PSA: Communiqués de l’Alliance Centriste 93, Jacques Chaussat, du Parti de Gauche et du PC (Parti Communiste)

En plus du Groupe local EELV (Europe Ecologie – Les Verts), voici la suite des réactions des différents groupes politiques locaux face à la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois.

  • L’Alliance centriste 93 déplore une « catastrophe pour l’emploi en Seine-Saint-Denis » et propose de reconvertir le site en faveur du « développement numérique »:

Communiqué relatif à PSA Peugeot Citroën : « Une catastrophe pour l’emploi en Seine-Saint-Denis »

C’est désormais officiel, PSA Peugeot Citroën a annoncé ce matin l’arrêt de la production de son usine d’Aulnay en 2014 et la suppression de 8 000 emplois en France. La direction de PSA confirme donc la crainte légitime ces derniers mois des organisations syndicales.

On peut dénoncer avec force la gesticulation des hommes politiques de gauche comme droite qui ont fait croire aux  3300 personnes travaillant aujourd’hui à l’usine PSA d’Aulnay (3000 en CDI et CDD et 300 en intérim) à une issue favorable possible.

On peut ajouter dans cette attitude une certaine forme de cynisme face aux réalités économiques.

Chacun sait que contrairement à Renault, l’Etat n’est pas actionnaire de PSA.

En conséquence, l’Etat ne peut en rien influer sur les choix stratégiques et économiques d’un groupe industriel privé qui sont de la seule responsabilité de la famille Peugeot.

Enfin, ce drame social, sans précédent sur l’emploi en Seine-Saint-Denis, doit à la fois nous amener à avoir une réflexion au niveau national sur le « PRODUIRE EN FRANCE » et au niveau local, sur l’avenir du site d’Aulnay par la venue d’industries économiques alternatives.

Même si certains espèrent que PSA revienne sur sa décision, il nous faut dès à présent réfléchir à la reconversion du site pour limiter ce drame social et humain.

On peut penser, pour la Seine-Saint-Denis, à un développement autour de l’économie numérique, notamment le « cloud computing »*, une piste parmi d’autres.

*« Cloud computing » : héber­ge­ment infor­ma­tique en nuage : « data cen­ter » néces­si­tant des mil­liers de m²

Edwin Legris, Billel Ouadah et Fabrice Scagni, Alliance centriste 93

  • Jacques Chaussat (PRV – Parti Radical Valoisien) déclare « le couperet est tombé » au sujet de PSA:

Communiqué de presse :
«PSA : le couperet est tombé ! »

« 8 000 emplois supprimés pour le groupe, 3 300 pour le site d’Aulnay-sous-Bois !

C’est un désastre humain !
C’est un désastre social !
C’est un désastre industriel !

Je suis sous le choc et n’accepte pas ce renoncement du Gouvernement à un grand plan industriel pour le secteur
automobile français!
Je n’accepte pas de voir 8 000 emplois supprimés et donc 8 000 emplois qualifiés, sacrifiés hâtivement sur l’autel de l’imprévision !
C’est un véritable scandale ! » 

Jacques CHAUSSAT 

Conseiller Général du canton d’Aulnay-sous-Bois Sud

Conseiller municipal d’Aulnay-sous-Bois

  • Le groupe local du Parti de Gauche propose de « sauver l’emploi » et de « changer la production »:

Communiqué du Parti de gauche d’Aulnay sous Bois

PSA Aulnay sous Bois : Sauver l’emploi et changer la production

L’annonce, par la direction de PSA Peugeot Citroën, d’un très prochain comité central extraordinaire se présente comme une épée de Damoclès.

La Direction a pour objectif principal de faire des économies pour redresser la situation financière du groupe PSA.

Le résultat du groupe a été de 784 millions d’euro en 2011, certes en baisse relativement à 2010 (1256 millions), mais encore confortable.

Certes le marché automobile s’est contracté en Europe, pénalisé lui aussi par les politiques d’austérité.

Mais ni l’emploi, ni les salaires ne doivent servir de variables d’ajustement.

Une planification écologique permettrait d’envisager très sérieusement la construction de modèles respectueux de l’environnement. Il est toutefois possible de s’orienter dès maintenant dans ce sens pourvu que la direction le veuille. Pour cela elle doit activer son centre de recherche et proposer pour Aulnay la fabrication d’une nouvelle voiture répondant aux exigences de l’époque.

Les 3100 emplois et les autres milliers d’emplois induits doivent être sauvés.
En solidarité,
Le Parti de Gauche d’Aulnay sous Bois

Jeudi 28 juin 2012

  • Quant au groupe local du PC (Parti Communiste), ont dénonce l’activation des promoteurs sur la « future dépouille »:

PSA- Aulnay, la fermeture est actée, les promoteurs
s’activent sur la future dépouille

Ce que tout le monde savait depuis longtemps, la direction de PSA le confirme ce matin dans un communiqué de presse, l’usine d’Aulnay comme celle de Rennes fermera d’ici 2014.

C’est un cataclysme supplémentaire pour l’emploi industriel et un coup très dur pour les 8000 salariés et leurs familles ainsi que les employés indirects.

Les salariés sont restés mobilisés en permanence car eux ne doutaient pas de cette issue tragique. Certains avaient déjà remarqué que l’usine se vidait tout doucement de sa substance, les salariés puis les machines.

Le député de l’époque Gérard Gaudron recommandait dans son rapport remis au gouvernement Fillon, la reconversion immédiate du site et des salariés.

La droite annonçait déjà au Parisien du 11 mai « il y a une usine de construction automobile de trop en France ».

Les élus communistes et les militants du Front de Gauche d’Aulnay et du Département condamnent cette décision de fermeture du site et s’inquiètent de l’avenir de ces milliers de personnes.

C’est encore plus scandaleux lorsqu’on entrevoit des promoteurs immobiliers venir frapper à la porte de la ville d’Aulnay-sous-Bois, après l’annonce d’une DUP possible par le Maire.

Quel devenir du site ? Quels plans déjà dans les tiroirs ? Comment ne pas mettre en corrélation les projets du Grand Paris et l’implantation d’une gare avec les appétits des
spéculateurs y compris ceux de PSA qui y voit un juteux marché.

La spéculation va bon train tandis que des hommes et femmes sont en colère et pleurent sur leur avenir qui s’assombri.

Les salariés en lutte depuis de nombreux mois ont tout notre soutien car l’avenir de l’automobile dans le Département est une nécessité, il ne faut rien lâcher.

C’est une bataille nationale d’importance qui doit interpeller le Président de la République et le Ministre de Relance Productive.

Les militants et les élus communistes d’Aulnay-sous-Bois donnent aux habitants et aux salariés rendez-vous dès début septembre pour poursuivre la mobilisation de tous et construire ensemble les perspectives industrielles du site.

En ce sens nous répondons à l’appel des représentants des salariés qui se sont exprimés cette après-midi devant l’usine.

Aulnay-sous-Bois, le 12 juillet 2012



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.