La voiture-radar circule près de chez vous !

Les automobilistes la détestent, elle rapporte pourtant gros à l’Etat. La voiture-radar est arrivée en Île de France et flash sans concessions ni ménagements les conducteurs frauduleux en excès de vitesse.

Le radar infrarouge se trouve juste derrière la plaque d’immatriculation du véhicule banalisé. | (C) Lartigue Stephane/Maxppp

C’est une berline de couleur neutre, sans signe distinctif particulier, qui se fond dans la circulation et enregistre les excès de vitesse des véhicules qui la doublent sans utiliser de flash, même la nuit, grâce à son système infrarouge.  Ainsi, cette nouvelle astuce rend la nouvelle voiture-radar quasiment indétectable. Si vous êtes un de ces automobilistes imprudents, gare à vous car vous avez de plus en plus de risques de trouver cette arme anti-fraude sur votre route !

Les jeux olympiques de record de vitesse sur route ont commencé

Après Paris et la petite couronne, c’est à présent l’Essonne et à la Seine-et-Marne d’être équipée de cette arme depuis cet été. « Notre but est de dissuader les conducteurs roulant très vite et ceux qui pensent pouvoir nous repérer avec des appareils comme Coyote ou des applications communautaires sur leur téléphone portable » a expliqué Jérôme Kaczmarek, commandant de l’escadron de sécurité routière de la gendarmerie seine-et-marnaise à nos confrères du journal « Le Parisien ». Le véhicule espion semblerait déjà remplir son objectif selon nos confrères. Depuis le mois de juillet dernier, les gendarmes ont relevé plusieurs records: « 208 km/h pour une moto sur la N4 en journée au mois de juillet; 196 km/h pour une autre moto début juillet, toujours sur la N4 mais la nuit », se souviennent les militaires en quête de contraventions destinées aux malfaiteurs de la route les plus redoutables.

Des amendes comme d’habitude

Chaque conducteur qui se tente  l’expérience des petites (ou pas) pointes de vitesse reçoit par la suite un courrier accompagné du célèbre sésame vert. La contravention qui indique le nombre de points retirés est expédiée par le centre de traitement automatisé de Rennes (Ille-et-Vilaine). « Attention, celle-là est pour nous », prévient le gendarme, hier, à bord de la voiture-radar, en voyant dans son rétroviseur une Peugeot 508 foncer à pleine vitesse sur la N4. Arrivé à hauteur des militaires, le conducteur comprend qu’il s’agit d’un véhicule-radar et achève son dépassement pied sur le frein. Trop tard. La photo est dans la boîte. Vitesse mesurée : 106 km/h. Le conducteur vient de perdre 45 € et 1 point sur son permis. Ce genre de sanction risque de se multiplier dans les mois qui viennent. Outre leur multiplication sur les routes franciliennes, les voitures-radars seront bientôt plus « performantes ». En effet, « une évolution future » leur permettra également de flasher les véhicules arrivant en face a indiqué une source proche au journal. L’étau se resserre sur les troubles-routes.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.