Zéro phyto : quelles solutions pour lutter contre les mauvaises herbes dans les rues ?

Depuis 2 ans, les communes ne peuvent plus utiliser de produits phytosanitaires pour désherber. Il faut donc trouver d’autres alternatives. © 93600INFOS.fr

Depuis le 1er janvier 2017, les communes ne peuvent plus utiliser de produits désherbants comportant des molécules chimiques nocives pour l’environnement. Une véritable aubaine pour l’épanouissement des herbes folles… qui ne font pas que des heureux.

La fin de l’usage de pesticides pour traiter les herbes folles sera bénéfique pour l’environnement. C’est en tous cas l’objectif des nouvelles règlementations qui interdisent aux communes d’utiliser des produits phytosanitaires pour désherber depuis le 1er janvier 2017. Et les particuliers ne seront pas en reste puisqu’il faudra se passer de ces produits herbicides et insecticides dès le 1er janvier 2019.

Pour autant, ces mesures ne doivent pas compromettre la qualité du cadre de vie de chacun. Les herbes folles sont plus difficilement traitables sans produit chimique, et donc plus visibles en ville. Certaines, de taille limitée, sont tout à fait acceptables dans le paysage urbain. D’autres, plus envahissantes, ne peuvent être laissées sur l’espace public. Ceci implique la mise en place de nouvelles techniques alternatives de désherbage comme l’emploi de produits écologiques ou le recours à un entretien mécanique.

Le glyphosate n’est plus utilisé depuis 2015 à Aulnay-sous-Bois

Le retour des herbes folles dans nos rues n’est pas un signe de désengagement de la commune. Il traduit une nécessité de traiter les espaces publics de façon plus douce et naturelle, afin de préserver la biodiversité et la santé des habitants.

Pour les espaces minéraux (trottoirs, places publiques, parkings), la ville utilise des produits de désherbage doux. Depuis 2016, le Katoun a remplacé le tant controversé glyphosate. Ce produit à base d’acide provenant de l’huile de colza a une efficacité d’environ trois semaines. En complément, l’arrachage manuel et mécanique doit être effectué. Des agents de la ville sont mobilisés par cette lourde tâche durant cinq mois de l’année, pour lutter contre les repousses.

Dès 2016, la ville s’est ainsi dotée d’une balayeuse nouvelle génération munie d’un balai en acier, ainsi que de deux appareils à brosse rotative avec conducteur marchant appelé « Mosquito »). L’arrachage manuel, l’utilisation des « Mosquito » et des balayeuses mécaniques, alternatives retenues pour passer au zéro pesticide, engendrent un surcroît de travail pour les agents municipaux.

2,8 km de rues entretenues chaque jour

Deux à trois passages par an sont estimés pour compléter le désherbage au Katoun. Il faut une journée à deux agents (passage du « Mosquito » et souffleur) pour entretenir 2,8 km de trottoirs. Le rendement est donc très en dessous de celui au désherbage par traitement chimique.

En quelques chiffres…

360 km : c’est la longueur des trottoirs dans la ville

8 400 : c’est le nombre de pieds d’arbres à surveiller

113 km : c’est la distance à traiter dans les cimetières

 

Et si on fleurissait nos pieds d’arbres ?

Mauvaises herbes… mais bonnes idées ! La pousse des herbes folles en pieds d’arbres a donné l’idée à certains habitants de fleurir les pieds d’arbres situés devant chez eux. Depuis 1 an, la ville encadre cette pratique à travers l’attribution d’un « permis de végétalisation ». Il est ainsi possible de devenir soi-même acteur de l’embellissement et du fleurissement de l’espace public en végétalisant une petite parcelle : mur extérieur, bordure de trottoir ou pied d’arbre.

Si vous avez la main verte, mais n’êtes pas un spécialiste de la botanique, la Ville peut apporter un soutien technique à votre projet, et même du matériel pour préparer la fosse de plantation, en fournissant l’apport de substrat et un petit lot de végétaux lors du premier aménagement. Il s’agit plus précisément de quelques plants adaptés à votre pied d’arbre, assortis de conseils sur la plantation et l’entretien.

Renseignements sur le site internet de la ville ou auprès de la direction des espaces verts, par téléphone au 01 48 79 66 50 ou par e-mail à l’adresse espvertsdirection@aulnay-sous-bois.com.

Pendant l’été, les arbres des rues de la ville ont été élagués

Les rues ont été élaguées plus tôt cette année pour limiter les chutes de feuilles mortes à l’automne. © 93600INFOS.fr

Avec quelques semaines d’avance par rapport aux autres années, l’élagage des arbres d’alignement des rues a été effectué cet été. Il se poursuivra jusqu’à fin septembre.

Alors que la rentrée s’annonce déjà dans seulement quelques jours, l’automne approche aussi à grands pas. Et la chute des feuilles mortes s’amorce depuis déjà quelques jours suite aux fortes chaleurs du mois de juillet.

Cette année, la ville a lancé sa traditionnelle campagne d’élagage des arbres d’alignement plutôt afin de limiter au maximum les inconforts de l’automne pour les riverains des rues arborées. Ainsi, depuis la mi-juillet, l’entretien des arbres a été lancé dans une quarantaine de rues. Cet entretien annuel représente pour la ville un coût annuel de plus de 200 000€.

Tilleuls et platanes, ainsi que quelques frênes, vont ainsi bénéficier d’une véritable cure de jouvence. Chaque arbre a sa spécificité : qu’il soit en alignement dans une rue, isolé dans un parc ou protégeant du soleil une zone de repos. L’arbre subit des aléas tous les jours : le vent, les chocs, la vieillesse ou même l’attaque bactérienne. L’élagage est nécessaire pour maintenir les arbres en bonne santé dans un milieu urbain contraint. De plus, l’élagage permet d’équilibrer la silhouette et de donner une forme particulière aux arbres. Dans les rues d’Aulnay, leur coupe est dite « en rideau ».

L’élagage des rues se poursuivra jusqu’à la fin du mois de septembre, ce qui permettra de faciliter le ramassage des feuilles mortes durant l’automne. Plus de 3 500 arbres d’alignement sont concernés.

Des arbres ont aussi été plantés cet été

La période estivale a également été particulièrement dévastatrice avec plusieurs arbres coupés suite aux violents orages qui se sont abattus fin juillet sur la ville. Le Parc Robert Ballanger est ainsi resté fermé plusieurs jours afin de sécuriser les nombreuses branches tombées au sol, ainsi que le saule pleureur qui n’a pas supporté le vent. Plusieurs arbres ont aussi nécessité des interventions d’urgence dans la ville, notamment avenue Anatole France et Boulevard Lefebvre.

Dans le quartier de la Rose-des-Vents, dans le cadre de l’aménagement d’un nouveau parking rue Paul Cézanne, plusieurs nouveaux arbres ont été plantés au début de l’été afin d’améliorer le cadre de vie des habitants et de végétaliser ce nouvel espace de stationnement devenu nécessaire depuis le déménagement du marché de la Rose-des-Vents en 2016.

La cité de l’Europe a également bénéficié de l’aménagement d’un jardin partagé cet été. A la demande des habitants, 12 jardinières ont été réalisées par les services techniques municipaux afin de mettre en place des jardins partagés pédagogiques gérés par les centres sociaux. Dans le cadre de ce projet, l’Amicale des Locataires du quartier a fourni un arbre d’ornement qui a été inséré. Ce projet a pour objectif de renforcer le lien social et de développer une agriculture urbaine de proximité, respectueuse de l’environnement.

 

Plan neige et verglas : près de 150 agents mobilisés à Aulnay-sous-Bois

Le premier épisode neigeux a entrainé quelques perturbations sur toute l’Île-de-France ce mardi. La situation devrait revenir à la normale demain en fin de journée. © Alexandre CONAN

Depuis hier, l’Île-de-France connaît son premier épisode neigeux de la saison hivernale. Loin d’être exceptionnel, ce phénomène nécessite la mobilisation des collectivités pour entretenir le réseau routier et sécuriser les abords des équipements publics. A Aulnay-sous-Bois, 150 agents municipaux sont mobilisés depuis hier après-midi.

C’est l’hiver, il neige ! Rien de bien exceptionnel, de nombreuses régions de notre pays se recouvrent peu à peu d’un fin manteau blanc depuis lundi matin. Une dizaine de centimètres de neige sont tombés en 24h sur une grande partie de l’Île-de-France, en particulier au nord de Paris. La Ville d’Aulnay-sous-Bois n’échappe pas à ce premier épisode neigeux de l’année.

Un retour à la normal prévu ce mercredi

La région est placée en vigilance orange jusqu’à demain midi, mercredi 7 février. La neige devrait encore tomber une grande partie de la nuit et poursuivre sa progression sur le pays jusqu’en milieu de journée. Dès 13h, le soleil devrait faire son retour accompagné d’une légère hausse des températures, de quoi faire fondre la neige. Et ceci avant un bref retour possible des flocons dans la journée de vendredi.

D’ici là, les services municipaux sont mobilisés pour saler et déneiger les routes afin de permettre à chacun de circuler en ville sans trop de difficultés. « Dans le cadre du plan « Neige/Verglas », 142 agents sont déployés depuis hier sur la Ville. Deux balayeuses ont pour mission de déneiger et saler les voiries prioritaires. 17 patrouilles et 104 agents sont mises en places pour traiter des zones définies en amont, prioritairement aux abords des équipements publics (mairies annexes, écoles, gymnases, services culturels et de santé…) » précise la ville. « Des opérations de vérifications sont menées régulièrement pour vérifier la situation et faire un état des lieux » est-il précisé sur la Page Facebook de la Ville.

Poids lourds interdits de circulation et vitesse limitée

Dès mardi après-midi, des mesures de restriction ont été prises concernant la circulation des poids lourds, qui a notamment été interdite sur les grands axes de la région par la Préfecture du Police de Paris, ceci afin de limiter les risques d’accident. D’autres mesures, tels qu’un abaissement de la vitesse à 80km/h et l’interdiction de la circulation des transports scolaires, ont aussi été prises. Du côté des transports en commun, la circulation des bus est interrompue depuis la fin de journée à Paris et en banlieue. Toutefois, peu de perturbations concernant le réseau ferré. Le RER B et la ligne K fonctionnaient relativement bien ce mardi, à l’exception de quelques retards liés à des incidents d’exploitation en début de service.

Expo-vente du 9 au 15 décembre 2017 au foyer-club André Romand

Une expo-vente au profit du Centre Communal d’Action Sociale est organisée du 9 au 15 décembre au foyer-club André Romand.

Quand les seniors aulnaysiens ont l’envie de créer… c’est pour être au service de l’autre ! Une expo-vente est organisée au foyer-club André Romand samedi 9 décembre de 10h à 19h, puis du 11 au 15 décembre de 9h à 12h, et de 14h à 17h. Le produit de cette vente sera reversé intégralement au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) au bénéfice des actions à visée sociale destinées aux seniors de la Ville.

49 nouveaux points relais pour collecter vos vieux vêtements à Aulnay-sous-Bois

Chaussures ou vêtements trop petits, démodés, assez vus ? Au lieu de les laisser s’entasser dans vos armoires, savez-vous que l’organisme « Le Relais » les collectent ? Les vêtements ainsi récupérés peuvent créer des emplois et être portés par d’autres ou bien être recyclés. A Aulnay-sous-Bois, 49 nouveaux points de collecte viennent d’être posés.

49 collecteurs blancs ont été répartis dans la ville. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

49 collecteurs blancs ont été répartis dans la ville. | © 93600INFOS.fr / Alexandre Conan

Lire la suite

Loi Travail: Perturbations dans les crèches ce mardi à cause d’une grève

Les manifestations se multiplient chaque semaine depuis début mars dans tout le pays contre la loi travail. | © B. Colin / 20 Minutes

Les manifestations se multiplient chaque semaine depuis début mars dans tout le pays contre la loi travail. | © B. Colin / 20 Minutes

Alors que la carte du 49-3 a été jouée cette semaine par le Premier Ministre (PS) Manuel Valls pour faire passer la loi travail à l’Assemblée Nationale, la grogne monte d’un cran contre le gouvernement socialiste. De nouvelles grèves sont ainsi programmées la semaine prochaine dans de nombreux domaines professionnels. Ainsi, la SNCF sera impactée par deux grèves successives cette semaine.

A Aulnay-sous-Bois, se sont les crèches qui seront tout particulièrement touchées par une grève reconductible ce mardi de 7h à 10h. « Face à cette situation pénalisante pour les familles, la Ville mobilise tous les moyens afin d’assurer la continuité du service public et la sécurité des enfants » explique dans une lettre aux parents le maire (LR) Bruno Beschizza. Néanmoins, si le nombre d’agents présents est inférieur au niveau requis par les réglementations en vigueur, la Ville avertit les parents d’une potentielle fermeture de crèches. Ainsi, il est recommandé de prévoir une solution de repli en cas de rupture du service public.

Cette nuit, on avance d’une heure pour passer à l’heure d’été !

Petit changement sur les montres et horloges: cette nuit, nous allons passer à l’heure d’été ! A l’heure du développement durable et des économies d’énergies, 93600INFOS. fr vous dit tout sur les raisons qui motivent de changer d’heure deux fois par an.

Si les smartphone changent d'heure tout seuls, ce n'est pas encore le cas de nos montres. | © Alexandre Conan / 93600INFOS.fr

Si les smartphone changent d’heure tout seuls, ce n’est pas encore le cas de nos montres. | © 93600INFOS.fr

Lire la suite

Passage à l’heure d’hiver ce dimanche 25 octobre 2015

Cette nuit, nous allons passer à l’heure d’hiver. Mais pourquoi devons nous changer d’heure deux fois par an ? 93600INFOS.fr vous propose quelques explications sur ce phénomène présent dans plus de 70 pays dans le monde.

 

Cette nuit, on va devoir remettre les pendules à l'heure ! | © 93600INFOS.fr/Alexandre Conan

Cette nuit, on va devoir remettre les pendules à l’heure ! | © 93600INFOS.fr/Alexandre Conan

Lire la suite

La vente et l’utilisation de pétards et artifices sont interdits à Aulnay-sous-Bois

Pour anticiper tout incident, le maire a pris un arrêté contre la vente et le transport d'artifices durant tout l'été à Aulnay-sous-Bois. | (C) Max PPP

Pour anticiper tout incident, le maire a pris un arrêté contre la vente et le transport d’artifices durant tout l’été à Aulnay-sous-Bois. | (C) Max PPP

Avec les festivités du 14 Juillet, jour de la Fête Nationale, l’usage des feux d’artifice risque d’être fort important. Ainsi, pour éviter au maximum les accidents possibles, le maire (Les Républicains) d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a pris un arrêté contre la vente de ces produits du 1er juin au 31 août. Ces mesures interdisent donc la vente et le transport de ces produits, afin de « prévenir les troubles à l’ordre et à la tranquillité publique » sachant que selon l’arrêté, « les feux d’artifice sont principalement utilisés contre les forces de l’ordre et les biens publics ».

Un vaste affichage de cette mesure a été réalisé sur les panneaux d’information de la ville mais les effets sont d’ores et déjà nuancés. Si aucun incident majeur n’est déploré pour le moment, l’usage de pétards puissants se répand déjà dans certains quartiers comme à Chanteloup dans la nuit de dimanche à lundi.

Est-il légal de vendre son muguet à l’occasion du 1er mai ?

Nous sommes chaque année nombreux dans les rues à vendre notre muguet aux passants à l’occasion du 1er mai. Mais cette bonne vieille tradition qui consiste à offrir une petite plante à clochettes blanches encourage t-elle une pratique si légale sur la voie publique ? En ce week-end prolongé, on vous offre un brin d’explications !

Vos enfants penseront-ils à vous en ce 1er mai ? | (CC) Liz West

Vos enfants penseront-ils à vous en ce 1er mai ? | (CC) Liz West

Lire la suite