Politique de la Ville : Bruno Beschizza espère que les annonces de Macron « ne sont pas juste un écran de fumée »

A Tourcoing, le Président de la République Emmanuel Macron a tenu à rassurer les acteurs locaux. © Elysée

En déplacement à Tourcoing, le Président de la République a fait ce mardi une série d’annonces à destination des quartiers populaires. Réaction de Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois

Ce mardi, le Président de la République Emmanuel Macron était en déplacement à Tourcoing pour une visite sur le thème de la Politique de la Ville. Le chef de l’Etat s’est ainsi exprimé sur les inquiétudes des Maires et acteurs locaux sur les questions de rénovation urbaine et de développement des territoires populaires. Pas d’énième « plan Marshall » pour les banlieues, le Président s’est surtout contenté de rappeler des réformes déjà lancées, pour améliorer la sécurité au quotidien, lutter contre la radicalisation, l’enfermement des territoires ou encore réduire les discriminations. Il faut dire que depuis 40 ans, la République tente de traiter les problématiques présentes dans les quartiers populaires et de se rapprocher d’une population qui se sent éloignée des pouvoirs publics.

La « séquence banlieue », une opération communication

Comme le rappellent nos confrères du Monde, « au cours de ces derniers mois, Emmanuel Macron et son gouvernement ont pris une série de décisions dont les effets sont très négatifs pour les quartiers populaires : réduction des APL compensée par les HLM, diminution du nombre de contrats aidés, restrictions budgétaires pour les collectivités et les services publics… Face aux réactions que cela a suscitées, la « séquence banlieue » – comme l’appellent les communicants – est d’abord une opération de communication destinée à montrer à l’opinion publique la sollicitude du gouvernement envers ces quartiers. »

Un bon diagnostic sur la « faillite de la République », un silence sur le financement

Pour Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois et Président de Paris Terres d’Envol, « le Président de la République a réalisé un bon diagnostic sur la faillite de la République dans les quartiers populaires. Son discours contient de nombreuses annonces intéressantes : procédures d’éloignements des dealers, subventionnement du permis de conduire pour les jeunes, expérimentation des emplois francs, majoration de 30% du complément de mode de garde pour les parents isolés, doublement des maisons de santé, obligation d’insertion d’un volet petite enfance dans les programmes ANRU… Sécurité, emploi, insertion, éducation, lien social, santé : le Président a passé en revue les ingrédients indispensables pour reconstruire des quartiers oubliés depuis trop longtemps. »

L’édile s’inquiète toutefois sur le financement de ces futures mesures dont le plan n’a pas été abordé par le chef de l’Etat. Bruno Beschizza « s’interroge également sur l’annonce de ne limiter certaines aides qu’aux seuls quartiers prioritaires Politique de la Ville et craint que cette mesure ne fasse qu’accroître les inégalités au sein d’un même territoire, d’une même ville ou d’un même quartier ».

Le calendrier de réalisation de la ligne 16 du Grand Paris Express confirmé

Si le Maire d’Aulnay-sous-Bois « tient tout particulièrement à saluer l’annonce présidentielle confirmant le calendrier de réalisation de la ligne 16, une attente forte des élus locaux du territoire mais aussi des habitants pour réussir leur désenclavement et leur ouvrir de nouveaux horizons », il espère cependant « que ce grand discours fondateur n’est pas juste un écran de fumée ». « Que de temps perdu pour un Président de la République qui veut nous faire oublier qu’il était Secrétaire Général-Adjoint à l’Elysée puis Ministre de l’Economie à l’époque où les crédits de l’ANRU 2 n’ont jamais été débloqués » conclut le premier magistrat de la Ville.

 

 

La Politique de la Ville, késako ?

Selon le site internet du Ministère de la Cohésion des Territoires, la « Politique de la Ville vise à réduire les écarts de développement au sein des villes, à restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers défavorisés et à améliorer les conditions de vie de leurs habitants. (…) Elle requiert l’appui de tous les acteurs concernés pour agir sur tous les leviers : éducation, développement social et culturel, revitalisation économique, emploi, renouvellement urbain et amélioration du cadre de vie, sécurité, citoyenneté et prévention de la délinquance, santé. (…) Elle repose aussi plus largement sur la mobilisation des organismes publics, bailleurs sociaux, caisses d’allocations familiales, associations. »

De manière plus concrète, à Aulnay-sous-Bois, la Politique de la Ville se traduit par des actions dans les quartiers dits « prioritaires » (Rose des Vents, Gros Saule, Mitry/Ambourget) en matière de rénovation urbaine (ANRU 1 à la Rose des Vents, ANRU 2 dans les quartiers Mitry/Ambourget – Gros Saule), d’accès à l’éducation et la culture (dispositif « Le Louvre Chez Vous »), d’accès à la citoyenneté (Contrat de Ville et Conseil Citoyen).

 

La Ville aménage une nouvelle place près de la gare SNCF

Une nouvelle place est en en train d’être réalisée près de la gare routière nord. AU programme : végétalisation, nouveau mobilier urbain et fresque géante.

Longtemps abandonné, l’aménagement des abords de la gare SNCF nord fait partie de l’une des priorités de l’équipe municipale en place. L’an dernier, le passage souterrain a été rénové, embelli, sécurisé et rendu accessible par la Ville d’Aulnay-sous-Bois et la Région Île de France.

Depuis le début de l’été, la Ville s’est attaqué à la gare routière nord avec la démolition d’une verrue urbaine en entrée de Ville. Un vieux fast-food désaffecté a été retiré et a permis à la Ville d’aménager un espace public ouvert sur le quartier.

Ce chantier de réaménagement a un coût de 500 000€ pour la Ville, dont près de la moitié sont pris en charge par la Région Île de France et Île de France Mobilités. Au programme de ce réaménagement, une voie publique élargie et une traversée des piétons sécurisée. Un parvis est en cours de réalisation et sera agrémenté d’une végétalisation. Pour prolonger cet espace de verdure qui permettra aux habitants des rues alentours de respirer, une fresque est en cours de réalisation sur le mur d’une habitation voisine. Deux street-artistes travaillent sur ce mur sur lequel est en train d’apparaître une serre végétalisée rappelant sensiblement l’architecture des anciennes halles alimentaires du centre-ville. Cette œuvre a également des allures proches de la serre du « jardin des plantes » installé à Paris. Un nouveau mobilier urbain est prévu (lampadaires, bancs, potelets…).

L’espace avant le réaménagement. © Google Maps

Depuis quelques jours, pouvons constater les yeux médusés des passants qui admirent la réalisation de cette fresque. « Ah c’est beau, j’espère que les gens respecteront ce que la Ville fait pour eux » nous confie Michèle, jeune retraitée qui fréquente régulièrement la gare routière nord pour ses retrouver ses petits enfants. « On ne peut que saluer cette initiative du Maire et des services municipaux qui met en avant les espaces verts et la culture » poursuit-elle.

Pour Simon, jeune étudiant en droit, cette nouveauté « marque un peu plus l’embellissement de la Ville depuis quelques années. Cette réalisation montre bien qu’Aulnay n’est pas qu’une Ville où les voitures brûlent et où les jeunes s’affrontent avec la police. J’ai récemment accueilli quelques amis parisiens dans un restaurant japonais du boulevard de Strasbourg. Ils ont été très surpris de voir une Ville aussi entretenue, pavillonnaire et accueillante. Pour les gens qui connaissent pas Aulnay, notre Ville est trop souvent réduite à des rues et immeubles sans vie, théâtre d’affrontements, visible dans les médias » regrette t-il.

Quel avenir pour la ligne 16 du Grand Paris Express ?

A Aulnay-sous-Bois, le Grand Paris Express représente une gare de la ligne 16 sur l’ex-RN2 et le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 sur le site PSA. © Groupe 6 / Kersale

Le Gouvernement s’apprêterait à réduire les fonds affectés à la réalisation des lignes du Grand Paris Express. En cause, une augmentation du coût des chantiers que l’Etat ne souhaiterait pas assumer. La réalisation des lignes 16 et 17 pourrait être repoussée, voire abandonnée.

Et si le Grand Paris Express devenait le Petit Paris au Rabais ? C’est ce que craignent de nombreux élus locaux face à la persistance des rumeurs concernant des reports de calendrier dans la réalisation des lignes du futur métro automatique. En cause, la réalisation de plusieurs lignes de l’Est parisien et des Yvelines serait reportée, voire abandonnée.

Selon des rumeur insistantes, la ligne 17, controversée pour son tracé passant notamment sur le Triangle de Gonesse et le site du projet Europacity, serait notamment au rang des lignes. A Aulnay-sous-Bois, c’est la réalisation de la ligne 16 qui pourrait être reportée de plusieurs années alors même que des travaux et études sont déjà lancés.

Des projets seront « mis en péril » selon Alain Ramadier

Le député Alain Ramadier (LR) a posé cette semaine une question écrite au Gouvernement pour défendre les intérêts de l’Est de la Seine-Saint-Denis et faire part de « l’inquiétude exprimée par de nombreux habitants, acteurs économiques et élus locaux » sur ce sujet. « Les coûts de construction étant susceptible d’augmenter de 8 milliards d’euros, soit plus de 25 % du montant initial estimé en 2010, le Gouvernement envisagerait de reconsidérer ces lignes. De nombreuses dépenses ont pourtant déjà été engagées, notamment pour la ligne 16 du métro » détaille le député élu en juin dernier.

« De grands projets se sont greffés, (…) comme l’opération de reconquête de la friche industrielle PSA à Aulnay-sous-Bois, qui accueillera dans une région en difficultés sur le plan économique le centre d’exploitation le plus vaste du réseau du Grand Paris Express. Si le Gouvernement revient sur ses investissements, tous ces projets seront directement mis en péril » assure t-il.

Le Gouvernement s’expliquera « prochainement »

Devant les sénateurs, la secrétaire d’Etat Brune Poirson a confirmé ce jeudi 26 octobre que les conclusions du rapport du préfet de Région sur le programme de réalisation du futur métro, remis au Premier Ministre fin septembre, étaient en cours d’analyse et que les choix retenus seraient annoncés « très prochainement ».

« Le gouvernement annoncera ses choix avec la volonté réaffirmée de préserver au mieux les objectifs de ce projet, qui, je le répète, est absolument essentiel pour l’Ile-de-France » a t-elle ajouté, précisant « qu’il faut que nous tenions compte de deux éléments nouveaux, d’abord la perspective des jeux olympiques en 2024, et puis aussi les surcoûts très importants qui sont apparus au cours des trois dernières années ».

Mise en place du service minimum dans les écoles de la Ville demain

Plusieurs syndicats appellent à une grève nationale et interprofessionnelle le jeudi 31 mars 2016 pour protester contre le projet de loi sur le travail El Khomri. D’importantes perturbations sont à prévoir dans les transports et les établissements scolaires notamment. A Aulnay-sous-Bois, plusieurs écoles primaires devraient touchées par le mouvement ce qui amène la Ville à assurer un service minimum d’accueil dans plusieurs d’entre elles.

Les parents n'ayant pas de moyen de garde de leurs enfants pourront compter sur la Ville demain. | © Alexandre Conan / 93600INFOS.fr

Les parents n’ayant pas de moyen de garde de leurs enfants pourront compter sur la Ville demain. | © Alexandre Conan / 93600INFOS.fr

Continuer la lecture

Petit déjeuner à la gare RER ce vendredi matin

La réfection des façades extérieures de la gare prévoit un revêtement en briques et meulières. | (C) DR

La réfection des façades extérieures de la gare prévoit un revêtement en briques et meulières. | (C) DR

Dans le cadre d’une campagne d’information sur les travaux en cours dans la gare RER d’Aulnay-sous-Bois, la SNCF organise un petit déjeuner ce vendredi 8 janvier 2016 de 7h à 9h. Le chantier, lancé depuis plus d’un an et qui doit s’achever à la fin de l’année, représente un budget de plus de 13 millions d’euros financés intégralement par le Syndicat des Transports d’Île de France et la SNCF. Actuellement en cours de réaménagement, le bâtiment voyageur devrait rouvrir ses portes au printemps prochain. Pour en savoir plus sur les travaux de rénovation de la gare, vous pouvez retrouver notre article complet en cliquant ici.

Transports gratuits cette nuit en Île de France pour le Nouvel An

Cette année encore, le STIF offrira aux voyageurs un service gratuit de transports en commun dans toute la région Île de France à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre. Dès ce soir 17h et jusqu’à demain 12h, les transports seront gratuits et des dispositifs spéciaux seront mis en place toute la nuit sur de nombreuses lignes. Zoom.

(C) Sipa

(C) Sipa

Continuer la lecture

Simplification des démarches pour le remboursement de la carte Imagine R

Comme chaque année, la Ville participera dès la rentrée au financement de la carte Imagine R des collégiens, lycéens et étudiants aulnaysiens. A l’occasion de la mise en place du tarif unique et du dézonage de cette carte de transport, la Ville simplifie les démarches à suivre et opte pour un fonctionnement semblable au tiers payant.

Aulnay-sous-Bois est une ville desservie par de nombreuses lignes de bus, le Tram-train T4, la ligne K et bien sur le RER B. | (C) 93600NFOS / Alexandre Conan

Aulnay-sous-Bois est une ville desservie par de nombreuses lignes de bus, le Tram-train T4, la ligne K et bien sur le RER B. | (C) 93600NFOS / Alexandre Conan

Continuer la lecture

Keolis-CIF rembourse ses clients pénalisés par la grève du mois de Mai

(C) Transbus / Olivier Meyer

(C) Transbus / Olivier Meyer

Tous les clients des réseaux KEOLIS-CIF et filéo porteurs d’un abonnement hebdomadaire, mensuel ou annuel, valable pendant la longue période des grèves connue en Mai 2015, peuvent se faire indemniser selon les conditions de remboursement fixées par le STIF. Un formulaire de demande de remboursement, disponible sur internet mais aussi en gare du Vert Galant, de Roissypole, et auprès des conducteurs de bus, est cependant à remettre au plus tard le 31 juillet 2015. Le remboursement sera réalisé en fonction du type d’abonnement auquel vous avez souscrit.

Vous pouvez envoyer votre dossier (formulaire de remboursement, photocopie recto-verso du titre de transport et justificatif de rechargement et de paiement) :

  • par e-mail à cif-remboursement@keolis.com;
  • par courrier gratuitement (grâce à l’enveloppe T mise à disposition) à l’adresse suivante: CIF-Cellule remboursement – 34 rue de Guivry BP4 -77990 LE MESNIL AMELOT

Malgré la grève, le trafic redevient normal sur les lignes Keolis-CIF

La grève perdure sur le réseau Keolis-CIF. | (C) Transbus / Olivier Meyer

La grève perdure sur le réseau Keolis-CIF. | (C) Transbus / Olivier Meyer

Touché par un important mouvement social, le réseau du bus Keolis-CIF a été fortement perturbé depuis le lundi 5 Mai dernier. A Aulnay-sous-Bois, cette grève a eu pour incidence un trafic nul sur la plupart des lignes de la compagnie. Mais depuis le milieu de la semaine, la situation s’améliore. En effet, des décisions de justice ont permis le déblocage de tous les dépôts de Keolis-CIF malgré le maintient du mouvement social sur l’ensemble des centres d’exploitation. Selon la compagnie, la reprise du trafic est estimée à 93% pour la journée de ce samedi. Ainsi, le trafic est normal sur les lignes 1, 15, 39, 43, 44, 45, Tbus et 93. La compagnie annonce par ailleurs la mise en place d’une procédure de remboursement des clients dès la fin du conflit. Pour rappel, les salariés protestent depuis trois semaines pour obtenir des augmentations de salaire, de meilleurs équipements ainsi que des horaires plus souples.

Grève des bus CIF: Le conflit se durcit entre les syndicats et la direction

Suite au dépôt d’un préavis de grève, le réseau de bus des Courriers d’Île de France va être encore très perturbé ce week-end. Depuis lundi, un mouvement social très suivi sévi fortement sur l’ensemble des lignes, et ce « pour une durée indéterminée » explique la compagnie.

Des perturbations sont à prévoir sur les lignes CIF suite à un préavis de grève. | (C) Transbus/Olivier MEYER

Des perturbations sont à prévoir sur les lignes CIF suite à un préavis de grève. | (C) Transbus/Olivier MEYER

Continuer la lecture