Petite enfance: Le Conseil Départemental retire 780 000 € à la Ville

Après l’annonce d’une augmentation des impôts fonciers de 9,5%, le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis s’attaque à présent aux budgets des municipalités en supprimant une aide financière dans le domaine de la petite enfance. A Aulnay-sous-Bois, la Ville va devoir faire face à une perte de 780 000 € annuels.

© AFP/Loic Venance
© AFP/Loic Venance

« La gauche départementale fait payer sa mauvaise gestion à nos familles et leurs bébés » attaque Thierry Meignen, Maire du Blanc-Mesnil et conseiller départemental (Les Républicains). Alors que le Département géré par la gauche a déjà indiqué une nouvelle augmentation des impôts de 9,5% pour l’année 2016, l’exécutif dirigé par Stéphane Troussel (PS) a désormais prévu de baisser les aides au fonctionnement des crèches municipales. A Aulnay-sous-Bois, cette perte atteint la somme de 780 000 € par an.

Le président socialiste justifie toutefois ce choix politique. Lors de la séance du conseil départemental jeudi dernier, Stéphane Troussel expliquait que « les dépenses de fonctionnement des crèches municipales ne sont pas de la compétence du département ». Si le département versait ces aides jusqu’à présent, « c’est parce que nos finances nous le permettaient, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui » a-t-il ajouté.

Cette mesure, qui touche directement le budget des communes mais vise surtout les familles fragiles de jeunes parents, a d’ailleurs créé des dissensions dans la majorité départementale. Jeudi, lors du vote du budget, deux vice-présidents Front de gauche se sont abstenus pour marquer leur opposition à cette décision. Pourtant, ces derniers n’ont pas voté l’amendement des élus de l’opposition LR-UDI demandant l’abrogation de cette « décision injuste ».