argent en envoyant des e-mails frauduleux reprenant les intitulés et logos de l’administration fiscale. 93600INFOS vous délivre quelques conseils pour ne pas tomber dans le panneau.

Jusqu'à la fin du mois d'Août, les contribuables vont recevoir leur avis d'imposition sur l'année 2013. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Jusqu’à la fin du mois d’Août, les contribuables vont recevoir leur avis d’imposition sur l’année 2013. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

Depuis le début de la deuxième semaine d’août et jusqu’à la fin du mois, les contribuables vont recevoir leur avis d’imposition. Cette petite carte postale de l’administration fiscale qui vous indique qu’elle pense à vous à votre retour de vacances. Pendant que les avis d’imposition arrivent par courrier, les escrocs profitent également de la période pour soutirer de l’argent aux internautes les moins vigilants.

Quelles techniques sont employées par les cyber-escrocs ?

En effet, si les avis d’imposition arrivent actuellement dans les boîtes aux lettres, les escrocs  tentent de se faire passer pour des agents des finances publiques en employant la technique du « phishing ». Le phishing, aussi appelée technique du « hameçonnage », a pour objectif de tromper les internautes afin de leur escroquer des sommes d’argent parfois conséquentes. Il consiste en l’envoi de courriers électroniques usurpant l’identité de l’administration et demandant à l’internaute de fournir des informations personnelles, notamment un numéro de carte bancaire. Le reste de l’année, d’autres administrations ou organismes tels qu’EDF, La Poste ou encore Gaz de France sont aussi concernés par ces usurpations.

Pour tenter de piéger leurs victimes, les escrocs élaborent des modèles de courriels qui reprennent les intitulés, couleurs et logos de l’administration fiscale et ses composantes: Direction générale des finances publiques ou le Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat. Ces e-mails frauduleux sont généralement envoyés en masse depuis de fausses adresses comme « payezvosimpots93@gmail.com ». Rassurez vous, l’Etat a largement l’argent de créer des adresses e-mail officielles ne se terminant pas par « Gmail », service de messagerie de Google !

Que faire si je reçois un e-mail frauduleux ?

Les faux messages invitent les destinataires à cliquer sur un lien, qui permet d’accéder à un formulaire sur un site frauduleux, imitant le site internet officiel www.impots.gouv.fr : sont alors demandés des informations personnelles, et surtout le numéro de carte bancaire. A ce sujet, la Police Nationale rappelle sur son site internet qu’aucune institution ou opérateur n’est autorisé à vous demander les coordonnées de votre carte bancaire via internet (e-mail, site internet, forum, etc.), pas même l’administration fiscale. Ne confiez donc jamais les références de votre moyen de paiement par internet ou par téléphone, même si le message qui en fait la demande paraît légitime.

Quelques règles simples s’imposent si vous recevez un courrier électronique de ce type. Ne répondez pas à ce message, et ne cliquez pas sur les liens qui y sont contenus. Copiez/Collez le message aux services de Police Judiciaire en vous rendant sur la plateforme PHAROS à l’adresse suivante : www.internet-signalement.gouv.fr. Puis supprimez simplement ce message de votre boîte e-mail. Si vous avez tout de même un doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier postal ou électronique portant en-tête ou signature de la Direction générale des finances publiques, du Ministère de l’Economie et des Finances ou d’un service des impôts, sachez que votre centre des finances publiques reste à votre entière disposition via la rubrique « Contact » du site officiel www.impots.gouv.fr.