Cinq aulnaysiens participent à l’émission Big Bounce sur TF1

Début janvier, la chaîne TF1 a lancé une nouvelle émission de divertissement : « Big Bounce, la course de trampoline ». Le principe est simple : chaque candidat doit franchir des séries d’obstacles différentes dans chaque émission grâce à des trampolines, la plupart du temps en duel ce qui permet ainsi d’éliminer au fut et à mesure les sportifs pour n’en retenir que le meilleur.

Surprise : plusieurs gymnastes aulnaysiens ont participé au programme animé le vendredi soir en prime-time par Laurence Boccolini et Christophe Beaugrand. Pas moins de cinq sportifs, issus des Amis Gymnastes d’Aulnay et de l’Association Laïque d’Education physique.

Trois d’entre eux sont même parvenus à se qualifier jusqu’au prime final, dont le très jeune Leeroy, qui, du haut de ses 13 ans, a terminé son parcours en 16èmes de finale. Romuald Hodeau s’est qualifié jusqu’en quart de finale, tandis que Kévin Iriart s’est battu jusqu’en demi-finale avant d’être éliminé, battu aux portes de l’épreuve finale.

En vidéo, le « Journal du web aulnaysien » réalisé par la Ville d’Aulnay-sous-Bois a rendu hommage à leurs aventures sportives de talent !

En 2019, pour vous, Aulnay Bouge !

Plusieurs agents municipaux ont participé cette année au clip de la Ville d’Aulnay-sous-Bois. © DR

C’est un slogan qui commence à se faire remarquer un peu partout : « Pour vous, Aulnay Bouge ! ». Depuis quelques mois, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a lancé une nouvelle signature pour ses différents supports d’informations afin de mettre en avant l’action quotidienne de la Ville au service des habitants.

Aulnay, une ville pour tous, une ville qui bouge, une ville d’avenir. Trois axes qui traduisent la mobilisation des services de la ville et de la municipalité pour répondre aux besoins actuels des habitants, animer la cité et préparer des projets pour les années à venir. Aulnay-sous-Bois est une ville qui se développe, en concertation et en harmonie, malgré les contraintes et en respectant l’engagement pris par le Maire Bruno Beschizza en 2014 : ne pas augmenter les impôts.

Et le pari est tenu puisque depuis 2014, Bruno Beschizza, Stéphane Fleury, adjoint en charge des finances et l’ensemble de l’équipe municipale n’ont pas actionné le levier fiscal et mené une dynamique de réduction des dépenses.

Tandis que pendant ce temps là, l’Etat ne cesse de dépenser toujours davantage, alors que les services publics sont toujours plus dégradés, en augmentant de nombreux impôts et en poursuivant le matraquage fiscal généralisé que les français ne supportent plus.

En ce début d’année, et comme c’est le cas depuis 2016, les services de la ville ont réalisé en interne une vidéo qui revient sur les actions de l’année écoulée et les projets à venir. Cette année, ce clip répond à la signature « Pour vous, Aulnay Bouge ! » et fait participer des agents du service public aulnaysien.

Le chantier du nouveau centre aquatique d’Aulnay-sous-Bois a commencé

Le futur centre aquatique d’Aulnay-sous-Bois prévoit une offre de services en phase avec les attentes des habitants. © Spie Batignolles Espaceo / Chabanne Associés

Suite à la fermeture du stade nautique de Coursailles depuis 2014 à cause d’une dégradation de la structure du bâtiment, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a lancé la construction d’un nouveau centre aquatique moderne. Livraison prévue pour l’été 2020.

C’est officiel : un nouveau centre aquatique va enfin voir le jour à Aulnay-sous-Bois. Fermé depuis septembre 2014, l’actuel stade nautique de Coursailles n’est plus en mesure d’accueillir le public suite à la découverte d’une importante fissure d’une poutre en bois qui soutien la toiture, laissant craindre un effondrement de la structure. Dès 2016, la Ville a souhaité entamer des démarches pour envisager le reconstruction intégrale d’un nouvel édifice, la réparation n’étant pas économiquement viable sur du long terme.

La démolition va démarrer d’ici la fin du mois

A l’issue d’une phase de concertation menée avec la population en octobre 2016, la Ville a lancé début 2017 une démarche de nomination d’un délégataire de service public pour la réalisation et l’exploitation du futur centre aquatique de la Ville. C’est-à-dire que la Ville va déléguer à une entreprise privée la tâche de la construction et de l’exploitation de cet équipement municipal pour une durée de 25 ans. C’est cette entreprise qui va investir pour réaliser les travaux et gérer cet équipement pour le compte de la Ville.

Fermé depuis 2014, le site de l’ancien stade nautique s’apprête à accueillir un ballet d’engins de chantier. © 93600INFOS.fr

Cet été, le conseil municipal du 18 juillet 2018 a entériné le choix du délégataire, parmi les deux entreprises qui étaient candidates. C’est le groupement ESPACEO qui réalisera ce projet sur le site de l’actuel stade nautique de Coursailles. Comme annoncé par le Maire Bruno Beschizza il y a quelques mois, les travaux ont commencé cet automne avec une phase de dépollution. Les travaux de démolition sont aussi entré dans le vif du sujet depuis quelques jours dans les bassins extérieurs. S’en suivra ensuite l’opération de construction du nouvel équipement dès le mois de mars 2019. La livraison du centre aquatique est prévue pour l’été 2020.

Une architecture respectueuse du cadre environnant

Le nouveau projet sera réalisé sur l’intégralité de la parcelle de l’actuel stade nautique. Le traitement architectural du bâtiment permettra une parfaite intégration dans l’urbanisme environnant et s’inspire des silhouettes de l’actuelle construction, en apportant néanmoins de la modernité dans les matériaux et les agencements.

Un espace de restauration sera proposé à l’intérieur et à l’extérieur de la piscine. © Spie Batignolles Espaceo / Chabanne Associés

Ce nouvel équipement sportif, conforme aux exigences techniques de chaque activité sportive, telles que les épreuves de natation et de plongeon, offrira aux sportifs les meilleures conditions pour s’entrainer et correspondra même aux impératifs décrits dans la candidature des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. En effet, le Gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’Aulnay-sous-Bois accueillera l’un des trois sites d’entraînements olympiques pour la natation en Seine-Saint-Denis.

L’ouvrage est fonctionnel et notamment par ses circulations, ses vestiaires, ses douches – sanitaires, son halle bassins, son espace bien-être et ses espaces de gestion. En plus des bassins intérieurs et extérieurs, de la rivière sauvage et du pentagliss, un restaurant est prévu dans le cadre du projet.

Du sport, des loisirs et de la détente

Trois espaces d’activités vont être aménagés. Un côté sportif, comportant l’univers « aquatique » doté d’un bassin olympique intérieur de 50 m x 21 m avec un fond mobile et un aileron mobile, d’un bassin de plongeon et de plongée, et d’un gradin de 300 places. Pour les enfants, un bassin de loisirs de 300 m2 et une lagune de jeux de 80 m2 sera prévue.

Un espace bien-être « balnéo » avec un hammam et un sauna sera aménagé. Une salle de fitness et de cardio-training formera un univers dédié à la « forme ». À l’extérieur, un bassin nordique de 25 m x 15 m sera ouvert toute l’année avec un accès direct depuis l’intérieur.

Côté loisirs, un bassin ludique, une plaine de jeux aqualudiques, un toboggan 4 pistes et une rivière sauvage de 150 m seront aménagés. Un solarium végétalisé et une plaine d’activités (beach volley, ping-pong, espace détente) seront aussi créés.

Les futurs bassins permettront d’accueillir davantage de classes simultanément que dans l’ancien équipement. © Spie Batignolles Espaceo / Chabanne Associés

Un équipement qui sera accessible et respectueux de l’environnement

Côté développement durable, la future piscine permettra d’atteindre 30% de consommation d’énergie en moins qu’un équipement classique. Plusieurs aménagements sont ainsi prévus : moquette solaire sur le toit, chaufferie numérique avec une récupération d’énergie liée à un data center, et récupération des calories sur les eaux usées. Ce futur équipement moderne, de grande capacité, aura un usage public, scolaire et associatif, offrant ainsi une mixité d’usages tant sportifs, ludiques que de bien-être. L’ensemble des infrastructures seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Le nouveau centre aquatique d’Aulnay-sous-Bois sera ouvert toute l’année, 7 jours sur 7, à l’exception d’une semaine de fermeture annuelle pour maintenance, ce qui est habituel pour ce type d’équipement. Les horaires d’ouverture seront évolutifs selon les espaces et les périodes de l’année.

À la demande la Ville, le délégataire proposera une tarification incluant un tarif préférentiel pour les habitants d’Aulnay-sous-Bois. Pour la natation, le coût de l’entrée sera ainsi de 3,30 € en tarif réduit (enfants de moins de 12 ans, étudiants, chômeurs, personnes à mobilité réduite…) et de 4,80 € en plein tarif.

Sur le site de l’ancien stade nautique, aujourd’hui fermé au public pour raison de sécurité, le chantier de construction s’annonce aux quelques rares passants. © 93600INFOS.fr

Le nouvel équipement coûtera moins cher que l’ancien

Quand on bâtit un équipement, il convient de distinguer le coût de la construction, qui correspond à de l’investissement, et le coût de fonctionnement, qui correspond aux dépenses qu’il convient de faire chaque année pour le faire fonctionner et entretenir correctement.

Ainsi, le nouveau centre aquatique représente un investissement de 35,8 millions d’euros, comprenant la démolition et la dépollution du site actuel, ainsi que la construction du nouvel équipement. Ensuite, il y a bien évidemment les charges de fonctionnement: les salaires de 32 postes à temps plein, les taxes et charges diverses, comme le chauffage, l’électricité et le nettoyage, les frais de maintenance, d’entretien et de remplacement de matériels, soit environ 1,5 million d’euros par an. Un peu moins, que l’ancienne piscine.

Le Pont de la Croix-Blanche poursuit sa mue

L’été dernier, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a engagé une lourde restructuration du Pont de la Croix-Blanche afin d’y aménager une troisième voie de circulation pour fluidifier les déplacements automobiles et réduire le congestionnement des véhicules aux heures de pointe. Ces travaux se sont terminés dans les délais, sans retard, ce qui fut un véritable soulagement pour les quelques 7 500 véhicules qui fréquentent chaque jour cet axe nord > sud.

Depuis la rentrée de septembre, les premiers résultats de cet aménagement se sont faits ressentir avec une réduction des temps de trajets sur cet axe durant les heures de pointe. Quelques points de blocage persistent encore, mais les usagers peuvent désormais traverser la voie de chemin de fer en une petite dizaine de minutes, contre près d’une heure avant les travaux.

Comme l’avait annoncé le Maire Bruno Beschizza l’an dernier, de nouveaux travaux complémentaires sont à l’étude pour les prochains mois, dont la possibilité d’aménager un rond-point en remplacement des carrefours à feux tricolores.

Un nouvel éclairage pour susciter la vigilance des automobilistes

Ce projet d’aménagement vise également à sécuriser les déplacements de chacun, et à valoriser les déplacements doux tels que le vélo. Ainsi, des bandes cyclables mieux matérialisées permettent désormais de traverser cet axe très fréquenté dans de meilleures conditions.

Pour compléter ce nouveau partage de la chaussée, la Ville a profité de la rénovation du pont pour implanter cet été un nouvel éclairage à LED moins gourmand en électricité et plus performant. Depuis le début du mois de janvier, un éclairage complémentaire des trottoirs et bandes cyclables a aussi été installé afin de réduire la pénombre des trottoirs et de valoriser la présence des cyclistes.

À travers un éclairage bleu, ce dispositif permet de mieux identifier les gilets jaunes de sécurité, équipement obligatoire pour les cyclistes lorsqu’ils se déplacent de nuit, qu’ils soient à la campagne ou en agglomération. Cette couleur atypique vise à interpeller l’attention des automobilistes et à susciter chez eux un comportement de vigilance renforcé à l’égard de ces usagers de la route qui sont particulièrement vulnérables en cas d’accident.

Bruno Beschizza présentera ses vœux à la population ce mercredi

Depuis 2015, les vœux du Maire sont ouverts à tous les habitants.

Comme chaque année, depuis 2015, le Maire Bruno Beschizza présente ses vœux à la population dans une cérémonie gratuite et ouverte à tous, sans invitation, organisée en janvier. Pour 2019, le Maire d’Aulnay-sous-Bois a choisi de donner rendez-vous aux habitants ce mercredi 16 janvier à 19h à la salle Pierre Scohy pour présenter un discours qui présentera les grandes orientations de la ville pour l’année à venir.

L’ensemble des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens sont conviés à cette cérémonie de vœux qui est désormais ouverte à tous, sans distinction, depuis janvier 2015. Cette tradition tranche avec une autre époque où les cérémonies étaient réservées à une liste d’invités et de personnalités locales triés sur le volet.

Dans un format moins coûteux, cette cérémonie se déroule depuis 2015 dans un gymnase Pierre Scohy décoré par les services techniques municipaux pour l’ensemble des manifestations organisées dans le gymnase pendant le mois de janvier : vœux à la population, vœux au personnel communal, banquets des seniors, remises de médailles pour récompenser l’ancienneté des agents communaux.

La cérémonie des vœux à la population sera retransmise, comme chaque année, sur le site internet de la ville.

Jusqu’en mars, plus de 20 concerts gratuits au Conservatoire de musique et de danse d’Aulnay-sous-Bois

Saviez-vous que le Conservatoire de musique et de danse est le bon plan pour ceux qui souhaitent faire des sorties en famille à moindre coût ? Chaque semaine, plusieurs concerts sont en effet proposés gratuitement et ouvert à toutes et à tous.

Au programme du 1er trimestre 2019, plus de 20 concerts seront proposés à travers les « Heures musicales » du mardi, ou les temps « Cartes blanches » présentés par les plus grands élèves du Conservatoire d’Aulnay-sous-Bois.

Des événements à ne pas manquer

Le vendredi 25 janvier, de 18h à 22h, le CRD d’Aulnay-sous-Bois participera à la « Nuit des conservatoires » avec plusieurs temps forts adressés à tous les publics, dont un spectacle inédit de « fantômes musiciens » dès 20h30.

Un événement viendra également ponctuer ce trimestre mi février avec l’organisation d’une « Semaine de la création » du 11 au 16 février 2019. Plusieurs rendez-vous seront proposés au public autour des musiques d’aujourd’hui, mettant ainsi en lumière des travaux sur des œuvres de notre temps. Concerts, chorégraphies, et masterclass… seront organisés.

Les élèves du Conservatoire présenteront également deux concerts hors-les-murs durant ce trimestre. Le 1er se déroulera le 22 février avec un concert dans les salons de l’Hôtel de Ville autour d’un ensemble de flûtes. Le 2nd se déroulera au foyer André Romand le 15 mars autour d’un octuor de violoncelles.

L’an dernier, plus de 100 concerts publics ont été proposés par les équipes du Conservatoire de musique et de danse d’Aulnay-sous-Bois, le plus souvent gratuitement. C’est 3 fois plus que durant la saison 2013/2014. Pas moins de 10 394 spectateurs y ont assisté, affichant une augmentation de la fréquentation de 36% par rapport à 2014.

De l’humour et des concerts au Nouveau Cap pour la nouvelle année !

Le programme trimestriel janvier > mars 2019 du Nouveau Cap est sorti il y a quelques jours. L’occasion de découvrir une nouvelle programmation éclectique et variée, autour de spectacles d’humoristes en stand-up et de concerts des musiques du monde.

En cette rentrée de janvier, les équipes du Nouveau Cap lancent aussi un nouvel atelier musical pour les enfants âgés de 4 à 6 ans. « Cap’éveil » est destiné est tout petits et vise à proposer une pratique musicale ludique, conviviale et collective.

La diversification de l’offre de spectacles et de concerts en diffusion, mais aussi des ateliers proposés tout au long de l’année, est la traduction de la relance du Nouveau Cap entamée fin 2016 par la municipalité et les services de la ville. En 2018, pas moins de 34 spectacles et concerts ont été proposés aux aulnaysiens au Nouveau Cap à des tarifs accessibles, grâce à une échelle tarifaire revue et des tarifs réduits amplifiés.

Et le succès de cette stratégie et de cette nouvelle programmation est au rendez-vous avec 4.890 spectateurs enregistrés l’an dernier et un taux de remplissage affiché de près de 80%. Pour la première fois depuis 4 ans, la fréquentation du Nouveau Cap a augmenté durant les 12 derniers mois avec 25% de spectateurs en plus par rapport à l’année 2014.

Collecte des sapins de Noël à Aulnay-sous-Bois : comment ça marche ?

Votre sapin de Noël mérite mieux qu’une incinération ou un enterrement de première classe ! Pour cela, Paris Terres d’Envol organise une collecte pour lui offrir une seconde vie.

En janvier, deux collectes des sapins de Noël auront lieu les vendredis 11 et 25 janvier 2019. Votre sapin naturel doit être déposé la veille au soir, devant chez vous, sans sac ni neige artificielle et dépouillé de toute décoration.

Il sera ensuite ramassé et emmené sur une plate-forme de compostage en Seine-et-Marne pour être recyclé en compost ou en copeaux de bois.

Si vous n’avez pas le temps de retirer les décorations de votre sapin d’ici demain, mais que vous ne souhaitez pas attendre la 2ème collecte en fin de mois, vous pouvez toujours amener votre sapin à la déchetterie municipale, rue Henri-Becquerel, du lundi au vendredi de 13h à 18h, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 9h à 13h.

Renseignements auprès de Paris Terres d’Envol au 0 800 10 23 13.

Un espace municipal d’aide aux démarches en ligne sur le boulevard de Strasbourg

Un nouvel espace municipal est ouvert à tous pour effectuer ses démarches en ligne. © 93600INFOS.fr

Mi-décembre, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a ouvert un nouveau lieu disposant d’ordinateurs, de tablettes tactiles et de deux agents afin d’accompagner les habitants dans leurs démarches administratives à réaliser sur internet.

Aujourd’hui, de plus en plus de démarches administratives se font en ligne. Or, certains habitants, surtout les plus âgés, n’ont pas internet ou d’ordinateur à leur domicile. Certains sont équipés mais ils ne savent pas s’en servir. Les administrés les plus âgés sont ciblés en priorité par cette nouvelle structure municipale qui n’est pas à confondre avec une mairie annexe ou le centre administratif.

À ne pas confondre avec une mairie annexe ou le centre administratif

Des écrans tactiles sont mis à la disposition du public. © 93600INFOS.fr

En effet, les services qui y sont proposés ne sont pas les mêmes. Ici, pas question de faire un passeport, de renouveler une pièce d’identité ou de demander un document d’état civil. Des agents sont présents pour renseigner et accompagner les usagers, et leur indiquer les sites officiels qu’ils doivent consulter pour réaliser d’autres démarches en ligne :

  • site internet officiel de la Ville d’Aulnay-sous-Bois
  • Plan interactif de la Ville d’Aulnay-sous-Bois
  • Portail « Aulnay famille » : inscription et factures de la restauration, des centres de loisirs et activités extrascolaires
  • Prise de rendez-vous en ligne pour le passeport et la carte nationale d’identité
  • Impôts
  • Service-public.fr
  • Sécurité sociale
  • Site de l’Agence nationale des titres sécurisés
  • Pôle Emploi
  • Caisse d’Allocation Familiale
  • Assurance retraite
  • Recensement de la population (INSEE)

Ce nouvel espace municipal, baptisé « Déclic’ », remplace l’ancien office de tourisme dans un local situé au 23 boulevard de Strasbourg. Deux larges écrans tactiles, des fauteuils, un scanner et une imprimante ont été installés pour un investissement total de 50 000€ assumé entièrement par la ville.

Elisabeth Rodrigues, adjointe au Maire d’Aulnay-sous-Bois, parle du « Déclic’ »

Mi-décembre, l’adjointe au Maire Elisabeth Rodigues était l’invité du « Journal du Web aulnaysien » pour présenter cette nouvelle structure municipale. Interview à retrouver ici.

 

« Déclic’ », espace municipal d’aide aux démarches en ligne. 23 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois. Ouvert les mardi et jeudi de 8h30 à 12h30, et de 13h30 à 18h30, ainsi que les mercredi et vendredi de 9h00 à 12h30, et de 13h30 à 18h30. Téléphone : 01 58 03 93 56.

De nouvelles réunions de concertation sur le plan de circulation et de stationnement

Pour le bien-être et la sécurité des habitants, une étude de la circulation a débuté en mars 2016, en concertation avec les Aulnaysiens, prenant en compte l’ensemble des modes de circulation. De nouvelles réunions de quartier se tiendront du 29 janvier au 28 mars 2019.

Aulnay-sous-Bois, en raison des nombreuses routes qui la desservent (A1/A3/A104/N2), est soumise à un important trafic automobile de transit, créant embouteillages, nuisances sonores, pollution et dégradations de chaussée. Les véhicules qui traversent le territoire municipal pour rejoindre d’autres destinations peuvent représenter jusqu’à 50% du trafic de transit aux heures de pointe.

 

Une étude menée depuis près de 3 ans avec les habitants

 

Ainsi, une étude de la circulation menée par la ville et le cabinet spécialisé Egis a débuté en mars 2016, en concertation avec les habitants au travers des conseils de quartier ouverts à tous. Cette étude prend en compte l’ensemble des modes de circulation et s’articule en plusieurs étapes :

  • étude chiffrée sur la circulation et la vitesse automobile dans la ville
  • concertation et expérimentation avec les habitants pour la mise en place de sens de circulation destinés à réduire le trafic de transit
  • concertation avec les habitants pour réaliser des aménagements destinés à réduire la vitesse, améliorer le respect des zones 30, développer les transports collectifs et doux (bus, vélo, trottinette…) et améliorer le stationnement en ville

Au terme de 2 années de réflexion et de concertation, les préconisations étudiées par le cabinet Egis et les habitants sont actuellement testées sur le terrain et évaluées avant de décider ou non de les pérenniser. La concertation avec les riverains qui s’est déroulée en octobre 2018 a donné lieu à des ajustements mis en place depuis la mi-décembre.

 

Plus de 50 réunions de quartier déjà organisées

 

De nouvelles réunions de concertation avec les habitants seront organisées par la ville du 29 janvier au 28 mars 2019. Elles permettront de faire un nouveau bilan des expérimentations en cours et des ajustements réalisés, avec l’aide de comptages effectués avant la mise en place des nouveaux sens de circulation et après leur expérimentation.

Réduire la vitesse et développer les transports plus doux

 

Lorsque les sens de circulation seront arrêtés, la concertation se tournera vers l’aménagement des rues pour réduire la vitesse et améliorer le respect des zones 30, sécuriser les déplacements des piétons aux abords des écoles et des pôles de centralité, mais aussi pour développer l’usage des modes de déplacement doux, tels que le vélo ou la trottinette.

Il s’agira également de renforcer l’attractivité des transports collectifs, tels que le bus, en favorisant leur régularité et en adaptant leur fonctionnement. Ces mesures doivent permettre à terme de réduire l’usage de la voiture pour les déplacements quotidiens en ville.

La réalisation de ces aménagements ne peut avoir lieu qu’après la définition des sens de circulation. En effet, la conception d’aménagements comme des pistes cyclables, des dos d’âne ou du stationnement en chicane a un coût important que la ville ne peut supporter qu’il s’agit de faire, puis de défaire tous les six mois. Selon un dossier du magazine Auto Plus datant de 2014, la réalisation d’un dos d’âne coûte entre 5 000 et 10 000 €, quant aux petits coussins berlinois, leur coût varie entre 2 000 et 3 000 €.