Quel avenir pour la ligne 16 du Grand Paris Express ?

A Aulnay-sous-Bois, le Grand Paris Express représente une gare de la ligne 16 sur l’ex-RN2 et le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 sur le site PSA. © Groupe 6 / Kersale

Le Gouvernement s’apprêterait à réduire les fonds affectés à la réalisation des lignes du Grand Paris Express. En cause, une augmentation du coût des chantiers que l’Etat ne souhaiterait pas assumer. La réalisation des lignes 16 et 17 pourrait être repoussée, voire abandonnée.

Et si le Grand Paris Express devenait le Petit Paris au Rabais ? C’est ce que craignent de nombreux élus locaux face à la persistance des rumeurs concernant des reports de calendrier dans la réalisation des lignes du futur métro automatique. En cause, la réalisation de plusieurs lignes de l’Est parisien et des Yvelines serait reportée, voire abandonnée.

Selon des rumeur insistantes, la ligne 17, controversée pour son tracé passant notamment sur le Triangle de Gonesse et le site du projet Europacity, serait notamment au rang des lignes. A Aulnay-sous-Bois, c’est la réalisation de la ligne 16 qui pourrait être reportée de plusieurs années alors même que des travaux et études sont déjà lancés.

Des projets seront « mis en péril » selon Alain Ramadier

Le député Alain Ramadier (LR) a posé cette semaine une question écrite au Gouvernement pour défendre les intérêts de l’Est de la Seine-Saint-Denis et faire part de « l’inquiétude exprimée par de nombreux habitants, acteurs économiques et élus locaux » sur ce sujet. « Les coûts de construction étant susceptible d’augmenter de 8 milliards d’euros, soit plus de 25 % du montant initial estimé en 2010, le Gouvernement envisagerait de reconsidérer ces lignes. De nombreuses dépenses ont pourtant déjà été engagées, notamment pour la ligne 16 du métro » détaille le député élu en juin dernier.

« De grands projets se sont greffés, (…) comme l’opération de reconquête de la friche industrielle PSA à Aulnay-sous-Bois, qui accueillera dans une région en difficultés sur le plan économique le centre d’exploitation le plus vaste du réseau du Grand Paris Express. Si le Gouvernement revient sur ses investissements, tous ces projets seront directement mis en péril » assure t-il.

Le Gouvernement s’expliquera « prochainement »

Devant les sénateurs, la secrétaire d’Etat Brune Poirson a confirmé ce jeudi 26 octobre que les conclusions du rapport du préfet de Région sur le programme de réalisation du futur métro, remis au Premier Ministre fin septembre, étaient en cours d’analyse et que les choix retenus seraient annoncés « très prochainement ».

« Le gouvernement annoncera ses choix avec la volonté réaffirmée de préserver au mieux les objectifs de ce projet, qui, je le répète, est absolument essentiel pour l’Ile-de-France » a t-elle ajouté, précisant « qu’il faut que nous tenions compte de deux éléments nouveaux, d’abord la perspective des jeux olympiques en 2024, et puis aussi les surcoûts très importants qui sont apparus au cours des trois dernières années ».



mm

Fondateur du site d'informations locales 93600INFOS.fr. Etudiant en communication.