Catégories
Commerces Economie

Ouverture d’une nouvelle épicerie fine Place Abrioux

Ce week-end, le Maire Bruno BESCHIZZA a inauguré une nouvelle épicerie fine sur le Place Jean-Claude Abrioux : L’Officine des Saveurs.

Les habitants du quartier pourront rapidement y découvrir de nouvelles habitudes gourmandes grâce aux nombreux produits régionaux présentés. France, Grèce, Portugal, Italie.. les origines des produits sont aussi nombreuses que variées. Ils sont principalement issus de circuits courts ou en provenance de petits producteurs, loin des standards de la grande distribution.

L’implantation de cette nouvelle boutique de qualité, en remplacement d’un kebab vulgaire et désuet, s’inscrit dans le profond renouvellement du quartier engagé par la Municipalité.

Ici, Aulnay Bouge et monte en gamme ! Le quartier change peu à peu de visage et s’embellit avec l’aménagement en 2019 d’une nouvelle place piétonne et végétalisée qui se trouve à la jonction entre de nombreux services publics de proximité : le collège du Parc, la clinique privée de l’Est Parisien, le gymnase du Parc, la crèche Clémence Mentrel inaugurée en 2017 et le groupe scolaire Jean d’Ormesson inauguré en 2019.

Pour faciliter la vie quotidienne des riverains, le stationnement n’est pas en reste puisqu’un parking souterrain d’une centaine de places de stationnement a été aménagé sous la place en 2020. Les usagers peuvent ainsi bénéficier chaque jour d’une heure de stationnement gratuit et de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Et contrairement à ce que l’on peut régulièrement lire dans les témoignages anonymes de MonAulnayCap.com VieDeMerde.com, nulle inondation n’est à l’ordre du jour dans les sous-sols du parking, et pas plus de problèmes de fréquentation ou d’insécurité morbide n’a été rencontrée.

Catégories
Economie Grands projets Transports

CDG Express : Le Maire Bruno Beschizza écrit au Préfet

Le CDG Express doit permettre de relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy en 20 minutes. © Silvio d’Ascia Architecture

Dans le cadre de la mission de concertation autour du CDG Express confiée par la Ministre des Transports, Elisabeth Borne, au Préfet de la Région Île-de-France Michel Cadot, le Maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a écrit un courrier la semaine dernière afin de préciser à l’Etat les demandes de « garanties et assurances vis-à-vis du RER B, notamment pour la période 2021-2023 ».

En effet, durant cette phase de travaux, des « interruptions de lignes seront fréquentes » sur le RER B et la Ligne K et la émise en place de bus de substitutions pour pallier à cela impactera fortement la circulation de tout le département de la Seine-Saint-Denis » avec de 350 bus par heure en circulation, dont 50 par heure rien qu’à Aulnay-sous-Bois.

Dans ce courrier, le Maire exprime son intérêt pour la « proposition de création d’un comité de pilotage » des travaux du CDG Express formulée par le Préfet. Bruno Beschizza indique également souhaiter « davantage de garanties » suite aux annonces de la Ministre des Transports la semaine dernière. Elisabeth Borne a en effet confirmé que cette liaison ferroviaire entre Paris et l’Aéroport Charles De Gaulle « sera réalisée, mais que plus de 500 millions d’euros prévus pour le CDG Express seront affectés à l’amélioration des transports du quotidien dont le RER B ».

Catégories
Economie Emploi Entreprises Formation Métropole du Grand Paris

Chantiers du Grand Paris Express : la Société du Grand Paris s’engage en matière d’emploi et d’insertion

Signature de la convention de partenariat par Messieurs Bruno BESCHIZZA et Philippe YVIN le 7 décembre dans les locaux de Paris Terres d’Envol. – © Paris Terres d’Envol

Les chantiers du Grand Paris Express à Aulnay-sous-Bois et dans les villes voisines devront bénéficier à l’emploi, l’insertion et au développement économique. Une convention a été signée la semaine dernière entre la Société du Grand Paris et les villes du territoire Paris Terres d’Envol.

Jeudi 7 décembre dernier, les villes du territoire Paris Terres d’Envol et la Société du Grand Paris ont acté le renforcement de leurs axes de collaboration par une convention de partenariat pour le développement de l’emploi sur le territoire. Cette convention, qui est une première dans le département de la Seine-Saint-Denis, a été signée par Messieurs Bruno BESCHIZZA, Maire d’Aulnay-sous-Bois et Président de Paris Terres d’Envol et Philippe YVIN, Président du Directoire de la Société du Grand Paris.

La Société du Grand Paris, maître d’ouvrage du Grand Paris Express, souhaite faire de ces chantiers d’ampleur des opportunités d’emplois et de formations dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. A ce titre, elle sollicite les entreprises pour s’impliquer dans une démarche de responsabilité sociale. Les attentes des habitants des communes traversées par le futur métro du Grand Paris Express en matière d’emploi sont très fortes.

Des engagements en faveur des personnes éloignées de l’emploi et des TPE-PME

Cette convention aura un grand impact sur l’emploi des publics du territoire éloignés du marché du travail. La Société du Grand Paris introduit, d’une part, des clauses d’insertion grâce auxquelles 5 % du total des heures nécessaires à la réalisation des marchés sont réservées à un public éloigné de l’emploi pour lutter contre le chômage et l’exclusion et, d’autre part, des clauses TPE-PME aux termes desquelles 20 % du chiffre d’affaires généré par ses marchés de travaux sont confiés à des TPE-PME.

Conseiller les entreprises et mettre en place des actions d’insertion

Paris Terres d’Envol, territoire qui englobe les villes d’Aulnay-sous-Bois, Drancy, Dugny, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte, devient ainsi le pilote du projet et aura pour mission de conseiller et appuyer les entreprises, de mobiliser les acteurs de l’emploi et de mettre en place les actions d’insertion (suivre, contrôler, organiser et informer). Pour ce faire, il s’appuiera sur ses partenaires de l’emploi et de l’insertion présents dans les villes de son territoire, tels que la Maison De l’Emploi et la Mission Locale à Aulnay-sous-Bois.

Avec huit gares nouvelles, les villes du territoire Paris Terres d’Envol formeront un secteur qui devrait bénéficier le plus du nouveau réseau de métro automatique. Ces lignes permettront d’améliorer les dessertes entre les villes de la Métropole du Grand Paris.

Catégories
A venir Economie Emploi Entreprises

Découvrez comment créer votre entreprise le 23 novembre à la Maison de l’Emploi

La Maison de l’Emploi d’Aulnay-sous-Bois organise une nouvelle édition du salon de la création d’entreprise « Ma Boîte, C’est Moi » le 23 novembre prochain.

La Maison De l’Emploi – Convergence Entrepreneurs organise pour la 9ème édition de sa journée de l’entrepreneuriat « Ma Boîte, C’est Moi » jeudi 23 novembre 2017 de 9h à 18h. Cette journée rassemble annuellement les acteurs, partenaires et experts de la création/développement d’entreprise (accompagnement, financement, hébergement, expertise métier…) sur le territoire et permet aux visiteurs d’identifier les bons interlocuteurs et d’échanger avec eux afin d’obtenir un premier niveau d’information.

Programme de la journée :

  • de 9h à 12h : Stands en accès libre
  • de 12h30 à 14h : déjeuner réseau présence des partenaires/ entrepreneurs/expert/porteurs de projet
  • de 14h à 18h : mini-conférences thématiques sur les thémes de la création et du développement d’entreprise

Salon « Ma Boîte, C’est Moi », jeudi 23 novembre 2017 de 9h à 18h à la Maison De l’Emploi (1 rue Auguste Renoir – 93600 Aulnay-sous-Bois). Renseignements : 01 48 19 36 40 ou www.mde-ce.com. Entrée libre.

Catégories
Economie Emploi Société Transports

Quel avenir pour la ligne 16 du Grand Paris Express ?

A Aulnay-sous-Bois, le Grand Paris Express représente une gare de la ligne 16 sur l’ex-RN2 et le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 sur le site PSA. © Groupe 6 / Kersale

Le Gouvernement s’apprêterait à réduire les fonds affectés à la réalisation des lignes du Grand Paris Express. En cause, une augmentation du coût des chantiers que l’Etat ne souhaiterait pas assumer. La réalisation des lignes 16 et 17 pourrait être repoussée, voire abandonnée.

Et si le Grand Paris Express devenait le Petit Paris au Rabais ? C’est ce que craignent de nombreux élus locaux face à la persistance des rumeurs concernant des reports de calendrier dans la réalisation des lignes du futur métro automatique. En cause, la réalisation de plusieurs lignes de l’Est parisien et des Yvelines serait reportée, voire abandonnée.

Selon des rumeur insistantes, la ligne 17, controversée pour son tracé passant notamment sur le Triangle de Gonesse et le site du projet Europacity, serait notamment au rang des lignes. A Aulnay-sous-Bois, c’est la réalisation de la ligne 16 qui pourrait être reportée de plusieurs années alors même que des travaux et études sont déjà lancés.

Des projets seront « mis en péril » selon Alain Ramadier

Le député Alain Ramadier (LR) a posé cette semaine une question écrite au Gouvernement pour défendre les intérêts de l’Est de la Seine-Saint-Denis et faire part de « l’inquiétude exprimée par de nombreux habitants, acteurs économiques et élus locaux » sur ce sujet. « Les coûts de construction étant susceptible d’augmenter de 8 milliards d’euros, soit plus de 25 % du montant initial estimé en 2010, le Gouvernement envisagerait de reconsidérer ces lignes. De nombreuses dépenses ont pourtant déjà été engagées, notamment pour la ligne 16 du métro » détaille le député élu en juin dernier.

« De grands projets se sont greffés, (…) comme l’opération de reconquête de la friche industrielle PSA à Aulnay-sous-Bois, qui accueillera dans une région en difficultés sur le plan économique le centre d’exploitation le plus vaste du réseau du Grand Paris Express. Si le Gouvernement revient sur ses investissements, tous ces projets seront directement mis en péril » assure t-il.

Le Gouvernement s’expliquera « prochainement »

Devant les sénateurs, la secrétaire d’Etat Brune Poirson a confirmé ce jeudi 26 octobre que les conclusions du rapport du préfet de Région sur le programme de réalisation du futur métro, remis au Premier Ministre fin septembre, étaient en cours d’analyse et que les choix retenus seraient annoncés « très prochainement ».

« Le gouvernement annoncera ses choix avec la volonté réaffirmée de préserver au mieux les objectifs de ce projet, qui, je le répète, est absolument essentiel pour l’Ile-de-France » a t-elle ajouté, précisant « qu’il faut que nous tenions compte de deux éléments nouveaux, d’abord la perspective des jeux olympiques en 2024, et puis aussi les surcoûts très importants qui sont apparus au cours des trois dernières années ».