Les élus communistes s’inquiètent de la fermeture de la piscine

Après quarante ans de bons et loyaux services, la toiture de la piscine d'Aulnay-sous-Bois serait-elle en train de faillir ? La situation en a tout l'air... | (CC) Iodure 2049 / Wikipédia
Après quarante ans de bons et loyaux services, la toiture de la piscine d’Aulnay-sous-Bois serait-elle en train de faillir ? La situation en a tout l’air… | (CC) Iodure 2049 / Wikipédia

Dans un communiqué envoyé ce lundi aux médias, les élus communistes du conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois s’inquiètent de l’avenir donné au dossier de la piscine d’Aulnay-sous-Bois. Ce week-end, le maire Républicain d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza annonçait dans une lettre adressée à la population la fermeture définitive de l’actuel stade nautique de Coursaille, inaccessible au public depuis plus de 10 mois en raison d’une grave fissure dans la charpente. Aujourd’hui, les élus d’opposition déplore un « véritable crève cœur pour des milliers d’Aulnaysiens » alors que « depuis des mois, la majorité municipale est restée flou sur l’ampleur et le coût des travaux ».

Alors que le maire dénonce dans sa lettre le manque d’investissements de la part de l’ancienne majorité municipale PS-PCF-PRG dans l’entretient de l’infrastructure de la piscine de Coursaille, les élus communistes réfutent « un mauvais procès que le maire fait à la précédente municipalité ». Selon Miguel Hernandez et Marie-Jeanne Queruel, « la gestion municipale 2008-2014 ne dédouane en rien les manques d’entretiens et d’investissements qui ont prévalus durant plus de deux décennies de 1983 à 2008 ».

Mais ce que reprochent le plus les élus communistes, c’est l’hypothèse d’une « délégation de service public » pour la réalisation d’un nouveau centre nautique avancée par l’actuelle majorité municipale. « Sous prétexte d’un coût indolore pour les finances locales, le Maire d’Aulnay-sous-Bois semble prêt à fournir sur un plateau d’argent, à un groupe privé, les usagers Aulnaysiens. Quelles garanties d’accès, d’ouverture à tous, de maintien des activités scolaires et sportives, le Maire d’Aulnay est-il prêt à imposer ? Quel coût pour les futurs usagers ? » s’interrogent les élus d’opposition. Ils attendent des réponses précises lors de la prochaine séance du conseil municipal prévue la semaine prochaine.