Grève des bus CIF: Bruno Beschizza intervient auprès de Jean-Paul Huchon, président du STIF

EXCLUSIVITÉ 93600INFOS Depuis mardi, un grand mouvement social impacte la circulation des bus sur le réseau CIF. Aulnay-sous-Bois est particulièrement impacté puisque aucun bus de la compagnie ne circule sur la ville, enclavant au passage de nombreux quartiers du nord de la commune. Ainsi, le maire (UMP) Bruno Beschizza a pris le dossier en main, avec l’aide de son élu en charge de la mobilité et des transports, Mathieu Tellier, et de leur administration commune.

 

Hier, le maire d'Aulnay-sous-Bois a écrit au président du STIF pour défendre dl'intérêt des usgares aulnaysiens du réseau des CIF. | (C) Sipa
Hier, le maire d’Aulnay-sous-Bois a écrit au président du STIF pour défendre dl’intérêt des usgares aulnaysiens du réseau des CIF. | (C) Sipa

Galère et perte de patience. C’est ce qui résume au mieux la colère qui monte chez les usagers du réseau CIF en Seine-Saint-Denis et particulièrement à Aulnay-sous-Bois. En effet, depuis mardi, les lignes de bus de la compagnie du groupe Keolis sont fortement impactées par une grève illimitée des conducteurs. Aucune ligne ne circule dans le département, ni à Aulnay-sous-Bois donc, hormis trois lignes (voir les conditions de circulation en temps réel ici).

Ainsi, face à la durée de cette grève et à la situation insupportable à laquelle sont confrontés les aulnaysiens, le maire (UMP) d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a pris le dossier en main, communément avec son conseiller municipal en charge de la mobilité, des transports et de la circulation Mathieu Tellier, et des services de la ville. Une lettre recommandée a donc été envoyée hier à Jean-Paul Huchon, président du Syndicat des Transports d’Île de France (STIF) mais aussi président (PS) du conseil régional d’Île de France. 93600INFOS a pu se procurer cette lettre pour ses lecteurs et pour les nombreux usagers impatients d’un déblocage de la situation.  En voici un extrait:

« Depuis le mardi 3 Juin 2014, en raison d’un mouvement de grève bloquant notamment le dépôt de bus de Tremblay-en-France, les Courriers d’Île de France (CIF) n’assurent plus le service de transport sur Aulnay-sous-Bois. Cette situation est évidemment insupportable pour les Aulnaysiens qui sont directement impactés par l’absence de bus sur les lignes 1, 15, 43, 44 et 45.

L’absence totale de transports contrevient directement aux principes énoncés par la loi n°2007-1224 du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs.

En outre, en l’application du contrat de type 2 conclu entre le STIF et les CIF, ceux-ci sont tenus de respecter un certain nombre d’obligations au titre du Plan de Transport Adapté.

Plus particulièrement, aux termes du contrat précité, les lignes 15 et 43 ont été identifiées comme prioritaires et il est notamment convenu pour celle-ci que « l’offre ne devra pas être inférieure à 70% de l’offre de référence un jour de semaine ».

C’est la raison pour laquelle je me vois contraint de solliciter de votre part qu’il soit exigé des CIF le respect de la loi précitée et des obligations du Plan de Transport Adapté et qu’à défaut de pouvoir donner satisfaction, ils soient tenus d’en assumer les conséquences. »

Ajout du 05 Juin à 10h23: La lettre dans son intégralité a été affichée dans les abris bus du quartier Mitry Ambourget.