La gare RER d’Aulnay-sous-Bois se métamorphose

Depuis quelques mois, la gare RER d’Aulnay-sous-Bois enchaîne les travaux de modernisation. Avec le retrait en décembre dernier de l’escalator de la place du Général de Gaule, en panne depuis plusieurs années, l’ouverture imminente d’un commerce du quotidien, et la transformation prochaine du bâtiment voyageurs, la gare aux 40 000 usagers quotidiens prévoit de se métamorphoser pour simplifier les déplacements et améliorer le confort.


Bientôt, les façades grises et ternes de la gare d’Aulnay-sous-Bois appartiendront au passé. En effet, la sixième gare la plus fréquentée de la ligne B du RER francilien a entamé sa métamorphose il y a quelques mois déjà. Durant ces prochains mois et jusqu’à mi-2016, « de véritables changements » vont avoir lieu promettent la SNCF et le STIF, financeurs des travaux engagés, « pour améliorer les trajets au quotidien ».

Une boutique du quotidien a ouvert ses portes

Le premier chantier, qui a été entamé il y a quelques mois, s’est achevé en début de semaine avec l’ouverture imminente d’un nouveau commerce du quotidien sur la place du Général de Gaule. Autrefois occupé par un simple kiosque à journaux, ce local situé à l’avant du bâtiment voyageurs a été agrandi pour dorénavant accueillir un point de vente de l’enseigne Hubiz. L’objectif de cette nouvelle boutique de plus de 40 m² est de proposer aux voyageurs une offre de produits de la vie quotidienne, tels que des produits alimentaires, du tabac ou encore de nombreux titres de presse.

De l’escalator mort surgiront deux appareils flambant neufs

Début décembre, un second chantier s’est ouvert, celui du remplacement de l’escalator reliant le parvis de la gare à la salle d’échange souterraine qui permet d’accéder aux différents quais. Célèbre pour son arrêt depuis février 2009, cet équipement devait être réparé à de multiples reprises selon divers affichages, en vain. Et c’est l’an dernier que la SNCF a indiqué aux usagers son arrêt définitif. Ainsi, l’escalator vieux de près de 40 ans, victime d’infiltrations d’eau et jugé irréparable, a été démonté il y a quelques semaines. Dans quelques mois, il laissera place à un double escalier mécanique couvert en lieu en place des escaliers fixes présents.

Un bâtiment voyageurs réaménagé pour fluidifier la circulation

Au delà de ces deux chantiers visibles, la gare poursuivra son changement jusqu’à la mi-2016. En effet, dés cet été, le bâtiment voyageurs sera rénové et donc fermé au public. Du mois de juin 2015 à mars 2016, des bungalows de vente provisoires seront mis en place sur le parvis pendant que le bâtiment sera fermé, permettant ainsi des travaux d’agrandissement du hall afin d’améliorer les espaces d’accueil. Ce chantier, qui vise à imposer une nouvelle façon de circuler dans la gare et ainsi fluidifier la circulation, prévoit également la création d’un escalier mécanique supplémentaire pour faciliter l’accès au passage souterrain depuis le bâtiment voyageurs. En parallèle, sera réalisée une extension vitrée sur le parvis et la requalification de la façade du parvis.

Fin des travaux à l’automne 2016

Une fois ce bâtiment voyageur refait à neuf ouvert, en mars 2016, de nouveaux guichets de vente et une agence Transilien seront rouverts. Enfin s’ouvrira la dernière phase des travaux jusqu’en septembre 2016, prévoyant le réaménagement de la salle d’échange souterraine et la réalisation d’une extension vitrée sur le quai 1 afin d’abriter les nouvelles liaisons verticales. Fin définitive des travaux à l’automne 2016, pour un coût de 13 millions d’euros financés par la SNCF et le STIF.

NDLR: Article mis à jour le 19 février à 21h45