La première start-up à s’installer sur le site de PSA louera des voitures entre voyageurs

Fermée en début d’année, l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois laisse derrière elle une friche industrielle de près de 170 hectares dans l’est de la Seine-Saint-Denis et à deux pas de l’aéroport de Roissy. La nouvelle municipalité a prit le dossier en main et a décidé d’implanter sur le terrain une véritable pépinière d’entreprises et de formation. C’est donc dans cette logique qu’une première start-up s’implantera très prochainement sur le site: Carnomise, une entreprise de location de véhicules entre voyageurs.

Les parkings du site PSA sont idéaux pour accueillir plusieurs centaines de voitures. | (C) Martin Bureau / AFP

Les parkings du site PSA sont idéaux pour accueillir plusieurs centaines de voitures. | (C) Martin Bureau / AFP

C’est en début d’année que fermait définitivement ses portes l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, supprimant ainsi quelques 3500 emplois dans le domaine de l’automobile en Seine-Saint-Denis. Laissant derrière cette fermeture un terrain de plus de 170 hectares, soit un espace aussi grand que La Défense dans l’ouest parisien, à quelques kilomètres de l’aéroport de Roissy et de celui-ci du Bourget. Jusqu’à présent, plusieurs idées de reconversion ont été évoquées, notamment l’implantation d’ID Logistics dans le nord-est du site.

Une start-up de location de véhicules qui parie…

Un plan de réindustrialisation du site a été présenté en mai dernier par Bruno Beschizza, maire (UMP) de la ville, et les représentants du groupe automobile. Ce plan, qui prévoit des habitations, un musée, des transports publiques mais aussi des lieux de production, d’apprentissage et de formation, comprend aussi une pépinière de start-up dans un espace nommé « La Halle ». C’est dans l’ancienne halle de ferrage, héritage de l’ancienne usine où étaient assemblées les pièces de carrosserie des automobiles, que pourraient êtres accueillies les start-up dont l’activité est la mobilité. Une mobilité physique d’une part avec les transports, mais aussi virtuelle avec des entreprises liées à Internet.

C’est justement dans cette optique que la start-up Carnomise, lancée il y a tout juste un an en septembre 2013, s’installera dans l’ancienne usine automobile PSA. La société va y installer son agence et ainsi profiter d’un parking à moindre coût. Pour cette société, qui propose de l’auto-partage aux abords des aéroports, cette installation dans cette zone géographique va permettre de booster significativement son activité autour de l’aéroport de Roissy. Carnomise est un système de location de voitures entre voyageurs. La société, qui est déjà présente aux environs des aéroports d’Orly et Beauvais à travers des partenariats avec des parkings long-terme, prévoit d’ouvrir prochainement une structure physique avec magasin et accueil à proximité du 1er aéroport du pays en terme de fréquentation.

…sur le prêt de voitures entre voyageurs

D’après la société, les locataires profitent d’un prix de location en moyenne 60% moins cher que les loueurs traditionnels déjà implantés près de Roissy. Carnomise propose l’accès à des véhicules sélectionnés, âgés de moins de 10 ans et ayant moins de 130 000 km au compteur. Le propriétaire d’un véhicule, lui, rentabilise sa voiture grâce au revenu généré par la mise en location, Carnomise lui reversant 50% du prix de la location. La société fait donc le lien entre les voyageurs partant qui déposent leur voiture à l’aéroport, le temps de leur séjour et les voyageurs arrivant qui souhaitent louer une voiture.



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.


  • Jérôme Charré

    Le projet de reconversion de PSA n’a pu être travaillé en si peu de temps. On ne mobilise pas des architectes et urbanistes en trois semaines sur un tel sujet. Toutefois, la reconversion rapide du site est une bonne nouvelle.