Pour éviter les inondations, la Ville modernise son réseau d’assainissement

Les aulnaysiens ont tous en mémoire les terribles inondations que leur ville a subi en Juin 2013 suite à des pluies cinquantennales d’une rare violence. Pour lutter contre une reproduction de ces dégâts à l’avenir, la Ville d’Aulnay-sous-Bois procède à une modernisation de son réseau d’assainissement.

La soirée du 19 Juin 2013 a traumatisé de nombreux habitants de par les fortes précipitations tombées sur la ville en moins de vingt minutes comme ici dans le souterrain de la gare RER d'Aulnay-sous-Bois. | (CC) Petit Louis
La soirée du 19 Juin 2013 a traumatisé de nombreux habitants de par les fortes précipitations tombées sur la ville en moins de vingt minutes comme ici dans le souterrain de la gare RER d’Aulnay-sous-Bois. | (CC) Petit Louis

Cette semaine, un grand chantier s’est ouvert sur le réseau d’assainissement dans le quartier Croix-Blanche à Aulnay-sous-Bois. Aujourd’hui, les eaux usées et pluviales sont collectées par un réseau communal séparatif (collecte séparée des eaux usées et des eaux de pluie) usé dont l’entretien est assuré par le service assainissement du centre technique municipal. C’est pourquoi une modernisation du réseau est prévue pour que la commune réduise au maximum le risque d’un scénario d’inondation semblable a celui vécu par un grand nombre d’habitant le 19 Juin 2013.

Programmer les investissements sur six ans

Pour réaliser ces coûteux travaux de manière efficace et prévisionnelle, il est question de procéder à une actualisation
de l’actuel schéma directeur d’assainissement datant de 2009. De 2016 à début 2018, cette révision permettra d’effectuer un géo-référencement de l’intégralité des réseaux permettant ainsi de relever d’éventuelles défaillances non repérées jusqu’à ce jour. Dans le cadre d’un nouveau décret ministériel, ce relevé est obligatoire pour toutes les collectivités d’ici à 2019. Mais cette révision s’inscrit également dans une mise en corrélation avec le nouveau Plan Local d’Urbanisme, les projets d’urbanisation futurs mais aussi les futurs aménagements du Grand Paris. Enfin, un tel schéma doit permettre de faire des propositions de travaux et/ou d’améliorations des réseaux d’assainissement sur le long terme. Cela aboutira à un plan pluriannuel d’investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros qui permettra d’effectuer, sur six ans, de nombreux travaux concourant au maintien et à l’amélioration des infrastructures, tout en suivant l’évolution urbanistique souhaitée par l’actuelle municipalité.

Créer dix bassins de rétention pour gérer les flux

Une première mise à jour de ce schéma a été opérée dès cette année. La création de dix bassins d’eaux pluviales est d’ores et déjà programmées avec une hiérarchisation selon l’importance des inondations constatées durant ces quinze dernières années. Le premier, situé rue de l’Arbre vert dans le quartier Balagny, est opérationnel depuis la fin de l’été. Un autre sera implanté début 2016 sous la chaussée de la rue Jean-Jacques Rousseau dans le quartier Croix-Blanche. Mais avant cette opération, des travaux de remplacement des réseaux sont nécessaires dans ce quartier. Dès cette semaine, et jusqu’à la fin Mars 2016, il sera procédé au renouvellement des réseaux d’eaux usées dans les avenues Croix-Blanche, d’Alsace et du Gros Peuplier.

Par endroits, les eaux usées polluent la nappe phréatique

Les actuelles canalisations « très fatiguées » en béton présentent des fissures et des décalages conduisant à des écoulements d’eaux usées dans les terres et dans la nappe phréatique. Cette dernière étant située à moins d’un mètre cinquante en sous sol, la pollution engendrée serait équivalente à la production d’eaux usées d’environ 20 habitants. Les nouveaux réseaux installés seront en fonte, un matériau plus résistant dont la durée de vie est aujourd’hui estimée à 80 ans. Le chantier se déroulera en trois phases afin d’éviter d’interrompre totalement la circulation dans ce quartier où se trouvent un collège, un commissariat de police, une église ou encore divers commerces. Des déviations seront également mises en place (voir plans), tandis que la ligne de bus 637 sera déviée jusqu’à la fin du mois de Juillet 2016 (voir affiche). Coût de l’opération: 1 185 000€, entièrement financés par la Ville d’Aulnay-sous-Bois.