La ponctualité des transports franciliens s’est dégradée en 2013

Le Syndicat des Transports d’Île de France a récemment publié sont bulletin annuel relatant la ponctualités des transports en commun de la région parisienne. Le constat est sans appel: la ponctualité du RER B a reculé, même si d’autres lignes de transports ferroviaires ont vu leur ponctualité régresser a un bien plus haut niveau. La ligne K a, quant à elle, vue sa ponctualité nettement progresser sur l’année 2013 en comparaison à l’année 2012.

Hier, le Comité des usagers du RER B Nord était en réunion avec le STIF afin de défendre l'intérêt des usagers de la ligne. | (C) Sipa

Hier, le Comité des usagers du RER B Nord était en réunion avec le STIF afin de défendre l’intérêt des usagers de la ligne. | (C) Sipa

Au début du mois, le STIF, Syndicat des Transports d’Île de France, a dévoilé son 9ème bulletin de la ponctualité des transports ferroviaires franciliens. Il révèle les résultats de la ponctualité des lignes de métro, RER et autres trains de banlieue sur la période janvier > décembre 2013, permettant ainsi de voir l’évolution de la ponctualité des différentes lignes par rapport à l’année 2012. Et le résultat est sans appel: les transports publics de la région parisienne ont nettement régressé en ponctualité par rapport à l’an passé, notamment sur les lignes gérées par la SNCF. Rares sont les objectifs contractuels, fixés par le STIF, atteints. Ainsi, peu de bonus seront accordés aux transporteurs par le syndicat.

Dans le métro, sur les 16 lignes gérées par la RATP, 13 ont vu leur ponctualité augmenter en 2013 sur les heures de pointes, tandis que 2 lignes seulement on vu leur ponctualité diminuer aux heures creuses. Dans ce domaine, les objectifs contractuels fixés par le Stif sont respectés dans 59,3% des cas, ce qui laisse à la RATP une marge de progression pour les années à venir, surtout aux heures creuses. En effet, c’est là où les objectifs sont rarement atteints par le transporteur. La pire ligne aux heures de pointe est la ligne 4 avec un taux 90,6% des trains ponctuels. La ligne 9 détient le record aux heures creuses avec seulement 96,3% de trains ponctuels.

La tendance de la ponctualités des lignes exploitées par la RATP et la SNCF, à savoir les RER A et B, est à la baisse. En effet, les deux lignes les plus fréquentées d’Europe ont vu leur ponctualité passer de 85,6% à 83,9% entre 2012 et 2013 pour la ligne A, un résultat qui reste cependant au dessus de la ligne B passant de 84,3% à 83,1%. Lors que l’on regarde de plus près les chiffres sur les différentes branches du RER B, nous pouvons constater que les usagers de la gare d’Aulnay-sous-Bois sont les grands perdants de cette baisse de ponctualité. En effet, les 2 des 3 branches passant par cette gare ont vu leur ponctualité baisser de environ 1%, tandis que la branche Paris Nord-Mitry Claye a vu sa ponctualité passer de 75,8% à 77,8%. La ponctualité de la ligne B a aussi diminué sur la partie ouest de la ligne avec un taux de ponctualité en nette baisse sur les deux branches existantes: on passe de 70,7% de trains ponctuels à 68,7% sur la branche Bourg la Reine-Robinson ; de 75,7% à 74,8% sur la partie Bourg la Reine-St Rémy lès Chevreuse. Pour les lignes C, D et E du RER, entièrement exploitées par la SNCF, le constat est le même: aucune n’a vu sa ponctualité améliorée entre 2012 et 2013. Pire, la SNCF n’a aucune de ses lignes RER qui répond aux objectifs contractuels fixés par le STIF. Les malus vont donc se superposer les uns aux autres pour le transporteur.

Heureusement, la SNCF peut se consoler avec certaines de ses lignes de trains de banlieue. En effet, ses lignes H, K et P ont vu leur ponctualité augmenter, respectivement, de 91,3% à 94,4%, de 77,6% à 80,6% et de 88,8% à 89,2%. Cependant, seule la ligne H reliant Creil à Pontoise répond aux objectifs de syndicat des transports. Quant aux lignes J, L et N, leur ponctualité n’a cessé de diminuer entre 2012 et 2013.

Pour découvrir les résultats complets de ce bulletin du STIF, et également connaître les conditions dans lesquelles ont été mesurés ces chiffres, rendez-vous sur le site institutionnel du syndicat: www.stif.org.