Amiante sur le chantier de démolition du Galion : Bruno Beschizza intervient

Contrairement à ce qui a pu être dit, la Ville d’Aulnay-sous-Bois n’a jamais mandaté quiconque pour ce chantier de démolition de bâtiments gérés par un bailleur social. À la demande de la Ville, les sacs d’amiante ont été retirés ce week-end. © DR

Ce vendredi, le Maire Bruno Beschizza a été alerté de la présence de plusieurs dizaines de sacs de déchets amiantés sur le site du chantier de démolition du Galion, ancien centre commercial et résidence HLM du quartier de la Rose-des-Vents.

Ces sacs étaient stockés à proximité immédiate de l’école Paul Eluard 1, laissant apparaître de légitimes craintes pour les riverains et parents des élèves de l’école, dans une ville déjà traumatisée par le lourd passif de l’ancienne usine d’amiante CMMP dans le quartier du Vieux-Pays.

Suite à ces alertes, les services de la ville sont intervenus ce week-end auprès du bailleur 1001 vies habitat (ex-Logement Francilien) qui est propriétaire des lieux et en charge de la démolition de cet édifice afin de procéder au retrait des déchets amiantés et de demander la communication de mesures de la qualité de l’air pour écarter tout risque pour la santé des habitants du quartier.

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du Maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, sur ce sujet :

Nous avons été alertés ce vendredi de la présence d’au moins plusieurs dizaines de sacs de déchets mentionnés comme amiantés, à l’intérieur du site du chantier de démolition du Galion. Ces sacs étaient stockés et visibles en bordure de l’école Paul Eluard 1.

Ce chantier privé est mené par 1001 Vies Habitat Seine-st-Denis et Oise, anciennement Logement Francilien, bailleur social présent sur le quartier de la Rose des Vents. Contrairement à ce qui a pu être dit, la Ville d’Aulnay-sous-Bois n’a jamais mandaté quiconque pour ce chantier. En effet, il s’agit d’une opération d’un bailleur privé, placée sous sa seule responsabilité, en tant que maître d’ouvrage.

Pour autant, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a des pouvoirs de police, notamment en matière sanitaire. Aussi, j’ai demandé à ce que des agents des services techniques se rendent immédiatement sur place afin d’inspecter la situation et de s’assurer que l’ensemble des réglementations et des usages ont été respectés sur le chantier, que ce soit par la société MERLCHIORRE, chargée de la déconstruction du bâtiment, ou par EDBI, prestataire spécialisé, bénéficiant d’un agrément de l’Etat, qui s’occupe du traitement des déchets amiantés.

Mes services ont par ailleurs demandé des explications au bailleur 1001 Vies Habitat qui nous a communiqué les informations suivantes :

  • Le stockage réalisé est conforme à la réglementation, les déchets amiante sont placés dans un premier sac étanche, qui est lui-même inséré dans un second sac étanche, les deux étant scellés hermétiquement pour éviter tout risque de pollution atmosphérique. La signalétique amiante est également apposée sur chacun des sacs qui sont entreposés sur palette ;
  • La zone est sécurisée et gardiennée. Une surveillance de la zone est assurée par un maitre-chien 24h/24 – deux équipes de gardiennage se relaient jour et nuit pour assurer la surveillance du site et s’assurer que le stock ne subisse aucune dégradation qui pourrait porter atteinte à l’intégrité des emballages étanches. Aucun incident n’est à déplorer sur le site ;
  • Des mesures environnementales sont faites par un laboratoire accrédité COFRAC pour surveiller l’état de qualité de l’air ambiant et s’assurer qu’aucune pollution n’est générée par le stockage.

Même si l’ensemble des réglementations concernant l’amiante sont respectées, nous avons tous en mémoire la tragédie de l’ancienne usine du CMMP. J’ai donc demandé au bailleur qu’à titre conservatoire, les sacs de déchets amiantés ne soient pas stockés en bordure de l’école Paul Eluard 1. Un membre de mon cabinet a pu constater ce dimanche que l’ensemble des déchets amiantés avaient été évacués.

Suite à des échanges de la direction générale des services techniques avec l’équipe de direction de l’école Paul Eluard 1, nous avons aussi décidé de mener des opérations de contrôle de l’air au sein de l’école dans le courant de la semaine. Ces opérations ont aussi eu lieu sur le chantier et j’ai demandé au bailleur d’en communiquer les résultats aux riverains, aux parents d’élèves comme à la communauté éducative afin de dissiper toute inquiétude légitime.

Soyez assurés de mon attachement à la sécurité et au bien-être de nos enfants comme des riverains.

Bien sincèrement,

Bruno Beschizza
Maire d’Aulnay-sous-Bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *