900 emplois créés par la SNCF pour rénover le réseau francilien

Travailler parmi les cheminots est parmi vos rêves ? C’est le moment ou jamais ! La SNCF lance un recrutement massif de quelques 900 personnes. Objectif ? Rénover et sécuriser le réseau francilien, qui se trouve dans un état vétuste. Les postes à pourvoir vont du BEP au Bac Scientifique.

Des ouvriers intervenant sur la signalisation ferroviaire à Aulnay-sous-Bois. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan
Des ouvriers intervenant sur la signalisation ferroviaire à Aulnay-sous-Bois. | (C) 93600INFOS / Alexandre Conan

SNCF Infra, filiale de la SNCF en charge de l’entretien et la rénovation du réseau, lance une vaste campagne de recrutement dès cette semaine sur toute l’Ile-de-France. En ligne de mire: combler et répondre aux nouveaux besoins de personnels liés au programme de chantiers de modernisation entrepris avec Réseau Ferré de France (RFF) à partir de cette année. Un programme qui devrait « multiplier par 2,5 le nombre de chantiers en Ile-de-France », annonce la direction de la SNCF. Il est vrai que le défi est de taille. En effet, ce recrutement devrait permettre d’entretenir et de rénover les matériels du réseau francielien, et ainsi d’éviter les effets de l’usure des infrastructures et matériels pour garantir la sécurité des milliers d’usagers quotidiens. La ponctualité des horaires des trains devrait aussi en sortir améliorée. Une bonne nouvelle pour les usagers, notamment du RER B pour qui les journée d’immobilisation du trafic devenaient fréquentes.

« Au total, 900 collaborateurs seront recrutés en 2014 pour la maintenance et les travaux sur le réseau francilien » précise le journal « Le Parisien » qui relaye l’appel lancé par la SNCF. Un forum organisé la semaine prochaine, les 4 et 5 mars, à Paris devrait permettre d’embaucher une partie des effectifs recherchés. Les postulants doivent envoyer dès maintenant leur candidature en remplissant un dossier sur Internet, via le site de recrutement de la SNCF. Ces premiers recrutements concernent trois métiers: opérateur de signalisation électrique, opérateur des installations Télécoms et opérateur de la caténaire. Dans les trois cas, il s’agit d’assurer surveillance, entretien et modernisation. « L’opérateur des installations Télécoms, par exemple, interviendra dans un domaine particulièrement lourd de conséquences pour les usagers, à savoir la maintenance des installations de télécommunication comme la radio sol/train, le réseau informatique, la sonorisation, la vidéosurveillance, le téléaffichage ou la téléphonie » précise le journal.

La SNCF Infra recherche des personnes titulaires d’un BEP, CAP ou d’un bac scientifique, technologique ou professionnel en particulier dans les spécialités de l’électrotechnique, électricité, automatisme informatique, énergie, gros oeuvre, travaux publics, travail des métaux, froid et climatisation, ou maintenance des systèmes mécaniques automatisés. Après étude de leur dossier sur Internet, les candidats présélectionnés seront invités à l’une des deux journées des 4 et 5 mars. A cette occasion, il leur sera présenté en détails les métiers en question et devront passer des tests et un entretien d’embauche.