Les aulnaysiens Aya Nakamura et Vald dans le top 30 des Européens de moins de 30 ans les plus influents de Forbes

La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux, de quoi ravir les fans des chanteurs français Aya Nakamura et Vald. Les deux jeunes artistes originaires d’Aulnay-sous-Bois apparaissent en effet dans le classement très sélect du magazine américain « Forbes » diffusé depuis quelques jours.

Le succès de nos deux jeunes talents aulnaysiens Aya Nakamura et Vald ne s’arrête donc pas aux frontières hexagonales. Les deux artistes français ont décroché une place dans le classement très sélect des 30 personnalités européennes de moins de 30 ans les plus influentes, établi par le magazine américain Forbes.

« Connue pour son tube Djadja, qui a récolté pour de 300 millions de vues sur Youtube, la popstar franco-malienne Aya Nakamura a conquis les charts en mixant sons urbains et afrobeat », écrit Forbes au sujet de la chanteuse de 23 ans. Vald, lui, est présenté comme « un rappeur français de 26 ans qui est devenu numéro 1 avec Désaccordé« .

Aya Nakamura et Vald côtoient dans ce classement les acteurs britanniques Tom Holland, héros du dernier reboot de Spider-Man, l’ex-Harry Potter Daniel Radcliffe, Lilly James (Downton Abbey, Mamma Mia 2), et Joe Alwyn, vu dans La Favorite et accessoirement petit ami de Taylor Swift.

Aya Nakamura n’en est pas à son coup d’essai à l’international. Si le titre Djadja a séduit la France, Aya Nakamura a fait sensation en Europe cet été. Son tube a particulièrement cartonné aux Pays-Bas où il s’est classé numéro un des charts durant plusieurs semaines. Une première pour une artiste féminine française, depuis Edith Piaf !

Il y a quelques jours, le site d’infodivertissement Konbini a publié une vidéo humoristique sur les origines d’Aya Nakamura et plus particulièrement pour rechercher le fameux personnage de la chanson « Djadja ». Le reportage propose notamment un micro-trottoir d’habitants tourné dans plusieurs quartiers de la ville.

Une nouvelle maison d’assistantes maternelles à la Rose-des-Vents

Bienvenue à « Pas à pas », une nouvelle maison d’assistantes maternelles implantée dans le quartier de la Rose-des-Vents. © DR

Ce mercredi après-midi, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a inauguré une nouvelle maison d’assistantes maternelles dénommée « Pas à pas » et située au 15ter rue Paul Cézanne.

Cette nouvelle structure permettra de proposer un mode de garde pour 12 jeunes enfants supplémentaires dans notre ville. Depuis 2014, plus d’une soixantaine de berceaux supplémentaires ont été créés, avec notamment l’ouverture de deux nouvelles crèches municipales : la crèche Clémence Mentrel (rue des écoles) et la crèche Eliane Nyiri (rue Alfred Sisley).

Cette nouvelle structure M.A.M. s’impose comme un nouveau mode de garde pour les nouveaux nés, à mi chemin entre la micro-crèche et l’accueil à domicile. Il bénéficie des avantages d’un accueil collectif, et l’aspect cocooning de l’assistante maternelle à la maison.

Trois assistantes maternelles accueilleront les enfants. Quelques places sont encore disponibles dans cette structure. Les horaires, souples et modulables, s’adaptent aux besoins des parents.

Maison d’assistantes maternelles « Pas à pas », 15ter rue Paul Cézanne. Téléphone : 06 44 28 31 99. E-mail : naima.by@gmx.fr

Derniers jours pour les inscriptions pour les séjours jeunesse des vacances de printemps

Tout au long de l’année, pour les vacances scolaires, la Ville d’Aulnay-sous-Bois organise des séjours vacances pour les jeunes. Les destinations, programmes et tranches d’âges varient selon les périodes. Depuis 2014, la capacité annuelle de ces séjours jeunesse a été augmentée, passant de 400 à 600 places grâce à l’action de la municipalité.

Pour les vacances d’avril, la Ville propose aux 11/17 ans de prendre la direction de l’Angleterre et de l’Espagne pour des séjours linguistiques. Visites, loisirs, découvertes et pratiques de la langue sont au programme…

Pré-inscriptions du 4 au 15 février 2019

Lors des vacances de printemps, la Ville propose aux jeunes de 11 à 17 ans de perfectionner leur maîtrise des langues de Shakespeare et Cervantes, tout en visitant et en s’amusant. Les quatre séjours proposés en Angleterre et en Espagne mélangeront révisions scolaires, visites et loisirs. Les pré-inscriptions se dérouleront du lundi 4 au vendredi 15 février inclus. Elles peuvent s’effectuer en ligne sur le site internet de la ville www.aulnay-sous-bois.fr ou auprès du service séjours-vacances.

SERVICE SÉJOURS VACANCES
10, rue Roger Contensin
Téléphone : 01 48 79 65 60
Fax : 01 48 19 05 25
E-mail : sejoursvacances@aulnay-sous-bois.com
Horaires :
– le lundi de 13h30 à 17h30
– du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30

La Ville d’Aulnay-sous-Bois lance une expérimentation de la vidéoverbalisation

Aulnay, le 13 février 2019. Le conseil municipal a approuvé la mise en place de la vidéoverbalisation, à titre expérimental, afin de lutter contre le stationnement gênant et contre les infractions au Code de la Route. ©93600INFOS.fr

Annoncée lors du conseil municipal du 20 décembre 2018, la vidéoverbalisation entre en phase opérationnelle. Depuis quelques jours, rue Jacques Duclos, des panneaux de signalisation matérialisent la première zone expérimentale placée sous vidéoverbalisation.

Soucieuse de renforcer la sécurité des personnes et des biens, la Ville d’Aulnay-sous-Bois est dotée depuis 2016 d’un dispositif de vidéoprotection constitué à ce jour de plus de 210 caméras, gérées par un Centre de Supervision Urbain installé dans les locaux de la Police Municipale et inauguré en septembre dernier par le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Gérard Collomb.

Ces caméras sont implantées selon une évaluation des risques urbains, tant sur le plan de la délinquance de proximité que sur la délinquance routière et le comportement incivique de certains automobilistes. Compte tenu de la constatation croissante des infractions au Code de la Route et des incivilités sur la voie publique, la Ville a sollicité l’autorisation du Préfet pour mettre en place une première expérimentation de la vidéoverbalisation.

Ce dispositif, qui tend à se développer au sein des communes équipées d’un CSU, a un impact direct et rapide sur les problématiques de congestion de voies, de ralentissement et de paralysies des transports publics, de stationnement et de circulation accidentogène. Outre l’impact de la vidéoverbalisation sur le nombre d’infractions commises et sur le comportement des automobilistes contraints d’adopter une conduite plus respectueuse du Code de la Route, la mise en œuvre de ce dispositif offre la possibilité à la Police Municipale de prioriser de nouvelles missions, et de répondre plus efficacement aux plaintes des administrés favorisant ainsi la proximité avec la population.

Dans un premier temps, l’expérimentation lancée par la Ville concerne la rue Jacques Duclos, pour la portion comprise entre le Carrefour de l’Europe et la rue Blanche. Ce périmètre fait quotidiennement l’objet de problèmes de comportements inciviques, dont des stationnements en double file systématiques aux abords de commerces. Si la première phase du déploiement est concluante, de nouvelles zones de vidéoverbalisation pourraient être créées dans d’autres secteurs de la ville.

CDG Express : Le Maire Bruno Beschizza écrit au Préfet

Le CDG Express doit permettre de relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy en 20 minutes. © Silvio d’Ascia Architecture

Dans le cadre de la mission de concertation autour du CDG Express confiée par la Ministre des Transports, Elisabeth Borne, au Préfet de la Région Île-de-France Michel Cadot, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a écrit un courrier la semaine dernière afin de préciser à l’Etat les demandes de « garanties et assurances vis-à-vis du RER B, notamment pour la période 2021-2023 ».

En effet, durant cette phase de travaux, des « interruptions de lignes seront fréquentes » sur le RER B et la Ligne K et la émise en place de bus de substitutions pour pallier à cela impactera fortement la circulation de tout le département de la Seine-Saint-Denis » avec de 350 bus par heure en circulation, dont 50 par heure rien qu’à Aulnay-sous-Bois.

Dans ce courrier, le Maire exprime son intérêt pour la « proposition de création d’un comité de pilotage » des travaux du CDG Express formulée par le Préfet. Bruno Beschizza indique également souhaiter « davantage de garanties » suite aux annonces de la Ministre des Transports la semaine dernière. Elisabeth Borne a en effet confirmé que cette liaison ferroviaire entre Paris et l’Aéroport Charles De Gaulle « sera réalisée, mais que plus de 500 millions d’euros prévus pour le CDG Express seront affectés à l’amélioration des transports du quotidien dont le RER B ».

Pour la Saint-Valentin, affichez votre amour sur les panneaux de la ville

Pour la Saint-Valentin, la Ville donne la parole aux amoureux ! © 93600INFOS.fr

À l’occasion de la Saint-Valentin, la Ville d’Aulnay-sous-Bois propose aux amoureuses et aux amoureux d’afficher leurs déclarations sur ses panneaux d’affichage lumineux. Laissez libre cours à votre imagination pour déclarer votre flamme à l’être aimé(e) !

Pour participer à l’opération, et partager vos sentiments avec le monde entier, il vous suffit d’envoyer vos messages via le site internet de la Ville avant le mercredi 13 février à 13h. Un formulaire en ligne vous permet de partager votre message d’une longueur maximale de 126 caractères (espaces compris).

Vos mots d’amour seront ainsi diffusés tout au long de la journée du 14 février 2019.

Pour envoyer vos mots d’amour, ça se passe ici : https://www.aulnay-sous-bois.fr/actualites/saint-valentin/

CDG Express : les inquiétudes se poursuivent pour les transports du quotidien

Bobigny, le 25 janvier 2019. Deux élus d’Aulnay-sous-Bois ont été reçus à la Préfecture pour évoquer les craintes liées au projet CDG Express. © DR

Le Préfet de Région Michel Cadot a remis, cette semaine, un rapport sur le projet controversé de liaison directe ferroviaire à grande vitesse CDG Express à la Ministre des Transports, Elisabeth Borne. Pendant le mois de janvier, le Préfet a rencontré les associations d’usagers, les élus locaux et les opérateurs concernés par le projet dans le cadre d’une mission de concertation destinée à rassurer les acteurs locaux et à établir un calendrier pluri-annuel tenable pour mener l’ensemble des travaux nécessaires à la mise en service du CDG Express, et à la modernisation des infrastructures du RER B.

Dans une interview accordée cette semaine au Parisien, la Ministre s’est dite favorable au projet, tout en assumant que des ajustements de calendrier seront nécessaires pour mener à bien l’ensemble des 15 chantiers majeurs à mener sur l’axe ferroviaire nord d’ici 2025. « J’assume d’avoir pris le temps pour écouter les inquiétudes et y répondre(…). Le contrat de concession sera signé dans les prochains jours. C’est indispensable pour pouvoir donner le coup d’envoi des travaux sans perdre de temps » détaille la Ministre.

Aulnay souhaite un contrat gagnants-gagnants

Le 25 janvier dernier, les élus locaux ont été reçus en préfecture pour exprimer leurs inquiétudes et obtenir des réponses concrètes de l’Etat et des futurs concessionnaires de la ligne CDG Express. La Ville d’Aulnay-sous-Bois a maintenu sa position de défense des usagers des transports du quotidien. L’adjoint au Maire Frank Cannarozzo a ainsi demandé au Préfet que l’Etat « s’engage sur un contrat gagnants-gagnants ».

Gagnant pour les usagers de la zone aéroportuaire, dont la desserte est aujourd’hui inadaptée avec un réseau routier saturé et une cohabitation complexe dans les rames du RER B entre voyageurs équipés de valises et travailleurs quotidiens. Gagnant pour les usagers du RER B, de la Ligne K et du TER Paris-Laon, afin de limiter l’impact du CDG Express sur la circulation des trains en phase de travaux et en phase d’exploitation.

15 projets majeurs pour l’axe nord d’ici 2025

La Ville d’Aulnay-sous-Bois demande des engagements de l’Etat sur le calendrier des travaux prévus entre 2021 et 2023. La mise en oeuvre des 15 projets majeurs sur l’axe ferroviaire nord, tels que la modernisation de la Gare du Nord, la réalisation des interconnexions avec le Grand Paris Express, le renouvellement des infrastructures (voies, caténaires, aiguillages, signalisation…) du RER B pour la mise en service de nouvelles rames d’ici 2025 ou encore la création de points de retournements des trains à La Plaine, Le Bourget et Aulnay, nécessitera forcément des interruptions de trafic pour les usagers des transports du quotidien, et donc la mise en place de bus de substitution qui formeront donc des nuisances pour les riverains et les usagers.

Parce que le tout tout de suite n’existe pas, surtout en matière de deniers publics, la Ville souhaite aussi que l’Etat s’engage sur un plan pluriannuel d’investissements pour les transports ferroviaires et autoroutiers dans le nord-est parisien. Car les difficultés de circulation concernent aussi la route, avec des bouchons sur les grands axes qui causent quotidiennement des reports de trafic dans les petites rues des villes environnantes, dont Aulnay-sous-Bois.

Valérie Pécresse n’est pas convaincue

La Présidente de la Région Île-de-France et de l’autorité organisatrice des transports Île-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, « prend acte » que sa crainte de « dégradation des conditions de transports des voyageurs du RER B a été entendue par la Ministre ». Elle s’estime néanmoins « pas convaincue de la capacité de SNCF Réseau de réaliser le projet CDG Express d’ici à 2024 sans dégrader les conditions de circulation des 1,6 millions de voyageurs de l’axe nord ».

Valérie Pécresse indique également rester « très vigilante sur les annonces de l’Etat » attendues début avril « concernant le calendrier du projet CDG Express et les garanties que l’Etat apportera pour les usagers de la ligne B ». Pour rappel, dès le mois de décembre dernier, la Région a demandé à l’Etat de « suspendre les travaux tant que toutes les garanties (…) n’auront pas été données ». Une demande qui n’a hélas pas été entendue. En pleine phase de concertation, les premiers chantiers ont commencé la semaine dernière au niveau de Mitry-Claye, au grand dam des élus locaux qui dénoncent « une concertation pipée ».

Le projet controversé du CDG Express n’est pas prêt de faire l’unanimité en sa faveur.

Le salon du chocolat fait son retour ce week-end

Affiche salon du chocolat

Samedi 2 février de 10h à 19h au Parc Dumont

Au programme, des dégustations et des expositions pour en savoir plus sur cette matière noble.

L’édition 2019, la quatrième du genre, samedi 2 février, permettra à nouveau aux petits comme aux grands de déguster des chocolats de tous types (blanc, noir, au lait) et de participer à des animations. Une dizaine d’exposants seront présents au parc Dumont.

Des chocolatiers et des confiseurs de la ville et d’ailleurs présenteront leurs produits.

Animations et expositions

Pour animer ce salon, une dégustation de tasses à croquer en gaufrette chocolat, contenant chocolat chaud et chantilly.
Deux expositions prendront place à l’entrée du salon : l’une sur le chocolat dans l’Histoire, pour tout savoir sur les origines du cacao, en remontant au temps des Mayas et des Aztèques ; et l’autre sur le monde du chocolat.

Lieu
Parc Dumont

18 – 22 avenue Dumont
93600 Aulnay-sous-Bois

Entrée libre
Renseignements au 01 48 79 63 89

Source : site internet de la Ville

Cinq aulnaysiens participent à l’émission Big Bounce sur TF1

Début janvier, la chaîne TF1 a lancé une nouvelle émission de divertissement : « Big Bounce, la course de trampoline ». Le principe est simple : chaque candidat doit franchir des séries d’obstacles différentes dans chaque émission grâce à des trampolines, la plupart du temps en duel ce qui permet ainsi d’éliminer au fut et à mesure les sportifs pour n’en retenir que le meilleur.

Surprise : plusieurs gymnastes aulnaysiens ont participé au programme animé le vendredi soir en prime-time par Laurence Boccolini et Christophe Beaugrand. Pas moins de cinq sportifs, issus des Amis Gymnastes d’Aulnay et de l’Association Laïque d’Education physique.

Trois d’entre eux sont même parvenus à se qualifier jusqu’au prime final, dont le très jeune Leeroy, qui, du haut de ses 13 ans, a terminé son parcours en 16èmes de finale. Romuald Hodeau s’est qualifié jusqu’en quart de finale, tandis que Kévin Iriart s’est battu jusqu’en demi-finale avant d’être éliminé, battu aux portes de l’épreuve finale.

En vidéo, le « Journal du web aulnaysien » réalisé par la Ville d’Aulnay-sous-Bois a rendu hommage à leurs aventures sportives de talent !

En 2019, pour vous, Aulnay Bouge !

Plusieurs agents municipaux ont participé cette année au clip de la Ville d’Aulnay-sous-Bois. © DR

C’est un slogan qui commence à se faire remarquer un peu partout : « Pour vous, Aulnay Bouge ! ». Depuis quelques mois, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a lancé une nouvelle signature pour ses différents supports d’informations afin de mettre en avant l’action quotidienne de la Ville au service des habitants.

Aulnay, une ville pour tous, une ville qui bouge, une ville d’avenir. Trois axes qui traduisent la mobilisation des services de la ville et de la municipalité pour répondre aux besoins actuels des habitants, animer la cité et préparer des projets pour les années à venir. Aulnay-sous-Bois est une ville qui se développe, en concertation et en harmonie, malgré les contraintes et en respectant l’engagement pris par le Maire Bruno Beschizza en 2014 : ne pas augmenter les impôts.

Et le pari est tenu puisque depuis 2014, Bruno Beschizza, Stéphane Fleury, adjoint en charge des finances et l’ensemble de l’équipe municipale n’ont pas actionné le levier fiscal et mené une dynamique de réduction des dépenses.

Tandis que pendant ce temps là, l’Etat ne cesse de dépenser toujours davantage, alors que les services publics sont toujours plus dégradés, en augmentant de nombreux impôts et en poursuivant le matraquage fiscal généralisé que les français ne supportent plus.

En ce début d’année, et comme c’est le cas depuis 2016, les services de la ville ont réalisé en interne une vidéo qui revient sur les actions de l’année écoulée et les projets à venir. Cette année, ce clip répond à la signature « Pour vous, Aulnay Bouge ! » et fait participer des agents du service public aulnaysien.