Annie Delmont-Koropoulis, médecin à Aulnay-sous-Bois, élue sénatrice de la Seine-Saint-Denis

Ce dimanche, Annie Delmont-Koropoulis, médecin et adjointe au Maire d’Aulnay-sous-Bois en charge de la santé, a été élue sénatrice de la Seine-Saint-Denis suite au 1er tour des élections sénatoriales. Elle devrait quitter sa fonction d’adjointe dans les prochains jours.

Ce dimanche 24 septembre se déroulaient les élections sénatoriales. La moitié de la deuxième chambre du parlement a ainsi été renouvelée soit 170 sièges, dont 6 en Seine-Saint-Denis.

Quatre sénateurs sortants se représentaient et ont été réélus pour une durée de six ans : Philippe Dallier (Les Républicains, 575 voix), Vincent Capo-Canellas (Union des Démocrates et Indépendants, 309 voix), Eliane Assassi (Parti Communiste Français, 408 voix) et Gilbert Roger (Parti Socialiste ; 386 voix).

L’issue de ce scrutin permet également au parti Les Républicains de gagner un fauteuil : Annie Delmont-Koropoulis, médecin et adjointe au Maire en charge de la santé à Aulnay-sous-Bois, est ainsi l’heureuse élue. Loi sur lke cumul des mandats oblige, elle prévoit déjà de quitter son poste d’adjointe au Maire dans le conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois. « Nous arrivons en tête de l’élection, dit-il, sourire aux lèvres. La dispersion à gauche nous a profité. A vingt voix près, nous gagnions un siège supplémentaire » explique heureux Philippe Dallier, tête de liste Les Républicains lors de cette élection, au Parisien.

Le Parti Socialiste s’effondre, En Marche s’écrase, les communistes s’installent

Le parti communiste aura également deux représentants séquano-dyonisien au sein du palais du Luxembourg. Fabien Gay, directeur de la fête de l’Huma, a en effet obtenu l’ultime place disponible lors de cette élection.

Le Parti Socialiste est quant à lui perdant de ce scrutin avec la perte d’un siège, faute à une liste dissidente aux candidatures officielles. La liste de La République en marche, emmenée par Patrick Toulmet et rejointe par Benjamin Giami (ex-adjoint au Maire d’Aulnay-sous-Bois qui a récemment démissionné de la majorité), ne décroche aucun fauteuil. Un sacré désaveu pour le parti du Président de la République qui, au niveau national, perd même plusieurs fauteuil au sein du Sénat. La liste du parti Radical de Gauche, emmenée par Ahmed Laouedj, conseiller municipal PRG d’Aulnay-sous-Bois, n’a obtenu que 76 voix soit 3,4% des voix.

Les résultats complets des élections sénatoriales en Seine-Saint-Denis sont disponibles sur le site internet du Ministère de l’Intérieur.