Réforme du Bac : Le Maire Bruno Beschizza écrit au Rectorat

À la rentrée prochaine, une réforme des baccalauréats général et technologique entrera en vigueur dans les lycées du pays. Mais dès à présent, les familles sont invitées à se préparer à ces changements qui concerneront la notation, mais aussi les enseignements proposés.

Pour le Gouvernement, « le nouveau baccalauréat 2021 redonne au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, plus à l’écoute des aspirations des lycéens, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l’enseignement supérieur ». Ça, c’est sur le papier.

Mais dans la pratique, la mise en application de cette réforme semble plus compliquée moins idyllique. Début décembre, des lycéens ont même exprimé leur mécontentement, parfois dans la violence avec des débordements créés en marge par des experts du caillassage.

Cette semaine, les Rectorats doivent dévoiler les cartes des enseignements de spécialité qui seront proposés à la rentrée aux élèves. Un projet de carte, diffusé par des syndicats d’enseignants, indique que le Lycée Jean Zay pourrait perdre à la rentrée ses enseignements optionnels tels que le théâtre ou les arts plastiques.

Quels enseignements de spécialité pour le lycée Jean Zay ?

  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Physique-Chimie
  • Sciences et Vies de la Terre
  • Sciences Economiques et Sociales

Source : Projet de carte des spécialités de la voie générale et professionnelle, syndicat SNES EDU – 18 décembre 2018

Alerté cet après-midi de ce risque par la communauté éducative du lycée aulnaysien, le Maire Bruno Beschizza a immédiatement saisi le Recteur de l’Académie de Créteil et de le Directeur Académique de la Seine-Saint-Denis pour leur exprimer son inquiétude concernant ce projet qui « affaiblirait l’attractivité de ce lycée pourtant reconnu pour son excellence et ses résultats ».

Avec un projet d’implantation de seulement sept spécialités de base, le Maire s’inquiète que « l’offre qui serait proposée aux 1 500 élèves (soit) l’une des plus pauvres du territoire » et « aurait pour conséquence potentielle d’empêcher les élèves de se voir offrir les mêmes chances et les mêmes possibilités qu’au sein d’autres lycées du territoire ».

Et qu’en est-il pour le lycée Voillaume ?

Selon nos informations, le projet de carte des enseignements de spécialité diffusé par les syndicats d’enseignants indique que le lycée Voillaume sera un peu mieux doté avec neuf enseignements de spécialité :

  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Physique-Chimie
  • Sciences et Vies de la Terre
  • Sciences Economiques et Sociales
  • Numérique et Sciences Informatiques
  • Sciences de l’Ingénieur

Source : Projet de carte des spécialités de la voie générale et professionnelle, syndicat SNES EDU – 18 décembre 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *