Pour la Saint-Valentin, affichez votre amour sur les panneaux de la ville

Pour la Saint-Valentin, la Ville donne la parole aux amoureux ! © 93600INFOS.fr

À l’occasion de la Saint-Valentin, la Ville d’Aulnay-sous-Bois propose aux amoureuses et aux amoureux d’afficher leurs déclarations sur ses panneaux d’affichage lumineux. Laissez libre cours à votre imagination pour déclarer votre flamme à l’être aimé(e) !

Pour participer à l’opération, et partager vos sentiments avec le monde entier, il vous suffit d’envoyer vos messages via le site internet de la Ville avant le mercredi 13 février à 13h. Un formulaire en ligne vous permet de partager votre message d’une longueur maximale de 126 caractères (espaces compris).

Vos mots d’amour seront ainsi diffusés tout au long de la journée du 14 février 2019.

Pour envoyer vos mots d’amour, ça se passe ici : https://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/saint-valentin/

Amiante sur le chantier de démolition du Galion : Bruno Beschizza intervient

Contrairement à ce qui a pu être dit, la Ville d’Aulnay-sous-Bois n’a jamais mandaté quiconque pour ce chantier de démolition de bâtiments gérés par un bailleur social. À la demande de la Ville, les sacs d’amiante ont été retirés ce week-end. © DR

Ce vendredi, le Maire Bruno Beschizza a été alerté de la présence de plusieurs dizaines de sacs de déchets amiantés sur le site du chantier de démolition du Galion, ancien centre commercial et résidence HLM du quartier de la Rose-des-Vents.

Ces sacs étaient stockés à proximité immédiate de l’école Paul Eluard 1, laissant apparaître de légitimes craintes pour les riverains et parents des élèves de l’école, dans une ville déjà traumatisée par le lourd passif de l’ancienne usine d’amiante CMMP dans le quartier du Vieux-Pays.

Suite à ces alertes, les services de la ville sont intervenus ce week-end auprès du bailleur 1001 vies habitat (ex-Logement Francilien) qui est propriétaire des lieux et en charge de la démolition de cet édifice afin de procéder au retrait des déchets amiantés et de demander la communication de mesures de la qualité de l’air pour écarter tout risque pour la santé des habitants du quartier.

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du Maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, sur ce sujet :

Nous avons été alertés ce vendredi de la présence d’au moins plusieurs dizaines de sacs de déchets mentionnés comme amiantés, à l’intérieur du site du chantier de démolition du Galion. Ces sacs étaient stockés et visibles en bordure de l’école Paul Eluard 1.

Ce chantier privé est mené par 1001 Vies Habitat Seine-st-Denis et Oise, anciennement Logement Francilien, bailleur social présent sur le quartier de la Rose des Vents. Contrairement à ce qui a pu être dit, la Ville d’Aulnay-sous-Bois n’a jamais mandaté quiconque pour ce chantier. En effet, il s’agit d’une opération d’un bailleur privé, placée sous sa seule responsabilité, en tant que maître d’ouvrage.

Pour autant, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a des pouvoirs de police, notamment en matière sanitaire. Aussi, j’ai demandé à ce que des agents des services techniques se rendent immédiatement sur place afin d’inspecter la situation et de s’assurer que l’ensemble des réglementations et des usages ont été respectés sur le chantier, que ce soit par la société MERLCHIORRE, chargée de la déconstruction du bâtiment, ou par EDBI, prestataire spécialisé, bénéficiant d’un agrément de l’Etat, qui s’occupe du traitement des déchets amiantés.

Mes services ont par ailleurs demandé des explications au bailleur 1001 Vies Habitat qui nous a communiqué les informations suivantes :

  • Le stockage réalisé est conforme à la réglementation, les déchets amiante sont placés dans un premier sac étanche, qui est lui-même inséré dans un second sac étanche, les deux étant scellés hermétiquement pour éviter tout risque de pollution atmosphérique. La signalétique amiante est également apposée sur chacun des sacs qui sont entreposés sur palette ;
  • La zone est sécurisée et gardiennée. Une surveillance de la zone est assurée par un maitre-chien 24h/24 – deux équipes de gardiennage se relaient jour et nuit pour assurer la surveillance du site et s’assurer que le stock ne subisse aucune dégradation qui pourrait porter atteinte à l’intégrité des emballages étanches. Aucun incident n’est à déplorer sur le site ;
  • Des mesures environnementales sont faites par un laboratoire accrédité COFRAC pour surveiller l’état de qualité de l’air ambiant et s’assurer qu’aucune pollution n’est générée par le stockage.

Même si l’ensemble des réglementations concernant l’amiante sont respectées, nous avons tous en mémoire la tragédie de l’ancienne usine du CMMP. J’ai donc demandé au bailleur qu’à titre conservatoire, les sacs de déchets amiantés ne soient pas stockés en bordure de l’école Paul Eluard 1. Un membre de mon cabinet a pu constater ce dimanche que l’ensemble des déchets amiantés avaient été évacués.

Suite à des échanges de la direction générale des services techniques avec l’équipe de direction de l’école Paul Eluard 1, nous avons aussi décidé de mener des opérations de contrôle de l’air au sein de l’école dans le courant de la semaine. Ces opérations ont aussi eu lieu sur le chantier et j’ai demandé au bailleur d’en communiquer les résultats aux riverains, aux parents d’élèves comme à la communauté éducative afin de dissiper toute inquiétude légitime.

Soyez assurés de mon attachement à la sécurité et au bien-être de nos enfants comme des riverains.

Bien sincèrement,

Bruno Beschizza
Maire d’Aulnay-sous-Bois

Une femme enceinte accouche pendant le spectacle d’Ahmed Sylla à Aulnay-sous-Bois

(C)DR – Aulnay, le 24 novembre 2018. En spectacle au Théâtre Jacques Prévert, l’humoriste Ahmed Sylla a eu la chance de vivre un spectacle « Différent » avec l’accouchement en direct d’une spectatrice.

Avec un mois d’avance, il est né le divin enfant ! Hier soir, au Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois, une femme enceinte a précipitamment quitté la salle pendant le spectacle de l’humoriste Ahmed SYLLA… pour mettre au monde son enfant ! Vous trouverez ci-dessous un article du journal Le Parisien qui résume les faits.

Aulnay : elle sort en plein spectacle… pour accoucher !

L’heureuse maman était venue applaudir le comédien Ahmed Sylla.

Aulnay laissera un souvenir bien particulier à l’humoriste Ahmed Sylla, de passage samedi soir sur la scène du Théâtre Jacques-Prévert. Adepte des échanges impromptus avec le public, le comédien n’a pu s’empêcher d’interpeller un couple quittant discrètement la salle. « L’homme s’est mis à crier : Ma femme perd les eaux, ma femme perd les eaux ! », raconte un témoin de la scène.

Appelés à la rescousse, les pompiers sont arrivés à temps, pour prendre en charge la femme. Celle-ci a accouché peu avant 22 h 30, dans le camion des secours, stationné devant le théâtre. Le bébé est bien portant. En mairie, on indique qu’Ahmed Sylla cherchait à entrer en contact avec les heureux parents, pour les inviter à assister à une autre représentation de son spectacle du début à la fin si possible.

Gwenaël Bourdon et Thomas Poupeau

http://m.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-elle-sort-en-plein-spectacle-pour-accoucher-25-11-2018-7953327.php

Plan neige et verglas : près de 150 agents mobilisés à Aulnay-sous-Bois

Le premier épisode neigeux a entrainé quelques perturbations sur toute l’Île-de-France ce mardi. La situation devrait revenir à la normale demain en fin de journée. © Alexandre CONAN

Depuis hier, l’Île-de-France connaît son premier épisode neigeux de la saison hivernale. Loin d’être exceptionnel, ce phénomène nécessite la mobilisation des collectivités pour entretenir le réseau routier et sécuriser les abords des équipements publics. A Aulnay-sous-Bois, 150 agents municipaux sont mobilisés depuis hier après-midi.

C’est l’hiver, il neige ! Rien de bien exceptionnel, de nombreuses régions de notre pays se recouvrent peu à peu d’un fin manteau blanc depuis lundi matin. Une dizaine de centimètres de neige sont tombés en 24h sur une grande partie de l’Île-de-France, en particulier au nord de Paris. La Ville d’Aulnay-sous-Bois n’échappe pas à ce premier épisode neigeux de l’année.

Un retour à la normal prévu ce mercredi

La région est placée en vigilance orange jusqu’à demain midi, mercredi 7 février. La neige devrait encore tomber une grande partie de la nuit et poursuivre sa progression sur le pays jusqu’en milieu de journée. Dès 13h, le soleil devrait faire son retour accompagné d’une légère hausse des températures, de quoi faire fondre la neige. Et ceci avant un bref retour possible des flocons dans la journée de vendredi.

D’ici là, les services municipaux sont mobilisés pour saler et déneiger les routes afin de permettre à chacun de circuler en ville sans trop de difficultés. « Dans le cadre du plan « Neige/Verglas », 142 agents sont déployés depuis hier sur la Ville. Deux balayeuses ont pour mission de déneiger et saler les voiries prioritaires. 17 patrouilles et 104 agents sont mises en places pour traiter des zones définies en amont, prioritairement aux abords des équipements publics (mairies annexes, écoles, gymnases, services culturels et de santé…) » précise la ville. « Des opérations de vérifications sont menées régulièrement pour vérifier la situation et faire un état des lieux » est-il précisé sur la Page Facebook de la Ville.

Poids lourds interdits de circulation et vitesse limitée

Dès mardi après-midi, des mesures de restriction ont été prises concernant la circulation des poids lourds, qui a notamment été interdite sur les grands axes de la région par la Préfecture du Police de Paris, ceci afin de limiter les risques d’accident. D’autres mesures, tels qu’un abaissement de la vitesse à 80km/h et l’interdiction de la circulation des transports scolaires, ont aussi été prises. Du côté des transports en commun, la circulation des bus est interrompue depuis la fin de journée à Paris et en banlieue. Toutefois, peu de perturbations concernant le réseau ferré. Le RER B et la ligne K fonctionnaient relativement bien ce mardi, à l’exception de quelques retards liés à des incidents d’exploitation en début de service.

Tentative d’agression à O’Parinor : deux individus interpellés

Des tâches de sang montrent la violence de la scène survenue ce mardi midi à O’Parinor – © Le Parisien/Thomas Poupeau

En fin de matinée ce mardi, deux hommes ont tenté de dérober le téléphone et le sac d’un cliente à l’aide d’un cutter. L’un des agresseurs s’est ensuite poignardé et a blessé un agent de sécurité. Deux individus ont été interpellés. Aucun pronostic vital n’est engagé.

Moment de panique ce mardi midi au centre commercial à O’Parinor. Deux hommes sont soupçonnés de vol. Ils ont tenté de dérober le téléphone portable et le sac à main d’une cliente à l’aide d’un cutter. Des cris ont été entendus, avant que l’un des agresseurs se soit poignardé. Alors que la sécurité de l’un des magasins souhaitait le contrôler, l’homme s’est enfui dans le centre commercial avant d’être rattrapé. « Il a dit aux vigiles qu’il allait se planter lui-même s’ils ne le laissaient pas » a confié la gérante d’une boutique à nos confrères du journal Le Parisien.

Sous le choc, la victime de la tentative de vol n’a toutefois pas été blessée. Aucun pronostic vital n’est engagé. Les deux agresseurs ont été maîtrisés par les vigiles, avant l’intervention des secours et de la police qui ont procédé à leur interpellation.

Contrairement à ce qui a pu être lu sur les réseaux sociaux, il n’y a pas eu de tirs dans le centre commercial. « La situation est revenue à la normale » précise la direction de O’Parinor.

Par ailleurs, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza salue dans un communiqué la coopération des forces de sécurité : « Je tiens à féliciter les agents de sécurité privée ainsi que les forces de l’ordre, police nationale et municipale, pour leur intervention rapide et efficace au service de la sécurité des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens ».

Le groupe scolaire Savigny partiellement endommagé suite à un incendie criminel

© Google Maps

Des heurts ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier Savigny d’Aulnay-sous-Bois. Plusieurs véhicules ont été incendiés ainsi que plusieurs salles d’un groupe scolaire. Le Maire Bruno Beschizza condamne ces « actes criminels ».

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de dimanche à lundi pour un incendie qui a frappé une école, rue des Lilas, dans le quartier Savigny à Aulnay-sous-Bois. Le feu d’origine volontaire serait parti de poubelles le long de l’école et s’est propagé à deux salles. Un autre incendie est survenu dans le même temps non loin, avenue de Savigny, a embrasé six voitures.

Selon une source policière citée par l’AFP, « une vingtaine d’individus » sont passés à l’acte cette nuit dans un mouvement de colère dont les causes semblent encore floues, mais probablement liée à un décès récent dont les causes demeurent mystérieuses dans le quartier. « Les forces de l’ordre dépêchées sur places ont essuyé des jets de projectiles » détaillent nos confrères du journal Le Parisien.

Dans un communiqué diffusé ce lundi, le Maire Bruno Beschizza condamne des « actes criminels » et déplore les dégâts. « Au niveau de l’école maternelle Savigny 1, une salle de bibliothèque a été complètement incendiée et le bureau du directeur a été partiellement brûlé. Au niveau de l’école élémentaire qui jouxte l’école maternelle, une salle de classe a aussi été touchée par du liquide inflammable. Cependant l’installation électrique étant touchée, par mesure de sécurité, il a été demandé par les directeurs aux parents d’enfants, notamment en maternelle, de garder leurs enfants ce jour. »

La remise en état des locaux de l’école est en cours par les services de la Ville afin de permettre aux élèves un retour à la normale dans les plus brefs délais, d’ici mardi matin selon les services académiques.

Attentat de Nice: une minute de silence observée demain à 12h devant la mairie

Septième attentat en un an et demi, le massacre de Nice marque une nouvelle page du terrorisme islamiste en France. | © 93600INFOS.fr/Alexandre Conan

Septième attentat en un an et demi, le massacre de Nice marque une nouvelle page du terrorisme islamiste en France. | © 93600INFOS.fr/Alexandre Conan

Jeudi soir, peu après 22h30, la France a de nouveau été touchée par une attaque terroriste faisant au moins 84 morts. L’attentat est survenu dans la soirée du 14 juillet, jour de la fête nationale, sur la promenade des Anglais à Nice. En hommage aux victimes, 3 jours de deuil national ont été décrétés par notre Président de la République François Hollande. Demain, lundi 18 juillet, ce temps de recueillement prendra fin avec une minute de silence nationale à 12h00.

La Ville d’Aulnay-sous-Bois témoigne naturellement son soutien aux familles et à l’entourage des victimes. Par solidarité, les drapeaux de l’ensemble des bâtiments de la Ville ont été mis en berne vendredi matin. De plus, une minute de silence ouverte à tous sera observée demain à 12h00 sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

La jeune Nica Cuisnir a été retrouvée saine et sauve

La jeune adolescente a été retrouvée saine et sauve ce jeudi soir.

La jeune adolescente a été retrouvée saine et sauve ce jeudi soir.

« Nica Cuisnir est de retour chez elle, saine et sauve. Merci à tous les twittos pour votre mobilisation et aussi à vous Cristina Cordula. » Voici le tweet de soulagement publié peu après 22h ce soir par Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois.

Pour rappel, la jeune adolescente âgée de seulement 16 ans avait disparue en milieu de semaine dernière après sa matinée de cours au Lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois.

 

Inquiétante disparition d’une élève du Lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Une jeune adolescente mineure âgée de 16 ans, scolarisée en classe de Seconde au Lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois, a disparue mercredi 23 mars 2016. Après ses cours du matin, la jeune Cusnir Nica n’est jamais revenue au domicile familial.

Une annonce est diffusée depuis hier sur les réseaux sociaux pour tenter de la retrouver. Selon nos informations, aucune piste n’est écartée par la police.

12909618_991961944217490_4910764955441907128_o

Nouvel incendie cette nuit dans la barre du Galion

Malgré son caractère impressionnant, l'incendie survenu ce dimanche n'a pas fait de victime. | © Pompiers de Paris

Malgré son caractère impressionnant, l’incendie survenu ce dimanche n’a pas fait de victime. | © Pompiers de Paris

Nuit agitée pour les services de secours. Hier soir, un nouvel incendie s’est déclaré au sein d’un immeuble du Galion à Aulnay-sous-Bois, quatre jours seulement après un précédent incendie ayant ravagé 300m² de bureaux. Cet incident est survenu en début de soirée, vers 21h30, alors que des squatteurs étaient présents dans les lieux incendiés et auraient mis feu à des détritus. L’intervention des pompiers a dû se dérouler avec le soutien des forces de police jusqu’au milieu de la nuit vers 1h du matin. Aucune victime n’est cependant à déplorer.

Selon des sources proches de l’enquête, la situation de cet immeuble devient de plus en plus tendue entre les habitants et les squatteurs qui occupent illégalement des appartements désaffectés, et ce dans des conditions de vie d’une extrême insalubrité.